Quand la nudité devient le nouveau normal

Le jour où vous vous retrouvez pour la première fois sur une plage naturiste ou dans un domaine naturise, vous pénétrez dans un nouveau monde de liberté et de respect. Cependant, il y a une chose que vous ne savez pas encore : la nudité est sur le point de devenir votre nouveau normal. Permettez-moi d’expliquer ce que je veux dire par ce nouveau normal.

Devenir nudiste

Beaucoup d’aspirants nudistes deviendront des naturistes convaincus. Chaque nudiste parlera de cette merveilleuse sensation de liberté ressentie dès que vous comprenez que personne ne s’intéresse à votre apparence. La nudité devient donc un état accepté. Cela survient généralement quand vous ne pensez plus au fait que vous soyez nu(e). Vous appréciez juste le moment, sans vêtements.

Bien sûr, le moment va venir où il faudra vous rhabiller. Une certaine tristesse vous envahira alors que vous quittez cet état de liberté. Rapidement, si le temps et les conditions de sécurité le permettent, vous ressentirez le besoin de vous dénuder de nouveau. Cela pourra être chez vous, dans votre jardin ou dans tout endroit où la nudité est acceptée.

Après quelques semaines ou mois, vous vous sentirez immensément mieux nu(e) qu’habillé, même de vêtements légers. Ce moment est ce que j’appelle le nouveau normal. Votre nudité vous semblera naturelle, simple, une évidence. Vous ressentirez sans doute alors le besoin de partager cet état avec votre famille et vos amis. Vous penserez alors peut-être à lire des livres sur le  naturisme pour en savoir davantage, à vous abonner au magazine de votre fédération naturiste local et de les laisser traîner sur votre table basse, ou à demander à vos amis de vous accompagner dans votre vie naturiste.

Le nouveau normal

Ce nouveau normal sera le début d’une magnifique vie naturiste. Le naturisme est à mon humble avis un style de vie magnifique. Les niveaux de liberté, de camaraderie et de simplicité sont inégalés.

Les seuls défauts sont que les naturistes sont une minorité et que le naturisme n’est pas accepté de manière universelle. Cependant, il s’étend et avec des mouvements comme Free the Nipple et des associations comme l’APNEL, de plus en plus de gens sont exposés à la nudité non sexuelle. Il faudra peut-être encore un siècle pour la nudité soit un des choix acceptés pour se vêtir au quotidien, et j’espère que nous y arriverons et que les générations futures pourront choisir de vivre nu où et quand bon leur semble.

Essayez le naturisme et vous découvrirez un nouveau monde, dans lequel la nudité deviendra votre nouveau normal.

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme !

Éloge de la nudité

La nudité est beauté. Quoi de plus humain et beau qu’un corps nu, débarrassé de ses artifices vestimentaires, libre de tout mouvement, offert à l’air et aux éléments. Pétri d’images de corps parfaits, abruti de régimes tous plus absurdes et gavé de cours de gym, le corps est devenu marchandise à calibrer. Nu, il s’expose tel qu’il est, dans toute sa beauté de machine humaine d’une humiliante complexité.

La nudité est liberté. Liberté des sens, liberté de l’esprit et liberté des conventions imposées. Nu, l’être humain trouve une place unique dans le monde des hommes et des femmes. Il déambule tel qu’il est et non tel qu’il souhaite qu’on le voit quand il se vêtit. La nudité est vue comme une transgression des règles de la société, elle remet pourtant la société au centre de l’humain.

La nudité est fragilité. Fragilité de montrer aux autres et au monde ses défauts, ses petites imperfections et les cicatrices laissées par la vie. Cette fragilité si magnifiquement décrite par de nombreux auteurs et psychologues devient vite une force. Force de s’accepter tel que l’on est et de nous faire accepter tel que chacun est.

Qui n’a jamais marché entièrement nu sous la pluie en plein nature n’a pas expérimenté cette entièreté de l’être avec son environnement, Qui n’a jamais nagé nu dans une mer turquoise, accueillante et chaude comme la matrice originelle n’a pas vécu la plénitude des sens. Qui n’a jamais fait la fête ou pris un repas avec un groupe d’amis, tous entièrement nus, ne s’est jamais réellement « mis à nu » en société.

C’est cette nudité-là qui donne du bonheur aux naturistes. La nudité ne s’explique cependant pas, elle se vit, seul, à deux, à trois ou plus. Elle s’impose un jour comme une évidence. On ne la recherche pas forcément, on y arrive souvent par hasard, au détour d’un chemin, d’une rencontre ou d’une discussion. Et ce jour-là, elle vous envahit, vous remplit d’ondes bienfaisantes et ne vous quitte plus. La honte du corps disparait pour faire place au ravissement du corps nu.

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme !

Se sentir bien nu, un article de psychologies.com

(c) 2015, psychologies.com

Il est toujours agréable de voir un magazine généraliste faire le plaidoyer de la nudité, en particulier quand il traite de psychologie et de bien-être. C’est le cas de cet article de psychologies.com, intitulé Se sentir bien nu. Tout naturiste connaît le bien-être retiré d’un séjour en centre naturiste ou tout simplement d’une journée passée sans avoir besoin de porter quelque vêtement que ce soit. Pour un naturiste, il n’est pas évident d’expliquer ce bien-être car il faut l’essayer pour en être convaincu. Cependant, avoir à portée de la main un article qui explique le bonheur ressenti, les barrières psychologiques à la nudité et comment les vaincre, est un précieux allié.

Morceaux choisis :

  • « L’expression « être bien dans sa peau » est révélatrice : elle sous-entend qu’il n’existe aucune séparation entre soi et son corps. Celui ou celle qui est bien dans sa peau croise le reflet de son corps nu sans s’arrêter douloureusement sur telle ou telle imperfection, son regard est à la fois global et bienveillant. »
  • « Se sentir bien nu, c’est à la portée de tous. Il faut dissocier l’image du corps du ressenti. Le plaisir et le confort corporels s’éprouvent de l’intérieur. Etre à l’écoute de son corps, accueillir les sensations qu’il procure permet de l’habiter pleinement et de se sentir reconnaissant pour le plaisir qu’il nous donne. »
  • « La nudité nous rappelle avec acuité notre vulnérabilité, c’est pour ça que nous essayons de tricher avec elle. Mais une fois qu’elle est apprivoisée, nous nous souvenons que notre corps est notre principale source de plaisir. »

Dans cet article, vous trouverez aussi le témoignage de femmes qui ont accepté de poser nu, ainsi que quelques astuces pour se mettre à nu en douceur. Un bel article pour tous les naturistes et amoureux du vivre nu.

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme!

Oui je suis heureuse, et alors ! Ça vous dérange ?

Voilà un post que je partage à 100%. Pourquoi cacher ce qui est positif ? Pour moi, il est en va du bonheur comme du naturisme: oui je suis naturiste (et heureux)! Ça vous dérange ? Voilà de quoi commencer la journée sur un bon pied!

Blanquet Daphné, wellnessthérapeute, coach naturopathe

Je n’ai jamais compris cette phrase pour vivre heureux vivons cachés. 

Pourquoi cacher notre bonheur d’aimer la vie et de savourer tous les petits cadeaux qu’elle nous fait ? Pourquoi exposer son malheur et cacher son bonheur ?

Si vous êtes entourés des bonnes personnes, ces gens qui vous aiment seront toujours heureux de vous voir épanoui, de partager ces moments et votre compagnie. Si la jalousie ou l’envie ou la médisance s’installe, éloignez vous, courez, fuyez et vivez au grand jour votre bonheur.

Unknown-1J’ai remarqué qu’a la question: comment vas tu ? si vous répondez: merci super, il ne m’arrive que des choses géniales, votre interlocuteur n’épiloguera que très peu, alors que si vous répondez: ohh je ne vais pas trop bien, alors la vous susciterez tout son intérêt, parce que vous serez victime et moins bien que lui. Ce n’est pas une généralité, car les gens qui se…

View original post 89 mots de plus

6 raisons d’aimer être nu, par ceux qui le sont 24 heures sur 24

(c) mic.com, 2015

(c) mic.com, 2015

Le site d’information américain Mic.com a publié dans sa rubrique Connections, un article décrivant 6 raisons d’aimer être nu données par de jeunes naturistes (dixit la journaliste). Les voici, traduites en français, ainsi que le texte qui les accompagne, résumé :

  1. Vous allez dormir comme jamais. La nudité permet une meilleure régulation de la température corporelle. Transpirer sous un pyjama peut avoir des conséquences néfastes sur votre peau, sans compter que le manque de sommeil engendre obésité, diabète et mauvaise humeur. Voilà 6 autres bonnes raisons de dormir nu.
  2. Vous verrez la sexualité sous un nouvel angle et c’est formidable. Un non nudiste est généralement nu avec son compagnon uniquement lors de relations sexuelles. En étant nu en dehors de toutes relations sexuelles, la préoccupation de comment mon corps est perçu est absente, permettant de se focaliser sur le plaisir uniquement.
  3. La nudité peut améliorer vos relations amoureuses et platoniques. La nudité sociale tend à augmenter l’honnêteté et l’ouverture d’esprit. Voilà 10 autres raisons pour lesquelles être nu en société.
  4. Être nu(e) vous affranchi des attentes sociales. Ce ne sont plus les marques que vous portez qui vous définissent mais qui vous êtes vraiment. La nudité sociale est un excellent antidote au diktat de la mode et des médias.
  5. La nudité vous apprend à vraiment lâcher prise. La détente issue d’un meilleur sommeil et de meilleurs rapports humains induit une plus importante production d’ocytocine. Cette hormone permet de réduire le stress !
  6. Vous appréciez votre corps d’une façon nouvelle et stimulante. Vous appréciez votre corps et ses défauts, ce qui a pour conséquence un style de vie plus sain et moins stressant. Vous en appréciez mieux qui vous êtes et montrez de la compassion envers vous-même.

SI vous n’êtes pas naturiste, j’espère que tout cœur que vous le deviendrez en lisant ses six raisons. Il n’existe pas d’état plus confortable et plus relaxant. Si vous êtes naturistes, il n’y a sans doute rien de nouveau sous le soleil, mais ce sont des arguments que vous pourrez utiliser avec vos amis pour les convertir à ce style de vie si fantastique.

Les nudistes revendiquent-ils quelque chose en étant nus ?

This post is the French translation of the post Are nudists making a statement by being naked? as requested by one of my readers. Get Naked and Enjoy!

En étant nudiste et en ne le cachant pas, vous revendiquez une chose importante : un corps n’est pas une chose dont vous devez avoir honte et il peut être montré à n’importe qui. En tant que nudiste, nous pensons que la nudité est bonne. Nous nous sentons bien nus et souhaitons que tout un chacun le comprenne. Pourtant, il existe un nombre important de nudistes qui se cachent. Certaines personnes, qui passent leurs vacances dans un environnement naturiste, ne disent rien du caractère naturiste de leurs vacances de crainte de la réjection que cela pourrait entrainer. C’est triste car le naturisme est une activité merveilleuse et respectueuse qui ne devrait pas étiqueter les gens. Maintenant, si vous ne cachez pas que vous êtes naturiste, revendiquez-vous quelque chose de particulier en étant nu et en cherchant les opportunités de l’être ? Il existe deux dimensions à la nudité que nous pouvons considérer : l’état de nudité et le corps nu.

L’état de nudité a deux côtés : le revendiquer ou non. Du côté de la revendication, le naturisme est une activité familiale et sociale agréable. Des corps nus ne sont pas mauvais en soi, le fait être nu est une forme de revendication, assimilée à : venez nous rejoindre ! Du côté de la non revendication, la nudité est un état de bien-être, vous devez le ressentir, il ne peut pas être rationnellement expliqué. Etre nu est donc une expérience personnelle et rien de plus. Cela peut être vu comme : si vous pensez que la nudité est faite pour vous, venez !

Le corps nu a aussi deux faces. Du côté de la revendication, mon corps est visible publiquement, je le décore de bijoux, tatouages et piercing pour qu’ils soient remarqués. Du côté de la non revendication, mon corps m’appartient, ce que j’en fais est mon choix. Si j’ai des bijoux, des tatouages ou des piercings, ceux-ci sont pour mon plaisir personnel.

Cela nous amène vers quatre types de naturistes :


  • Regardez-moi : mon corps est beau et est fait pour être regardé, rejoignez le mouvement naturiste !
  • Aimez-moi : mon corps m’appartient, être nu est agréable, rejoignez le mouvement naturiste !
  • Je suis bien : mon corps est beau et est fait pour être regardé, vous rejoindrez le mouvement naturiste si vous pensez que la nudité est pour vous.
  • Je suis moi : mon corps m’appartient, être nu est agréable, vous rejoindrez le mouvement naturiste si vous pensez que la nudité est pour vous.

Il n’y a pas de bons ou de mauvais types. Ils sont différents et reflètent la diversité de l’humanité. Chacun peut-être d’un type ou d’un autre, voire peut passer d’un type à l’autre. Je ne suis arrivé à cette classification que pour dire que certains naturistes revendiquent leur nudité en affichant leur corps et en invitant autrui à se dénuder, alors que d’autres ne sont nus que pour leur plaisir personnel et recherchent la présence d’autre naturistes, sans reconnaissance sociale particulière.

Savoir quel type de naturiste vous êtes permet de comprendre pourquoi vous êtes bien avec certains naturistes et moins bien avec d’autres, ainsi que de trouver le club naturiste qui vous c0nvient. Une fois de plus, il n’y a rien de mal avec quelque type que ce soit. Il ne s’agit pas d’une étiquette à porter sur votre casquette, juste un moyen de définir son rapport à la nudité.

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme !

Naturistes, un choix de vie

Une émission qui semble sympathique à la télé belge sur le naturisme. En tout cas l’article de présentation met en avant les côtés plus que positifs du naturisme et cela fait plaisir à lire. Même la référence au Cap d’Agde fait bien la part des choses entre naturisme et sexualité.

A lire, puis à voir.

http://www.moustique.be/television/338057/naturistes-un-choix-de-vie

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme!

En finir avec la tyrannie du corps parfait – Promouvoir le naturisme

La France vient d’adopter dans la loi de santé que « l’exercice d’une activité de mannequin est interdit à toute personne dont l’indice de masse corporelle est inférieur à des niveaux définis ». En gros (c’est le cas de le dire), exit les mannequins anorexiques. Si cela va dans la bonne direction, cela ne va pas empêcher les industries de la beauté et du textile de continuer à nous abreuver de « beautiful people », auxquels vont s’identifier des millions de gens qui vont dépenser des millions, que dis-je des milliards, d’euros, pour leur ressembler, dans la folie de la recherche du corps parfait.

Pourtant, il suffit d’aller sur une plage (textile) l’été pour reconnaitre qu’il y a peu, voire très peu, de « beautiful people ». En revanche, l’industrie (milliardaire) du maillot de bain va permettre l’espace d’un instant de masquer les imperfections de ses corps que le monde moderne maltraite. Demander à un de ces textiles ce qu’il pense de son corps et il y a fort à parier qu’il aura quelque chose à lui reprocher, qu’il se trouvera loin d’être beau et pas complètement à l’aise dedans.

Faite la même expérience sur une plage nudiste. La première remarque est que tout le monde est nu, qu’aucune pièce de textile n’est donc à même de cacher quelque imperfection que ce soit. Demander à un de ces naturistes ce qu’il pense de son corps et il y a fort à parier qu’il aura quelque chose à lui reprocher, mais que c’est son corps et qu’il est à l’aise dedans !

Mêmes corps, mêmes imperfections, attitudes différentes. Passez quelques heures sur une plage naturiste ou dans un village naturiste et vous rencontrerez des corps nus de toutes les formes et de tous les âges, mais par-dessus tout, vous rencontrerez des gens qui n’ont aucun complexe à se montrer nu car ils sont à l’aise dans leurs corps. Non pas qu’ils se trouvent parfaits, beaucoup de nudistes font des efforts pour avoir un esprit sain dans un corps sain, mais ils ont une confiance accrue dans leur corps et ne se soumettent pas à la tyrannie du corps parfait.

Je pense qu’une des façons de détourner les gens de cette tyrannie du corps est de les attirer vers une activité qui leur fait retrouver des sensations positives vis-à-vis de leur corps. Le naturisme me semble être le choix idéal. Regardons-en la définition par la Fédération Naturiste Internationale : « Le naturisme est un mode de vie en harmonie avec la nature, caractérisé par la pratique de la nudité en commun, qui a pour but de favoriser le respect de soi-même, le respect des autres et celui de l’environnement. »

Le premier respect est celui de soi-même. Se respecter, respecter qui l’on est, respecter sa propre enveloppe corporel. Pour respecter, il faut accepter. Le chemin, pour quelqu’un qui a une piètre opinion de lui-même ou d’elle-même, peut être long. Mais cette acceptation de son corps aura des conséquences inimaginables sur l’estime de soi, sur la confiance en soi et sur son équilibre émotionnel.

Le naturisme n’est pas parfait et je ne suis pas angélique. Il ne constitue pas la solution unique aux maux engendrés par la tyrannie du corps parfait, mais il en est un outil qui me semble essentiel. Ensuite, le fait de partager la nudité permet de réaliser que nos compatriotes naturistes n’ont pas tous des corps parfaits et ne s’en cachent pas pour autant. Il y a donc la réalisation que les imperfections ne sont pas des facteurs limitant le bonheur et le respect.

Naturistes, nous savons le bonheur d’être nu. Il est de notre devoir à chacun de faire la promotion de ce style de vie sain, tant physiquement que psychologiquement. C’est à ce tout petit prix que nous détruirons cette tyrannie du corps parfait, un corps après l’autre, pour les emmener dans cette plénitude du bonheur tout nu !

10 raisons d’être nu en société

Original posté en anglais sur le Nook, réseau social naturiste.

Vous pouvez être un naturiste seul dans votre maison ou vous pouvez devenir un nudiste social nu au milieu d’autres personnes, nues ou pas. La nudité sociale est partagée par des millions de naturistes de par le monde, chez soi avec des amis, à la plage, dans un camping naturiste, dans la nature en randonnée, ou simplement n’importe où ce n’est pas interdit d’être nu. Voici les dix raisons que je crois bonnes pour convaincre qui que ce soit d’être nu socialement.

1. Nous sommes tous les mêmes

Oui, certains sont minces, certains sont gros, certaines sont petites, certaines sont grandes, etc. Mais en fin de compte, nous sommes tous des êtres humains et nous avons été faits sur le même moule. Donc rien ne sert d’avoir peur. Vous remarquerez que personne ne vous regarde et si cela arrive, ignorez-le. Si c’est un regard insistant, vous pouvez demander à la personne d’arrêter mais à l’exception des voyeurs, ignorez-les et profitez de votre nudité.

2. Vous ne serez pas jugé sur la façon dont vous êtes habillé

Les marques ne sont pas utiles à votre statut social car vous êtes nu. Vous pouvez juger les gens par ce qu’ils sont pas par ce qu’ils portent. Certains utiliseront des bijoux pour agrémenter leurs corps nus ou afficheront des tatouages. Si c’est leur choix et qu’ils sont à l’aise avec, alors ça me va.

3. La plupart des naturistes sont sympathiques

Les naturistes sont généralement amicaux avec les autres naturistes qui partagent cette passion d’être nu. Car c’est une passion. Les naturistes aiment être nus et cherchent généralement toutes les occasions pour se déshabiller, avec des personnes partageant les mêmes idées. Bien sûr, on ne peut pas être ami avec tout le monde, et c’est ok. Les naturistes sont des êtres humains normaux, chacun avec des goûts différents, et un goût commun : la nudité !

4. Il brise toutes les barrières sociales

Il n’y a pas de chefs d’entreprise ou de chômeurs, il y a seulement des naturistes, quel que soit leur statut social dans le monde textile. Et c’est une des choses plutôt cool. La nudité abolit toutes les barrières sociales. Allez dans un centre de villégiature naturiste et vous rencontrerez des tonnes de gens sympathiques. Vous découvrirez des gens avec des occupations très diverses qui ne se seraient pas rencontrés dans d’autres circonstances.

5. La nudité est belle

Les non naturistes trouvent généralement le corps horrible et ont tendance à voir les autres avec leurs défauts. Un naturiste se trouve bien dans son corps et sait que les autres naturistes ressentent la même chose. Par conséquent, tous les corps sont beaux. C’est une des choses que j’aime chez les naturistes. Aucun vêtement pour frimer, juste nos beaux corps que nous montrons au monde.

6. Cela permet de découvrir de nouveaux amis

Quand vous êtes naturiste, vous aimez être nu, mais tout le monde n’est pas naturiste. En rencontrant d’autres naturistes, vous augmentez le nombre de vos amis naturistes, et donc vos possibilités d’être nu. Il s’agit de la création d’un cercle vertueux : plus vous avez d’amis naturistes, plus vos opportunités d’être nu augmentent.

7. Pas de traces de bronzage

Lorsque vous allez à la plage naturiste ou dans un centre de villégiature naturiste, vous pouvez rester nu toute la journée et éviter les horribles traces de bronzage. Que de belles personnes intégralement bronzées.

8. Faire toutes ses activités privilégiées avec une liberté totale du corps

Vous pouvez jouer au tennis, aller à la piscine, cuisiner, lire, etc. sans avoir à penser à ce que vous allez porter. C’est facile, rien ! Restez comme vous êtes (tant qu’il ne fait pas froid, et que l’activité ne nécessite pas de vêtements de protection), puisque la plupart des activités peuvent se faire nu.

9. C’est naturel

Il est naturel d’être nu. C’est vivre dans un corps sans contraintes. La nudité est naturelle. La religion et la société ont diabolisé le corps. La société commerciale l’a sexualisé. Etre nu, c’est vivre vêtu de notre meilleur costume : celui de notre naissance !

10. C’est amusant

Comme les naturistes sont des gens sympathiques, vous faites plus d’activités amusantes et partagez de grands moments. Mes séjours naturistes ne sont jamais ternes.