Naturisme et vie saine – les deux font-ils la paire ?

Naturisme et vie saine – les deux font-ils la paire ?

Le naturisme est une manière de vivre en harmonie avec la nature caractérisée par une pratique de la nudité en commun qui a pour but de favoriser le respect de soi-même, le respect des autres et celui de l’environnement, nous dit la Fédération Naturiste Internationale.

Mais mener une vie saine, ça veut dire quoi ? Manger du bio et devenir végan ? Ne plus consommer d’énergie fossile ? N’acheter que des produits issus du commerce équitable ? Je m’en tiendrais ici aux aspects physiques et psychologiques d’une vie saine. Vivre sainement c’est donc vivre en pleine santé, au meilleur de sa forme.

Prendre conscience de son corps

Le travail c’est la santé, ne rien faire c’est la conserver, chantiez-nous à l’école pour fuir les devoirs. Cependant, on sait tous que si on a une articulation qui fait mal ou une migraine, on a du mal à dire qu’on est en pleine santé.

Le chemin de la vie saine commence donc par la prise de conscience de son corps, de ses sensations et de son ressenti. En cela, le naturiste en a souvent une conscience accrue. Quand elle se dénude chez elle, à la plage ou en club, la naturiste évoque tout de suite cette sensation de liberté, de bien-être. Le naturiste est donc un hédoniste, qui apprécie le plaisir que lui procure la nudité.

Nu, il voit ses défauts visibles. Il en prend conscience et soit les accepte, soit les met sur la liste à éliminer. Cette prise de conscience de son corps physique et la suppression de la honte que la société construit au travers des médias, des industries du fitness et la mode, et des religions et règles culturelles, sont donc au cœur de la philosophie naturiste. Il suffit de se rendre sur une plage naturiste et de discuter avec les naturistes pour se rendre immédiatement compte de la diversité des corps et de la détente que procure la nudité.

Le naturiste est pleinement conscient de son corps, il en assume les défauts et se libère de la honte acquise par la rechercher de la perfection physique. En d’autres termes et pour revenir à la définition officielle du naturisme, le naturiste respecte son corps et celui d’autrui.

Écouter son corps parler

En étant nu, on peut être plus à l’écoute de soi-même et de ses besoins. Je dis peut être, car au début, quand on commence à pratiquer la nudité seul ou en société, on découvre son corps et les sensations qu’il transmet, mais on ne les écoute pas forcément. Puis doucement, lentement on en prend conscience et on peut, ou pas, décider d’y répondre.

C’est décider de faire du sport pour garder la ligne, ou de s’y remettre pour la retrouver. Ce n’est pas forcément lié à l’aspect physique, qui n’est qu’une conséquence du bien-être physique, mais pour avoir ces sensations de bien-être qui sont liés à un corps en bonne santé, qui utilisent ses muscles et ses tendons.

C’est décider de contrôler sa nourriture et sa boisson pour offrir d’une part ce qu’il y a de meilleur pour nous, mais aussi de prendre conscience de l’impact que nous avons par nos choix sur la société et notre rapport à la planète.

C’est enfin, différencier corps nu et sexualité. C’est tirer une ligne consciente entre excitation sexuelle et nudité partagée. C’est ainsi mieux apprendre à contrôler ses émotions. Un effet bénéfique aussi pour les couples est l’abandon de la jalousie. Combien d’hommes ou de femmes sont jaloux quand leur conjoint regarde un autre homme ou une autre femme. En étant tous nus, la jalousie disparait petit à petit. Le naturisme n’est pas la solution aux problèmes conjugaux, mais elle permet le rétablissement d’une relation plus saine fondé sur l’amour, la bienveillance et le partage.

Un esprit sain dans un corps sain et nu

C’est ainsi que le naturisme peut aider à cet idéal grec de l’esprit sain dans un corps sain, à laquelle je rajoute, et nu. En prenant conscience de son corps et du corps de l’autre, en décidant d’être à l’écoute de ce que notre corps a à nous dire et de dissocier nudité et sexualité, on se rapproche de cet idéal : mens sana in corpore sano.

Faut-il être naturiste pour atteindre cet idéal ? Sans doute pas. Le naturisme y aide-t-il ? Je pense que oui et de nombreux psychologues aussi. Il existe de nombreux articles scientifiques disponibles qui confirment cette impression partagée par de nombreux naturistes.

Alors naturisme et vie saine font-ils la paire ? Je le pense. L’un peut être sans l’autre, comme dans un couple chaque individu a sa vie propre. Ensemble, ils ont une vie augmentée, améliorée et sans doute plus équilibrée. Et vous, qu’en pensez-vous ? Le naturisme vous aide-t-il à mener une vie plus saine ? Partagez dans la zone de commentaire ci-dessous.

En attendant, dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme.

Crédit photo Marion Michele sur Unsplash

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: