Méditation – Comment ralentir pour mieux accélérer

Méditation – Comment ralentir pour mieux accélérer

Les nombreux bienfaits de la méditation ne sont plus à démontrer. Une seule recherche sur internet remonte près de deux millions de résultats, dont ceux de sites médicaux. Cependant, de nombreuses personnes se demandent comment méditer. Une collègue me confiait que lorsqu’elle essayait, son esprit n’arrivait pas à se calmer. Méditant au quotidien depuis plus de 25 ans, je me suis dit que partager mon expérience ne pouvait qu’être bénéfique.

Attention cependant ! Je ne suis qu’un amateur méditant. Les conseils et idées que je vous donne sont à adapter à votre réalité. Je vous conseille de suivre des cours ou d’utiliser une appli pour vous guider. Il est parfois nécessaire de se faire aider. Voici donc ma méthode et mes conseils de méditation.

Se mettre à l’aise

Avant toute séance de méditation, votre corps doit être à l’aise. Je médite entièrement nu. Le corps est alors libéré de toute contrainte vestimentaire qui peut bloquer la circulation. je vous conseille donc la nudité complète, y compris bijoux et lunette. Si vous ne pouvez pas ou ne souhaitez pas être nu·e, portez des vêtements amples, de préférence sans élastiques, en matière naturelle comme le lin ou le coton.

Une fois dans la bonne tenue, mettez-vous à l’aise. J’aime particulièrement être allongé sur le dos, sur un lit ou un transat. Je médite aussi parfois assis sur un fauteuil ou sur un coussin. Cela dépend de mon humeur, de l’endroit où je me trouve ou juste de mon envie du moment. L’important est d’être installé comfortablement. Ne croisez ni les bras, ni les jambes. Laissez les se mettre dans une position naturelle, détendue.

Bien entendu, si vous vous asseyez sur un coussin par terre, vous pouvez croiser vos jambes pour être en tailleur ou en position du lotus. A titre personnel, je trouve que mes méditations sont plus bénéfiques et agréables quand je suis couché et que mes bras et mes jambes sont allongés.

Respirer par tous les pores de sa peau

Une fois installé·e confortablement, votre séance va pouvoir commencer. Il est primordial de se donner du temps. Vous pourrez lire qu’une séance d’une minute ou deux est possible. C’est vrai. Il vaut mieux une minute que rien du tout. Je vous conseille cependant de vous accorder de 15 à 30 minutes pour commencer. C’est du temps pour vous, pour votre bien-être. Mettez un minuteur à 15 ou 30 minutes si vous ne disposez pas de plus de temps. Ne vous stressez pas pour autant.

Assis·e ou couché·e, fermez les yeux et concentrez-vous sur votre respiration. Sentez l’air pénétrer par votre nez et ressortir par votre bouche. Sentez les odeurs, la fraicheur et le cheminement jusqu’à vos alvéoles pulmonaires. Concentrez-vous sur votre respiration. Si votre esprit part dans d’autres destinations, ou des idées vous envahissent, revenez vers votre respiration. Une fois détendu·e, commencez par respirer par vos pores. Imaginez que l’air rentre par vos pieds, vos mains, votre ventre, vos jambes, vos bras, vos épaules et chemine jusqu’à vos poumons.

Je visualise généralement l’air rentrant dans une extrémité sous forme de lumière et trouvant son chemin jusqu’à ma poitrine. A vous de trouver l’image qui vous convient. Vous le saurez quand vous “sentirez” l’air parcourir votre corps. Votre peau fait environ 1,7 mètres carrés. C’est un formidable organe qui agit d’interface entre l’extérieur et l’intérieur de votre corps. En visualisant ma respiration, je ressens un bien-être complet.

Visualiser sa vie

Dans mes séances, une fois le corps et l’esprit détendus, je passe à mes visualisations. J’ai généralement trois visualisations différentes : une de gratitude, une de programmation de la journée et une de projet à plus long terme. Par exemple, je remercie la nature pour ses bienfaits en me voyant me promener dans une forêt en souriant. Je me vois passer une excellente journée et écrire dans mon journal que tout s’est passé comme je l’avais prévu. Je visualise enfin le voyage que je souhaite faire d’ici la fin de l’année.

Le principe est de se mettre dans un état d’esprit positif. Les neurosciences démontrent les effets positifs des visualisations et de la méditation. Ces quelques minutes sont la meilleures des préparations à une excellente journée ou une excellente nuit. Il est à noter que je médite généralement le matin. Cependant, il m’arrive de faire une courte séance quand j’ai du mal à trouver le sommeil. Je me vois alors me lever le matin en pleine forme. Dans une majorité des cas, cela fonctionne parfaitement bien.

Terminer la séance

Si vous méditez avant de vous endormir, vous pouvez vous laisser glisser dans le sommeil. En journée, vous allez sortir doucement de votre séance. Il est possible que votre minuteur vous en indique la fin. Si vous êtes sans indicateur extérieur de fin, décidez de terminer votre séance quand vous le souhaitez. Je commence par remuer doucement doigts et doigts de pieds. Ensuite, je carresse mon corps. Sans ordre établi, mais en reprenant contact avec chaque centimètre carré de peau.

Ce contact corporel permet à la fois de ressentir son corps, de l’apprécier et de le remercier. On a peu l’occasion de toucher son corps, sauf à l’occasion de la douche ou du bain. Retrouver ce contact est bénéfique à notre équilibre. Enfin, à l’issue de ce contact corporel, j’ouvre les yeux, souris et m’étire. Je suis prêt à passer une bonne journée !

Il y aurait beaucoup plus à écrire sur la méditation que ces quelques lignes. Pratiquée quotidiennement, la méditation est un formidable moyen de gérer son stress, de clarifier ses idées et mieux apprécier la vie dans son ensemble. Méditation et naturisme sont pour moi complémentaires et indissociables. Ils apportent bien être, calme et respect. Ils aident à réconcilier corps et esprit. Je vous souhaite de belles méditations !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: