Réflexions naturistes

Je passais un agréable moment à la plage naturiste. Le soleil dardait et un petit vent caressait ma peau nue. Allongé sur ma serviette, je regardais passer les promeneurs. Certains étaient habillés, vêtus de leur maillot de bain, une majorité était nue. Des couples, des hommes et des femmes seules, des enfants, de jeunes, des moins jeunes, venus comme moi profiter du soleil et de la mer.

Un couple avec un enfant en bas âge s’était installé un peu plus loin. Ils avaient gardé leur maillot. Ils ne tardèrent pas à être se faire remettre à l’ordre par une naturiste leur demandant de se mettre nus ou de se déplacer vers la section textile de la plage. Ce qu’ils firent après un bon quart d’heure, sans doute gênés par toutes ces personnes nues qui passaient devant eux.

La vue de ces textiles qui déambulaient par moment me semblait incongrue. Que faut-il pour les faire passer du côté clair de la force naturiste ? Comment leur faire comprendre que ce morceau de tissu est inutile et qu’il est infiniment plus confortable d’être nu ? Rien d’autre que ce que tous les naturistes font déjà sans doute : être nus ! Apprécier la nudité partagée sur une plage naturiste. Ces textiles viendront ou pas au naturisme, en comprenant les nombreux avantages.

Je regardais autour de moi. Il y avait des dizaines de naturistes, de tous âges, de toutes les formes possibles, tous unis par ce bien-être que procure la nudité en plein air. Un bonheur et une sérénité partagés. Un père et ses deux enfants jouaient dans l’eau, le naturisme simple et heureux.

L’heure de rentrer avançait cependant. Il allait me falloir me résoudre à retourner à mes occupations. Me sentant trop bien nu, je me levai, rangeai mes affaires et me dirigeai vers ma voiture. Environ 300 mètres séparent la plage du parking, un autre naturiste avait pris la même décision et retournait nu à son véhicule. La nudité simple est naturelle et normale, marcher nu était une évidence. Nous croisâmes au total quatre personnes dont un couple avec qui j’échangeai un bonjour, sans que cela semble les choquer que je sois nu sur cette bande de terre sableuse menant au parking.

Je rentrais déjeuner, fit ce que j’avais professionnellement à faire, puis repartais pour une courte randonue. Je ne pouvais pas laisser passer cette journée sans aller profiter de ses derniers instants ensoleillés, d’autant que le mauvais temps était annoncé pour le lendemain. Je tenais ma promesse de mes cinq randonues de l’année.

J’optais pour une randonue rapide d’environ sept kilomètres, au milieu de la forêt. Arrivé au parking, aucune voiture, la nudité serait donc de mise depuis le départ. Pendant les prochaines deux heures, je parcourais le chemin balisé, en communion totale avec la nature. J’étais bien, simplement nu au milieu de cette nature accueillante. Je revenais à la voiture, et revenais à la maison, sans avoir rien porté depuis mon arrivée sur la plage. Il en irait comme cela jusqu’au coucher. Un bonheur que de passer cette journée dans le plus simple appareil.

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme !

 

 

 

Quelles activités pratiquer nu(e) ?

Vous avez décidé de vous essayer au naturisme cet été et vous avez bien fait. Mais au-delà du bronzage intégral sans trace de maillots et des apéros entre amis naturistes, qu’allez-vous pouvoir faire en tenue d’Adam et Eve ? La réponse est plein de choses, en fait quasiment tout ce que vous pouvez faire habillé ou presque.

Le sport

Le premier type d’activités à pratique nu(e) est le sport. Nombre de camping et lieux naturistes proposent tennis, golf, volley-ball, jogging, natation, etc. En effet, bon nombre de sports ne nécessitent que peu ou pas de vêtements.

Les sports nautiques peuvent aussi se pratiquer nu : la planche à voile, le ski nautique et même la plongée sous-marine (à condition de la pratiquer dans des eaux chaudes, le corps ayant tendance à se refroidir très vite).

En fonction de l’intensité du sport, il faudra peut-être prévoir un soutien-gorge pour vous mesdames. A vous de juger !

La randonnée

La randonnée se pratique en effet nu et elle a ses adeptes qui l’appelle d’ailleurs la randonue. Si en principe, elle n’est pas autorisée en dehors des zones naturistes, il y a une certaine tolérance (et jurisprudence) quand elle est pratiquée en groupe. Marcher juste avec une bonne paire de chaussures et un chapeau procure une liberté incroyable. A essayer d’urgence si vous en avez la possibilité.

Toutes les activités de salon

Que ce soit les jeux de sociétés, la peinture, regarder un film ou juste prendre un verre entre amis, là encore pas besoin de vêtements. On est d’ailleurs bien plus à l’aise entièrement nu. Si c’est votre première fois en camping naturiste, vous allez sans doute vous apercevoir que la nudité va devenir une seconde nature. Au point que vous ne penserez plus que vous êtes nu.

Apéros, barbecue et réunion entre amis

Les vacances sont le moment privilégié pour se reposer et passer du bon temps entre amis. Nul besoin de vêtements pour partager un verre de rosé et des cacahuètes, préparer un barbecue et passer des bons moments entre amis. Le naturisme a même tendance à augmenter la convivialité de ses moments précieux. L’absence de vêtements fait tomber plus de barrières psychologiques qu’il n’y parait de prime abord.

Comme vous pouvez le constater, il n’existe quasiment aucune limite aux activités à pratiquer nu. Bien évidemment, si vous sortez du camping naturiste pour aller visiter le musée, le château ou le domaine viticole proche, il vous faudra sans doute vous rhabiller. Vous prendrez alors un immense plaisir à retrouver votre tenue de peau de retour dans votre environnement naturiste. Car comme je l’ai souvent dit, essayer le naturisme c’est l’adopter.

Il est à noter que l’article 222-32 du code pénal est ambigu et que même nu dans votre jardin vous pouvez être verbalisé par la maréchaussée suite à une plainte de quelqu’un qui vous aurait vu. Il y a peu de chance que cela arrive, mais il est préférable de prévenir que guérir. Soyez donc prudent si vous voulez vous dénuder hors des zones prévues à cet effet. Si vous décidez de le faire, faites-le à plusieurs, l’union faisant la force et restez toujours respectueux des personnes textiles. La nudité est toujours perçue comme une forme d’exhibitionnisme par une majorité de personnes.

Si la majeure partie de ces activités se pratiquent dans un cadre exclusivement naturiste, il en est d’autres qui « sortent du cadre ». Pour vivre un naturisme autrement, lancez-vous dans le « na-tourisme ». Le na-tourisme, késako ? Découvrez-le avec naturisme.fr.

Bonnes vacances naturistes à tous !

Le printemps est de retour, les températures deviennent propices au naturisme

Bon, l’hiver n’est pas la meilleure des saisons pour les naturistes. Si certaines activités continuent dans des lieux chauffés, comme les sessions de bowling naturiste ou de piscine naturiste, les températures extérieures ne sont pas toujours suffisantes, en France métropolitaine en tout cas, pour se dénuder. Cependant, si comme dit l’adage « en avril ne te découvre pas d’un fil, en mai fait ce qu’il te plait », certaines journées trouvent grâce aux yeux des naturistes pour revêtir leur tenue préférée : la tenue de peau. Il est vrai que ce mois d’Avril 2017 est un peu particulier au niveau de ses températures, et que pour une fois en Avril, nous avons pu abandonner le dernier fil.

Il est important de noter que certaines activités sportives comme la randonnée pédestre ou avec raquettes peut se pratiquer nu en toute saison, comme le fait remarquer l’article Faire du sport tout nu. En effet, une activité physique modérée à tendance à augmenter notre température corporelle et nous rendre moins sensible au froid. Par ailleurs, quelques rayons de soleil, même avec des températures frisquettes permettent de réchauffer suffisamment pour se mettre nu. Enfin, en intérieur, le chauffage ou un bon feu de cheminée, pour ceux qui en ont une, permettent souvent de vaquer à ses occupations chez soi nu. Mais avec le printemps et les beaux jours qui reviennent, les activités naturistes en extérieur se remettent à fleurir, comme la végétation.

1, 2, 3, déshabillez-vous !

Un coup d’œil sur le thermomètre vous décidera à sortir en tenue de peau. Plus besoin de parka, de pull-over ou d’écharpe, laissons tomber les vêtements et sortons nu ! Chaque naturiste a son propre seuil de tolérance à la température à partir de laquelle il est confortable. Certains se dénuderont à dix degrés, d’autres jamais en dessous de vingt-cinq. Il est intéressant de noter cependant qu’avec le temps, le corps nu se réhabitue aux températures plus fraiches. Il n’est alors plus surprenant d’être confortable nu là où certains portent encore pull et anorak. Chacun en fera l’expérience.

Les premiers rayons de soleil sont donc les signes avant-coureurs de la nudité en extérieur. Sentir les rayons de soleil sur sa peau est une des sensations les plus agréables qui soit. Voilà venu le temps de laisser les vêtements dans leur armoire et de s’aventurer nu à l’extérieur. Plus de contraintes vestimentaires, votre corps retrouve vent et soleil, un sentiment de liberté vous envahit.

Que faire nu ?

En tant que naturiste convaincu, j’ai tendance à répondre tout ce que vous pouvez faire habillé, vous pouvez aussi le faire nu, à moins que votre sécurité soit mise en jeu. En effet, il serait stupide de faire de la soudure à l’arc nu. Mais tant que votre activité ne comporte pas de risques qui vous oblige à porter des vêtements pour vous protéger, rien ne vous empêche de la pratiquer nu. Cependant, le plus sage, au début en tout cas, est de vous rendre au camping ou club naturiste le plus proche de chez vous pour y passer la journée, le week-end ou quelques jours. Jeter un coup d’œil sur le site de notre partenaire naturisme.fr vous permettra de trouver le site naturiste à côté de chez vous.

Nu, vous pouvez faire du sport, courir ou randonner, comme l’explique l’article Faire du sport tout nu de notre partenaire naturisme.fr. Vous pouvez juste vous relaxer avec un bon livre. Vous pouvez jouer aux cartes ou à des jeux de sociétés avec amis et enfants. Vous pouvez vous détendre au soleil et bronzer sans trace de maillot (attention à bien vous protéger et à ne pas trop vous exposer au soleil). Vous pouvez vous promener et discuter avec des amis. Vous pouvez aussi jardiner et invitez vos amis à la prochaine Journée Mondiale du Jardinage Nu, le 6 mai 2017, même si vous n’avez qu’un jardinet ou un balcon. En bref, nu vous pouvez pratiquement tout faire, sans la contrainte des vêtements, en toute liberté. Du bonheur à l’état pur. Par ailleurs, de plus en plus d’études scientifiques démontrent les nombreux bienfaits physiques et psychologiques du naturisme, il serait donc dommage de s’en priver.

Avec les températures qui augmentent, laissez les vêtements dans l’armoire et vivez vos journées nu. Le naturisme est un art de vivre partagé par des millions de « pratiquants ». Rien n’est plus simple : mettez-vous nu et vivez naturellement. L’essayer, c’est l’adopter. Vous n’avez rien à perdre, sauf vos vêtements. Lancez-vous, vous ne le regretterez sans doute pas !

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme !

Première randonue de l’année

Les vacances sont généralement propices à la nudité et au naturisme. Tous les environnements ne sont malheureusement pas naturistes et ne permettent pas de se mettre nu. Il est cependant une activité qu’il est facile de pratiquer nu : la randonnée. En effet, dépendant du chemin emprunté et du jour de la semaine, il arrive que la foule ne se presse pas et que vous vous retrouviez vite seul ou en petit groupe constitué. C’est ce qui nous est arrivé lors de nos vacances sur l’ile de la Réunion. Si ce pays est magnifique, l’ile intense, il n’est pas réputé pour la pratique du naturisme. Il n’existe en effet aucune plage naturiste officielle et aucune structure naturiste, malgré des températures tropicales.

La solution reste alors cette magnifique nature et la randonnée, ou plutôt la randonue. C’est ce que nous avons fait dans le cirque de Cilaos. Cinq heures de randonnée dans des paysages magnifiques, une seule rencontre fort sympathique et quasiment cinq heures de nudité totale, à part bien évidemment, la casquette, le sac à dos et les chaussures de marche.

Pourquoi la randonue ?

Beaucoup se posent et me posent la question. Je n’ai pas de réponse évidente. La randonue est pour moi l’extension naturelle de ma pratique naturiste, en particulier le naturisme en liberté, défendu par l’APNEL. La randonue s’est imposée naturellement quand j’ai commencé à la pratiquer et surtout quand je me suis rendu compte que je n’étais pas seul. Le livre Randonue est le témoin de cette pratique, certes minoritaire, mais appréciée par de nombreux adeptes de par le monde.

La randonue, c’est donc le bien-être et le confort du naturisme en pleine nature. La randonue s’impose comme une évidence quand on commence. On enlève le T-shirt, puis on laisse tomber le short, on se retrouve alors nu, simple, vulnérable et tellement bien. Délivré des contraintes des vêtements, le corps respire, transpire, aspire au bien-être, La transpiration s’évapore naturellement, sans être retenue dans des tissus moites. La peau emmagasine la chaleur, ressent la nature, absorbe les sensations de liberté. La randonue devient alors pour son pratiquant l’expression d’une liberté retrouvée. La pratiquer, c’est l’adopter. Essayez !

Où la randonue ?

Partout où c’est possible ! La randonnée est pratiquée par de nombreuses personnes. Cependant, en dehors des grands sentiers et des jours de week-ends ou de vacances scolaires, on rencontre peu de personnes sur les sentiers. Il est donc facile de se dénuder sans risquer de se faire dénoncer au poste de police pour exhibition sexuelle, ce que n’est pourtant absolument pas la randonue.

Ceci étant, par respect pour les textiles, il est préférable d’avoir un paréo ou un short rapide (fixé par un velcro sur le côté) en cas de rencontre, de passage sur des axes fréquentés ou de traversée de villages. Cela évitera les problèmes potentiels. En groupe, particulièrement s’il est mixte, il est possible de rester nu même en cas de rencontre. Les nombreux cas décrits dans Randonue témoignent de la bonne réception de cette pratique chez une majorité de randonneurs textile. Vous trouverez aussi d’autres conseils et lieux de randonue sur le site de notre partenaire naturisme.fr.

Dans certains pays comme l’Espagne, l’Allemagne ou l’Autriche, la nudité simple est tolérée. Il n’y a donc pas, comme en France, le risque d’amalgame entre nudité simple et exhibition sexuelle. Dans ces pays, la randonue est donc totalement possible en toute légalité.

Cette première randonue fut donc un moment de bonheur naturiste total, dans une somptueuse nature. Vivement le printemps pour pouvoir reprendre cette activité sous les latitudes métropolitaines. En espérant voir de plus en plus de pratiquants partager cette activité pacifique, naturelle et saine.

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme !

Randonner oui ! Nu, peut-être…

Quelques informations intéressantes sur la randonue, une pratique naturiste de la randonnée que de plus en plus de randonneurs pratiquent en liberté dans la nature. Il n’est pas de plus grand bonheur naturel que de randonner nu. A essayer de toute urgence dès que les beaux jours reviennent.

Le Droit tout nu

Quiconque a déjà marché nu, dans la nature, connaît le sentiment agréable qui s’en dégage. Ainsi, de plus en plus de personnes randonnent nues et de nombreuses associations ou groupements proposent ce genre d’activités de plein air. Oui mais voilà cela n’est pas du goût de tout le monde.

fkk-freun.de

photo: fkk-freund.de

Ainsi, la cour d’appel de Liège vient de rendre un arrêt relaxant un organisateur de ces « randonnues ». Il s’agissait ici de Paul Depré de Naturlux (l’on mettra de côté les débats que peut susciter l’individu, ce n’est pas le point ici).

Les règles semblent alors être ici simples. Si cette randonnue est pratiquée dans un endroit peu fréquenté, elle sera admise. Au risque de radoter, les problèmes surviennent avec les éventuelles rencontres.
Cependant, ici l’appréciation est large. De manière générale, si les organisateurs ont pris leurs précautions (chemins peu fréquentés…) et ont à leur disposition quelque vêtements (type short…

View original post 284 mots de plus

La #randonue est un combat, mais aussi une belle aventure humaine

Si vous êtes naturistes et randonneurs, vous avez peut-être déjà pensé à mélanger les deux et randonner nu. La randonue est de plus en plus populaire. Cet article, venant d’un site dédié au sport, est un bel hommage à cette merveilleuse activité qu’est la randonue.

Malheureusement, la saison n’est plus trop à mettre un naturiste nu dehors, mais après l’hiver, le printemps. Cela vous laisse le temps de réfléchir et de trouver le club de randonue qui vous va. Il y en a plusieurs en France, alors n’hésitez plus, allez randonner en tenue de peau. Attention cependant, quand on a commencé à randonner nu, il est très difficile de randonner habillé. La sensation est tellement addictive que cela devient quasi impossible de se rhabiller. Je vous aurais prévenu !

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme!

Naturistes, un choix de vie

Une émission qui semble sympathique à la télé belge sur le naturisme. En tout cas l’article de présentation met en avant les côtés plus que positifs du naturisme et cela fait plaisir à lire. Même la référence au Cap d’Agde fait bien la part des choses entre naturisme et sexualité.

A lire, puis à voir.

http://www.moustique.be/television/338057/naturistes-un-choix-de-vie

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme!

10 bonnes raisons de randonner nu

La randonnée est un excellent moyen de rester en forme et de profiter de la nature. Si vous partez randonner dans la campagne, en montagne ou au bord de la mer, vous appréciez les paysages que vous traversez à un rythme lent. Si vous trouvez un bon endroit, vous pouvez vous arrêter et profiter de la vue. Mais pour nous, naturistes, randonner nu ajoute à une activité déjà agréable l’absence de vêtements et le bien-être attaché à la nudité. Randonner nu est devenu une telle activité importante pour les nudistes et les randonneurs, que Richard Foley a publié un livre sur le sujet, Naked Hiking, que j’encourage chacun d’entre vous à acheter.

Maintenant, Voici les dix raisons pourquoi je randonne nue chaque fois que cela m’est possible et pourquoi je vous encourage à le faire.

  1. parce que les vêtements sont gênants

Je suis naturiste et dans mon costume de peau dès que je peux. Cela signifie autant que je peux si l’environnement et les conditions météorologiques le permettent. Depuis que je suis naturiste, randonner nu est aussi naturel que de prendre une douche nue. Vous ne portez pas de vêtements pour prendre une douche, alors pourquoi s’habiller pour randonner ?

  1. parce que c’est confortable

Je suis à l’aise quand je suis nu, comme tous les naturistes. Et je fais toutes sortes d’activités nu, de la rédaction de ce blog à la randonnée, d’aller à à la plage à faire la cuisine, du courir à jouer avec les enfants. Alors oui, la randonnée nue est confortable.

  1. parce que vous pouvez sentir le soleil et le vent sur votre corps

Je dirais que c’est probablement la principale raison. Sentir l’air sur tout votre corps est tout simplement génial. Vous vous sentez libre et vous êtes réellement libre. Libre comme tout animal qui n’a pas besoin de s’habiller pour vivre.

  1. parce que mon chien se fiche si je suis habillé ou pas

Ah, ah, ah ! Elle sait exactement quand je vais faire des randonnées ou faire du jogging, parce qu’elle me voit mettre mes chaussures de randonnée ou de jogging. Les chaussures sont le signal que je me prépare à aller me promener dans la nature. Que je suis nu ou pas, elle ne s’en soucie pas et moi non plus. Eh bien en fait, moi, je préfère être nu.

  1. parce que je peux transpirer et je n’ai aucuns vêtements à laver

Pendant une chaude journée d’été, je transpire. Parfois beaucoup. Quand je suis nu, je n’ai pas la sensation d’être trempé de sueur, les gouttes de transpiration glissent sur mon corps et s’évaporent. C’est un sentiment très agréable. Ainsi, pas de vêtements qui sentent la sueur à laver, ce qui évite de polluer l’environnement avec des détergents.

  1. parce que je peux marcher avec des gens cool

Je n’ai pas encore rencontré de randonneurs nus pas cools. Il semble que les naturistes sont généralement plus sympathiques que les textiles. Ils ont tendance à ne pas juger les gens. Hé, nous ne cachons rien, et étant tous nés égaux, nous vivons cette vérité nue.

  1. parce que je n’ai pas besoin de se déshabiller si je croise un endroit où se baigner

Il s’agit d’une autre bonne raison de marcher nu, même avec des randonneurs vêtus. Si vous arrivez à un lac, un étang, une rivière, vous pouvez vous y baigner sans vous poser de questions. Alors que vos amis non-naturistes doivent avoir pensé à apporter leur maillot de bain et devront le rapporter humide.

  1. parce que c’est excellent moyen de convertir un non naturiste à notre mode de vie

Si vous faites une randonnée nue avec des non-naturistes ouverts d’esprit, ou vous croiser des non-naturistes ouverts d’esprit, vous pouvez discuter du pourquoi vous aimez la randonnée nue. C’est une excellente façon de recruter des pratiquants quand ils voient votre bien-être.

  1. parce que notre corps est beau

Honnêtement, je préfère les gens nu que ceux vêtus pour essayer de cacher leur corps ou pour frimer avec leurs vêtements de marque. Un homme nu ou une femme nue sont tout simplement magnifiques, vieux ou jeune, obèse ou maigre, noir ou blanc, nous sommes tous simplement magnifiques. En plus de cela, je trouve que les naturistes ont tendance à sourire plus.

  1. parce que je suis qui je suis quand je suis nu

Rien à cacher. Je suis qui je suis nu. Je suis naturiste. Je comprends que la nudité choque beaucoup de gens qui sexualisent le corps, et je respecte leur point de vue. Ils devraient respecter le mien d’être nu car je me sens bien nu.

Alors, partez randonner, nu !