Se sentir bien nu, un article de psychologies.com

(c) 2015, psychologies.com

Il est toujours agréable de voir un magazine généraliste faire le plaidoyer de la nudité, en particulier quand il traite de psychologie et de bien-être. C’est le cas de cet article de psychologies.com, intitulé Se sentir bien nu. Tout naturiste connaît le bien-être retiré d’un séjour en centre naturiste ou tout simplement d’une journée passée sans avoir besoin de porter quelque vêtement que ce soit. Pour un naturiste, il n’est pas évident d’expliquer ce bien-être car il faut l’essayer pour en être convaincu. Cependant, avoir à portée de la main un article qui explique le bonheur ressenti, les barrières psychologiques à la nudité et comment les vaincre, est un précieux allié.

Morceaux choisis :

  • « L’expression « être bien dans sa peau » est révélatrice : elle sous-entend qu’il n’existe aucune séparation entre soi et son corps. Celui ou celle qui est bien dans sa peau croise le reflet de son corps nu sans s’arrêter douloureusement sur telle ou telle imperfection, son regard est à la fois global et bienveillant. »
  • « Se sentir bien nu, c’est à la portée de tous. Il faut dissocier l’image du corps du ressenti. Le plaisir et le confort corporels s’éprouvent de l’intérieur. Etre à l’écoute de son corps, accueillir les sensations qu’il procure permet de l’habiter pleinement et de se sentir reconnaissant pour le plaisir qu’il nous donne. »
  • « La nudité nous rappelle avec acuité notre vulnérabilité, c’est pour ça que nous essayons de tricher avec elle. Mais une fois qu’elle est apprivoisée, nous nous souvenons que notre corps est notre principale source de plaisir. »

Dans cet article, vous trouverez aussi le témoignage de femmes qui ont accepté de poser nu, ainsi que quelques astuces pour se mettre à nu en douceur. Un bel article pour tous les naturistes et amoureux du vivre nu.

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme!

Naturism and naked bodies

A couple of days ago, one of my twitter followers ranted that he was stopping following me because I was posting too many pictures. I thanked him for the feedback while saddened by the fact he was stopping following my thread, but it made me think and I came with the following question: as a nudist, do I enjoy looking at naked bodies? At almost the same moment, there was a heated debate on naktiv.net (Naked Online is OK forum) over a picture showing a smiling nudist sitting with open legs. Some members finding the picture almost X rated.

So, this all notion of nakedness took a new road for me. I enjoy being naked, this is what makes me a nudist. I enjoy spending time naked in nature and with other nudists in a non-sexual setting, that what makes me a naturist. So what about seeing and looking at other naked bodies. Well, after a not so long thinking process, I came to the conclusion that yes, I like naked bodies and I like them more than clothed bodies, for one particular characteristics: they are not hiding anything. I found all naked bodies beautiful because they are the real people who inhabit them. They are not social masquerade or sexually teasing attempt at getting attention, they are just people’s body in their most natural form.

So, yes, as a naturist, I enjoy seeing people naked. But hey, did not I find a woman or a man barely covered with a tiny swimsuit more attractive? It’s a different situation. A woman or a man with a skimpy swimsuit is, IMHO, trying to attract attention. A naked nudist is naked because he likes being naked for the feeling it represents, he or she does not want to attract any attention. Do I prefer naked people or barely dressed people? In a non-sexual context, I prefer naked people, hence my posts with nudists. Nudity is the most beautiful form of the human body. As simple as that (unfortunately, it’s not that simple for a vast majority of people who have been conditioned to associate nudity with sexuality). As for a sexual context, this is my private life!

Get Naked, Stay Naked, Live Naked and Share the Naked Love!

En finir avec la tyrannie du corps parfait – Promouvoir le naturisme

La France vient d’adopter dans la loi de santé que « l’exercice d’une activité de mannequin est interdit à toute personne dont l’indice de masse corporelle est inférieur à des niveaux définis ». En gros (c’est le cas de le dire), exit les mannequins anorexiques. Si cela va dans la bonne direction, cela ne va pas empêcher les industries de la beauté et du textile de continuer à nous abreuver de « beautiful people », auxquels vont s’identifier des millions de gens qui vont dépenser des millions, que dis-je des milliards, d’euros, pour leur ressembler, dans la folie de la recherche du corps parfait.

Pourtant, il suffit d’aller sur une plage (textile) l’été pour reconnaitre qu’il y a peu, voire très peu, de « beautiful people ». En revanche, l’industrie (milliardaire) du maillot de bain va permettre l’espace d’un instant de masquer les imperfections de ses corps que le monde moderne maltraite. Demander à un de ces textiles ce qu’il pense de son corps et il y a fort à parier qu’il aura quelque chose à lui reprocher, qu’il se trouvera loin d’être beau et pas complètement à l’aise dedans.

Faite la même expérience sur une plage nudiste. La première remarque est que tout le monde est nu, qu’aucune pièce de textile n’est donc à même de cacher quelque imperfection que ce soit. Demander à un de ces naturistes ce qu’il pense de son corps et il y a fort à parier qu’il aura quelque chose à lui reprocher, mais que c’est son corps et qu’il est à l’aise dedans !

Mêmes corps, mêmes imperfections, attitudes différentes. Passez quelques heures sur une plage naturiste ou dans un village naturiste et vous rencontrerez des corps nus de toutes les formes et de tous les âges, mais par-dessus tout, vous rencontrerez des gens qui n’ont aucun complexe à se montrer nu car ils sont à l’aise dans leurs corps. Non pas qu’ils se trouvent parfaits, beaucoup de nudistes font des efforts pour avoir un esprit sain dans un corps sain, mais ils ont une confiance accrue dans leur corps et ne se soumettent pas à la tyrannie du corps parfait.

Je pense qu’une des façons de détourner les gens de cette tyrannie du corps est de les attirer vers une activité qui leur fait retrouver des sensations positives vis-à-vis de leur corps. Le naturisme me semble être le choix idéal. Regardons-en la définition par la Fédération Naturiste Internationale : « Le naturisme est un mode de vie en harmonie avec la nature, caractérisé par la pratique de la nudité en commun, qui a pour but de favoriser le respect de soi-même, le respect des autres et celui de l’environnement. »

Le premier respect est celui de soi-même. Se respecter, respecter qui l’on est, respecter sa propre enveloppe corporel. Pour respecter, il faut accepter. Le chemin, pour quelqu’un qui a une piètre opinion de lui-même ou d’elle-même, peut être long. Mais cette acceptation de son corps aura des conséquences inimaginables sur l’estime de soi, sur la confiance en soi et sur son équilibre émotionnel.

Le naturisme n’est pas parfait et je ne suis pas angélique. Il ne constitue pas la solution unique aux maux engendrés par la tyrannie du corps parfait, mais il en est un outil qui me semble essentiel. Ensuite, le fait de partager la nudité permet de réaliser que nos compatriotes naturistes n’ont pas tous des corps parfaits et ne s’en cachent pas pour autant. Il y a donc la réalisation que les imperfections ne sont pas des facteurs limitant le bonheur et le respect.

Naturistes, nous savons le bonheur d’être nu. Il est de notre devoir à chacun de faire la promotion de ce style de vie sain, tant physiquement que psychologiquement. C’est à ce tout petit prix que nous détruirons cette tyrannie du corps parfait, un corps après l’autre, pour les emmener dans cette plénitude du bonheur tout nu !