La randonue – Une invitation au voyage

Depuis quelques années, les Alpes voient se présenter un nouveau type de randonneur. Il est nu. Eté, comme hiver… Toutes celles et ceux qui pratiquent vous l’expliquent. En tenue d’Eve ou d’Adam, on entre plus facilement en harmonie avec la nature.

randonue

Picture (c) arte.tv, 2017

Réflexions naturistes

Je passais un agréable moment à la plage naturiste. Le soleil dardait et un petit vent caressait ma peau nue. Allongé sur ma serviette, je regardais passer les promeneurs. Certains étaient habillés, vêtus de leur maillot de bain, une majorité était nue. Des couples, des hommes et des femmes seules, des enfants, de jeunes, des moins jeunes, venus comme moi profiter du soleil et de la mer.

Un couple avec un enfant en bas âge s’était installé un peu plus loin. Ils avaient gardé leur maillot. Ils ne tardèrent pas à être se faire remettre à l’ordre par une naturiste leur demandant de se mettre nus ou de se déplacer vers la section textile de la plage. Ce qu’ils firent après un bon quart d’heure, sans doute gênés par toutes ces personnes nues qui passaient devant eux.

La vue de ces textiles qui déambulaient par moment me semblait incongrue. Que faut-il pour les faire passer du côté clair de la force naturiste ? Comment leur faire comprendre que ce morceau de tissu est inutile et qu’il est infiniment plus confortable d’être nu ? Rien d’autre que ce que tous les naturistes font déjà sans doute : être nus ! Apprécier la nudité partagée sur une plage naturiste. Ces textiles viendront ou pas au naturisme, en comprenant les nombreux avantages.

Je regardais autour de moi. Il y avait des dizaines de naturistes, de tous âges, de toutes les formes possibles, tous unis par ce bien-être que procure la nudité en plein air. Un bonheur et une sérénité partagés. Un père et ses deux enfants jouaient dans l’eau, le naturisme simple et heureux.

L’heure de rentrer avançait cependant. Il allait me falloir me résoudre à retourner à mes occupations. Me sentant trop bien nu, je me levai, rangeai mes affaires et me dirigeai vers ma voiture. Environ 300 mètres séparent la plage du parking, un autre naturiste avait pris la même décision et retournait nu à son véhicule. La nudité simple est naturelle et normale, marcher nu était une évidence. Nous croisâmes au total quatre personnes dont un couple avec qui j’échangeai un bonjour, sans que cela semble les choquer que je sois nu sur cette bande de terre sableuse menant au parking.

Je rentrais déjeuner, fit ce que j’avais professionnellement à faire, puis repartais pour une courte randonue. Je ne pouvais pas laisser passer cette journée sans aller profiter de ses derniers instants ensoleillés, d’autant que le mauvais temps était annoncé pour le lendemain. Je tenais ma promesse de mes cinq randonues de l’année.

J’optais pour une randonue rapide d’environ sept kilomètres, au milieu de la forêt. Arrivé au parking, aucune voiture, la nudité serait donc de mise depuis le départ. Pendant les prochaines deux heures, je parcourais le chemin balisé, en communion totale avec la nature. J’étais bien, simplement nu au milieu de cette nature accueillante. Je revenais à la voiture, et revenais à la maison, sans avoir rien porté depuis mon arrivée sur la plage. Il en irait comme cela jusqu’au coucher. Un bonheur que de passer cette journée dans le plus simple appareil.

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme !

 

 

 

Comment parler de ses vacances naturistes à ses amis et à sa famille ?

La rentrée est là ! Les vacances sont encore bien présentes dans votre esprit et leurs bienfaits dans votre corps. Si vous avez passé des vacances naturistes au soleil, vous pouvez admirer l’absence de marques de maillots de bain sur votre corps bronzé. Si vous avez passé des vacances naturistes, il y a un risque que toutes vos photos ne soient pas montrables à vos collègues de travail ou à votre famille. Mais la question potentiellement la plus difficile à laquelle répondre est : « et tu as passé tes vacances où ? » Voici quelques idées pour parler de vos vacances naturistes à vos amis, collègues de travail et famille, sans rien cacher de vos pratiques naturistes.

Ni pervers, ni malade mental

Le naturisme est tout à fait normal. Il est d’ailleurs reconnu comme tel au travers de sa représentation par la Fédération Française de Naturisme. Être naturiste est donc tout à fait normal. Pourtant, le naturisme souffre encore aujourd’hui d’une image sulfureuse, qui associe nudité à sexualité. Il convient donc de désamorcer cette possible interprétation en rappelant la définition de la fédération internationale du naturisme : « Le naturisme est une manière de vivre en harmonie avec la nature, caractérisé par la pratique de la nudité en commun, et qui a pour conséquence de favoriser le respect de soi-même, le respect des autres et de l’environnement ». Rien de sexuel, mais du bien-être et du respect. D’ailleurs le naturisme est familial dans la plupart des centres naturistes de France et d’ailleurs. Orientez alors la conversation vers les activités que vous avez pu pratiquer seuls ou en famille.

Ni exhibitionniste, ni voyeuriste

Il existe des exhibitionnistes et des voyeurs chez les naturistes comme partout ailleurs. En centre naturiste, ils sont généralement rapidement identifiés avant d’être remis à l’ordre, puis éventuellement exclus.

Ni miss monde, ni mister univers

Les naturistes sont des gens normaux et divers. Il y en a de toutes les formes et de toutes les couleurs. Pas besoin d’avoir un corps de sportif de haut niveau pour être naturiste. Le respect est total entre naturistes. Il ne s’agit pas d’un concours de beauté, mais d’un style de vie dans lequel la nudité joue un rôle central.

Activités naturistes

Des vacances naturistes ce sont des vacances comme les autres, sans vêtement. Le point commun entre naturiste est ce bien-être ressenti quand on est nu. En centre naturiste, les débutants ne le restent jamais bien longtemps. Quand ils comprennent que personne ne les regarde ni ne les juge, ils se dévêtissent et se laissent envahir par le bien-être, finissant même par oublier qu’ils sont nus. Il devient alors possible de pratiquer de nombreuses activités ludiques ou sportives sans aucun vêtement.

Il est étonnant de voir l’attitude des enfants vis-à-vis de la nudité. Pour les touts petits, elle s’impose généralement immédiatement. Quel bonheur de pouvoir se débarrasser de ses vêtements ont-ils l’impression de nous dire ! Un peu plus grand, passé les premières appréhensions, s’ils n’ont pas été élevés dans un environnement naturiste, ils tomberont rapidement le maillot en rencontrant d’autres enfants nus. Ils déambuleront alors dans le plus simple appareil. Il y a enfin généralement une tolérance vis-à-vis des adolescents qui éprouvent parfois des difficultés à accepter les modifications de leur corps. Ils reviendront généralement au naturisme une fois ces modifications terminées.

Le naturisme ne doit pas se cacher pour exister

Somme toute, le naturisme est familial et conviviale. Dans des milieux conservateurs, le naturisme peut être mal vu ou interprété. Il convient alors de l’expliquer mais de ne pas le cacher. Il est possible que certaines personnes vous prennent pour des fous. Mais, il me semble plus important de vivre en accord avec vos principes au milieu de gens qui vous respectent que de vivre caché. Et puis, vous ne demandez pas à ce que vos amis, collègues ou famille deviennent naturistes. Vous ne faites que partagez qui vous êtes et ce que vous avez vécu, tout naturellement.

Le naturisme séduit tous les jours plus d’adeptes. En particulier en cette période de retour vers la nature, vers des choses et des sensations simples. La naturisme est un style de vie qui ne demande qu’à être partagé. Pourtant, comme l’explique notre partenaire naturisme.fr dans l’article sur les combats de la communauté naturiste, ce n’est pas toujours chose aisée !

Recherche néo naturistes pour reportage télé

Un documentaire sur le naturisme est en préparation pour une émission télé grand public. L’équipe en charge a choisi de porter sous un angle bienveillant, informatif et positif les renouveaux du naturisme, pratique qui fait notamment de plus en plus d’adeptes chez les trentenaires, comme on peut le lire un peu partout dans la presse cet été. Afin de pouvoir terminer ce travail, la journaliste souhaite suivre les premiers pas de néo naturistes qui expriment leur ressenti quant à ce passage. Il s’agirait de porter un regard doux, bienveillant et de faire un portrait très chouette des personnes filmées à la plage, dans un centre naturiste ou lors d’activités naturistes ! Si vous correspondez à ce profil et acceptez de partager votre expérience, contactez laurajournaliste@yahoo.com.

Quelles activités pratiquer nu(e) ?

Vous avez décidé de vous essayer au naturisme cet été et vous avez bien fait. Mais au-delà du bronzage intégral sans trace de maillots et des apéros entre amis naturistes, qu’allez-vous pouvoir faire en tenue d’Adam et Eve ? La réponse est plein de choses, en fait quasiment tout ce que vous pouvez faire habillé ou presque.

Le sport

Le premier type d’activités à pratique nu(e) est le sport. Nombre de camping et lieux naturistes proposent tennis, golf, volley-ball, jogging, natation, etc. En effet, bon nombre de sports ne nécessitent que peu ou pas de vêtements.

Les sports nautiques peuvent aussi se pratiquer nu : la planche à voile, le ski nautique et même la plongée sous-marine (à condition de la pratiquer dans des eaux chaudes, le corps ayant tendance à se refroidir très vite).

En fonction de l’intensité du sport, il faudra peut-être prévoir un soutien-gorge pour vous mesdames. A vous de juger !

La randonnée

La randonnée se pratique en effet nu et elle a ses adeptes qui l’appelle d’ailleurs la randonue. Si en principe, elle n’est pas autorisée en dehors des zones naturistes, il y a une certaine tolérance (et jurisprudence) quand elle est pratiquée en groupe. Marcher juste avec une bonne paire de chaussures et un chapeau procure une liberté incroyable. A essayer d’urgence si vous en avez la possibilité.

Toutes les activités de salon

Que ce soit les jeux de sociétés, la peinture, regarder un film ou juste prendre un verre entre amis, là encore pas besoin de vêtements. On est d’ailleurs bien plus à l’aise entièrement nu. Si c’est votre première fois en camping naturiste, vous allez sans doute vous apercevoir que la nudité va devenir une seconde nature. Au point que vous ne penserez plus que vous êtes nu.

Apéros, barbecue et réunion entre amis

Les vacances sont le moment privilégié pour se reposer et passer du bon temps entre amis. Nul besoin de vêtements pour partager un verre de rosé et des cacahuètes, préparer un barbecue et passer des bons moments entre amis. Le naturisme a même tendance à augmenter la convivialité de ses moments précieux. L’absence de vêtements fait tomber plus de barrières psychologiques qu’il n’y parait de prime abord.

Comme vous pouvez le constater, il n’existe quasiment aucune limite aux activités à pratiquer nu. Bien évidemment, si vous sortez du camping naturiste pour aller visiter le musée, le château ou le domaine viticole proche, il vous faudra sans doute vous rhabiller. Vous prendrez alors un immense plaisir à retrouver votre tenue de peau de retour dans votre environnement naturiste. Car comme je l’ai souvent dit, essayer le naturisme c’est l’adopter.

Il est à noter que l’article 222-32 du code pénal est ambigu et que même nu dans votre jardin vous pouvez être verbalisé par la maréchaussée suite à une plainte de quelqu’un qui vous aurait vu. Il y a peu de chance que cela arrive, mais il est préférable de prévenir que guérir. Soyez donc prudent si vous voulez vous dénuder hors des zones prévues à cet effet. Si vous décidez de le faire, faites-le à plusieurs, l’union faisant la force et restez toujours respectueux des personnes textiles. La nudité est toujours perçue comme une forme d’exhibitionnisme par une majorité de personnes.

Si la majeure partie de ces activités se pratiquent dans un cadre exclusivement naturiste, il en est d’autres qui « sortent du cadre ». Pour vivre un naturisme autrement, lancez-vous dans le « na-tourisme ». Le na-tourisme, késako ? Découvrez-le avec naturisme.fr.

Bonnes vacances naturistes à tous !

Activité ralentie, vacances naturistes en cours

Le temps des vacances est arrivée. Du soleil, pas de vêtements et un minimum d’internet… Quelques posts au mois de juillet à une cadence ralentie. Profitez de la saison pour laisser tomber shorts, T-shirts et maillots de bain. Essayer le naturisme, c’est l’adopter ! Bonnes vacances naturistes comme il se doit !

La France, paradis du naturisme

La France, ce sont plus de 160 clubs et associations naturistes. Ce sont plus de 150 espaces naturistes de vacances. Ce sont 3 000 emplois directs et indirects dépendant du naturisme. C’est enfin un peu plus de 2 millions de pratiquants dont plus de la moitié d’étrangers qui viennent passer des vacances naturistes. Quand on compare ces chiffres aux pays limitrophes de la France, y compris ceux baignés par plus de soleil comme l’Espagne ou l’Italie, on se rend compte que la France est le paradis du naturisme. Au-delà des chiffres, voici quelques éléments objectifs.

Il y a un espace naturiste près de chez vous

La première question qui vient souvent à l’esprit est: où pratiquer ? Où se mettre nu seul ou avec des amis naturistes ? S’il est possible de pratiquer le naturisme en liberté, il est préférable de pratiquer dans des zones réservées à cet effet : plage, camping, village, etc. Un coup d’œil sur le site de la Fédération Française de Naturisme permet de se rendre compte qu’il existe forcément un espace naturiste près de chez vous. Un autre sur celui de notre partenaire Naturisme.fr vous fera découvrir le camping naturiste qui vous convient.

Le naturisme, partagé par plusieurs millions de pratiquants chaque année, est un art de vivre. Nu, au milieu de la nature, vous vous détendez complétement et profitez de moments privilégiés. Nul besoin d’aller loin de chez soi, le naturisme commence à la maison. Se mettre nu au quotidien, vaquer à ses occupations entièrement nu, est un excellent moyen de profiter des bienfaits du naturisme. Puis partager cette nudité avec d’autres rend l’expérience sociale et amicale.

Tolérance et naturisme

Selon une enquête IFOP 93, 11 millions de français seraient prêts à tenter une expérience naturiste. Cela fait un grand nombre de personnes pour lesquelles la nudité est normale et naturelle. Ce qu’elle est pour tous les naturistes. Cela signifie qu’il existe aussi une relative tolérance à la pratique de la nudité hors des zones prévues à cet effet. Relative car la nudité simple peut tomber sous le coup de l’article L222-32 du code pénal, qui indique que « l’exhibition sexuelle imposée à la vue d’autrui dans un lieu accessible aux regards du public est punie d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende ». En gros, vous êtes nu, dehors, chez vous ou dans votre jardin et vous êtes vu par autrui, vous tombez sous le coup de cet article !

Pas cool sur le principe. Il existe une jurisprudence plutôt tolérante, grâce notamment au soutient de l’Association pour la Promotion du Naturisme en Liberté, mais il convient de faire attention et d’avoir de quoi se couvrir en cas de rencontre inopinée. Comme dit l’adage mieux vaut prévenir que guérir. A quand un cadre juridique plus précis comme en Allemagne, faisant une différence claire entre nudité simple et exhibition sexuelle ? Au pays leader du naturisme, cela pourrait sembler une évidence !

Soleil, mer, montagne, campagne

La France offre des paysages variés à tous les amateurs de nature. Que ce soit la mer, la montagne ou la campagne qui vous font craquer, il y a des offres naturistes aux six coins de l’Hexagone. C’est ce qui en fait aussi son attrait touristique. Il est donc possible de satisfaire ses goûts de la découverte, de la nature et du naturisme.

Si vous n’avez encore jamais passé de vacances naturistes, vous vous posez sans doute quelques questions. Les 10 conseils à lire avant de s’essayer au naturisme vous éclaireront sur le naturisme et ces bienfaits. Pour la plupart des débutants, une fois le premier pas franchi, le retour en arrière est quasi impossible. L’essayer c’est l’adopter !

Alors ? Qu’est-ce que vous attendez ? Vous doutez encore, lisez 7 bonnes raisons de rendre visite au village naturiste le plus près de chez vous et 5 étapes pour préparer ses vacances naturistes. Et dites-vous que vous n’avez rien à perdre que vos vêtements. Vous allez rencontrer des naturistes heureux de vous faire partager leur art de vivre au naturel, et il y a peu de risque que vous soyez déçu. Lancez-vous ! La France est le paradis du naturisme !

5 idées reçues sur le naturisme à combattre

Récemment le magazine en ligne Pleine Vie a posté un article sur les idées reçus sur le naturisme à combattre. 5 idées préconçues que l’on entend souvent:

  1. Le naturisme, c’est pour les vieux !
  2. Le naturisme, c’est sale !
  3. Le naturisme, c’est juste des gens à poil !
  4. Le naturisme, ce n’est pas pour les enfants !
  5. Le naturisme, c’est pour les voyeurs !

Auxquelles on pourrait ajouter:

  • Le naturisme, c’est pour les exhibitionistes !
  • Le naturisme, c’est pour les gens bien foutus !

Comme beaucoup d’activités inconnues par une grande majorité, le naturisme accumulent les clichés, souvent amplifiés par les médias. Si vous vous posez des questions sur le naturisme, je ne peux que vous conseiller l’article de Pleine Vie.

Le naturisme est avant tout un art de vivre respectueux des autres et de la nature. Le plus souvent l’essayer, c’est l’adopter. Vous n’avez rien à perdre, sauf vos vêtements ! De plus, il s’accompagne de nombreux bienfaits physiques et psychologiques comme je les ai décrits dans le billet 5 raisons de se mettre nu tous les jours – 5 reasons to get naked every day.

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme !