Le naturisme, une philosophie de vie

5
1350

Être naturiste, c’est aimer être nu. Sur ce point-là, il n’y a pas de débat. Mais alors, naturisme et nudisme, c’est la même chose ? Parce qu’au fond, être nudiste, c’est aussi aimer être nu. Naturisme, nudisme, même combat ? Eh bien, je ne vais pas rentrer de ce combat qui apparait souvent plus sémantique qu’autre chose. En revanche, quel est le rapport entre naturisme et nudité ? Est-ce que le naturisme, c’est quelque chose de plus que le fait d’être nu, seul ou avec d’autres ?

Il y a quelques temps, le magazine Paulette a tenté de répondre à cette question, avec le bel article intitulé, le naturisme, cette philosophie de vie (ci-dessous)

Le naturisme, une philosophie ? Il ne manquait plus que ça dirons de nombreux lecteurs. Le naturisme, c’est une bande de gentils réacs qui se baladent à poil. Ça manque de profondeur et d’intelligence tout ça. Et puis, ça ne grandit pas l’être humain. Fermez le ban ? Oh que non. Le naturisme, c’est une philosophie, une ode à la vie, un retour aux choses simples, un confort physique et psychologique. C’est un mélange de sensations, d’impressions et de principes humanistes, écologistes et bienveillants. Explications.

C’est quoi la philosophie ?

C’est vrai ça. On parle de philosophie de vie. Si pour la vie, on va s’entendre rapidement, quoi que ? Le mot philosophie m’interroge… Alors j’ai cherché. Et je n’ai pas été déçu… Le site La philo nous propose quelques définitions de grands philosophes: qu’est-ce que la philosophie ? Définitions d’Aristote à Descartes. Là on voit tout de suite la mise en abyme. On demande à un philosophe de définir la philosophie, donc de se définir lui-même. Bon, ceci étant, je retiens deux définitions qui me parlent:

La philosophie naît de notre étonnement au sujet du monde et de notre existence.

SCHOPENHAUER

Ce mot de philosophie signifie l’étude de la sagesse et par la sagesse on entend une parfaite connaissance de toutes les choses que l’homme peut savoir, tant pour la conduite de sa vie que pour la conservation de sa santé et l’invention de tous les arts.

DESCARTES

Pourquoi ces deux-là ? Pour l’étonnement et la sagesse. Mais dans les deux, voire toutes, on retrouve l’existence et la vie. La philosophie c’est donc une manière de conduire sa vie, ce qui fait de philosophie de vie, une sorte de pléonasme. D’ailleurs, Wikipédia la définit comme « une démarche qui vise à une compréhension du monde et de la vie par une réflexion rationnelle et critique ». Son étymologie grecque signifiant « amour du savoir » ou « amour de la sagesse ». Ok, j’y ai peut-être été un peu fort en disant que philosophe de vie était un pléonasme, mais en tout cas, sans vie, il n’y a pas de philosophie.

Et alors, la philosophie de vie ?

Ça semble tellement important, qu’il y a même eu un magazine qui en portait le nom. Bon, il n’existe plus, alors que notre philosophie de vie, le naturisme, si. C’est donc que le naturisme survit à sa définition, ouf ! En fait, la bonne – et simple – définition que je cherchais – et qui était devant mes yeux -, je l’ai trouvé sur le blog de Genma: « Dans ce billet, je voudrais expliquer une des philosophies qui dirige ma vie… » Voilà, une philosophie de vie, c’est une philosophie qui dirige notre vie. En d’autres termes, c’est un ensemble d’étonnements et d’études qui sous-tendent nos choix de vie ?

Bon, tout ceci est un peu capilotracté, j’en conviens. Entre philosophie de vie et manière de vivre, c’est un peu bonnet blanc et blanc bonnet. Oui, on peut le dire, mais une manière de vivre, c’est très physique: j’habite dans une maison à la campagne, je me lève le matin, je préfère me baigner à poil dans la mer, etc. vous voyez le topo. Une philosophie, c’est plus intello, matière à réflexion. Donc non seulement philosophie de vie, ça en jette plus, ça veut surtout dire qu’on y a réfléchit et qu’on y réfléchit encore. D’ailleurs, juste ce blog, ce sont des milliers de mots, des centaines d’articles et quelques livres maintenant qui ne parlent que d’une seule chose: le naturisme, ce qui pour beaucoup de gens est synonyme de « se mettre à poil ».

Si le naturisme, c’était juste se mettre à poil, il n’y aurait sans doute pas matière à écrire autant. C’est bien pour cela il me semble que le naturisme, c’est bien plus que de se mettre à poil et de ce fait, quand on creuse un petit peu, est le creuset d’une véritable réflexion et ouvre le champ à un réel sujet de philosophie et à celui d’une philosophie de vie.

Ok, alors le naturisme c’est quoi en vrai ?

En vrai ? C’est génial ! C’est tout ce que dit l’article de Paulette, et plus. C’est tout ce qui est dans la définition officielle du naturisme, que je remets ici pour mémoire, et plus. C’est tout ce qu’on a pu écrire et dire dessus, et plus.

Le naturisme est une manière de vivre en harmonie avec la nature, caractérisée par une pratique de la nudité en commun qui a pour but de favoriser le respect de soi-même, le respect des autres et de l’environnement.

Oscar Wilde disait que définir c’est limiter. Définir le naturisme c’est intrinsèquement le limiter à la nudité, à la simplicité, à l’écologie, etc. En fait, je suis de plus en plus convaincu que le naturisme ne peut pas être défini au-delà du respect de la différence et de la nudité partagée. La nudité est centrale au naturisme, tout comme le sont les notions de respect et de bienveillance. Une fois ceci posé, le naturisme peut évoluer dans des directions différentes, certains naturistes étant plus sociaux que d’autres, certains préférant la lecture à la randonue, certains aimant la mer, d’autres la montagne, certains appréciant le camping, d’autres le confort d’un toit en dur.

Alors le naturisme est-il une philosophie de vie ? Oui, et sans doute plus. C’est une philosophie de vie, une manière de vivre, une idée vitale, une énergie humaniste, un bonheur de tous les jours… Ce dont je suis sûr et certain, c’est ce que n’est pas le naturisme: ce n’est pas simplement se dénuder et ce n’est pas avoir des relations sexuelles en public, seul, à deux ou à plusieurs. Une fois que l’on a posé ces deux principes de ce que n’est pas le naturisme, on peut commencer à en parler et à philosopher dessus, tout en acceptant que deux naturistes ne seront jamais totalement d’accord sur ce qu’est le naturisme, au-delà de cette simple nudité, belle, naturelle et tellement confortable une fois que l’on s’est débarrassé des stigmates que la société, la religion ou la culture lui impose.

Le naturisme se vit, il ne s’explique jamais complètement. C’est sans doute pour cela qu’il est une véritable philosophie de vie !

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme !

5 COMMENTS

    • Oleg, I never thought it that way, and that could be a difference between both words. For me, they are equivalent, as I consider myself a nudist and a naturist, as I just love to be naked for the comfort of body, mind and soul it provides. Stay naked!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.