Quand la nudité devient le nouveau normal

Le jour où vous vous retrouvez pour la première fois sur une plage naturiste ou dans un domaine naturise, vous pénétrez dans un nouveau monde de liberté et de respect. Cependant, il y a une chose que vous ne savez pas encore : la nudité est sur le point de devenir votre nouveau normal. Permettez-moi d’expliquer ce que je veux dire par ce nouveau normal.

Devenir nudiste

Beaucoup d’aspirants nudistes deviendront des naturistes convaincus. Chaque nudiste parlera de cette merveilleuse sensation de liberté ressentie dès que vous comprenez que personne ne s’intéresse à votre apparence. La nudité devient donc un état accepté. Cela survient généralement quand vous ne pensez plus au fait que vous soyez nu(e). Vous appréciez juste le moment, sans vêtements.

Bien sûr, le moment va venir où il faudra vous rhabiller. Une certaine tristesse vous envahira alors que vous quittez cet état de liberté. Rapidement, si le temps et les conditions de sécurité le permettent, vous ressentirez le besoin de vous dénuder de nouveau. Cela pourra être chez vous, dans votre jardin ou dans tout endroit où la nudité est acceptée.

Après quelques semaines ou mois, vous vous sentirez immensément mieux nu(e) qu’habillé, même de vêtements légers. Ce moment est ce que j’appelle le nouveau normal. Votre nudité vous semblera naturelle, simple, une évidence. Vous ressentirez sans doute alors le besoin de partager cet état avec votre famille et vos amis. Vous penserez alors peut-être à lire des livres sur le  naturisme pour en savoir davantage, à vous abonner au magazine de votre fédération naturiste local et de les laisser traîner sur votre table basse, ou à demander à vos amis de vous accompagner dans votre vie naturiste.

Le nouveau normal

Ce nouveau normal sera le début d’une magnifique vie naturiste. Le naturisme est à mon humble avis un style de vie magnifique. Les niveaux de liberté, de camaraderie et de simplicité sont inégalés.

Les seuls défauts sont que les naturistes sont une minorité et que le naturisme n’est pas accepté de manière universelle. Cependant, il s’étend et avec des mouvements comme Free the Nipple et des associations comme l’APNEL, de plus en plus de gens sont exposés à la nudité non sexuelle. Il faudra peut-être encore un siècle pour la nudité soit un des choix acceptés pour se vêtir au quotidien, et j’espère que nous y arriverons et que les générations futures pourront choisir de vivre nu où et quand bon leur semble.

Essayez le naturisme et vous découvrirez un nouveau monde, dans lequel la nudité deviendra votre nouveau normal.

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme !

La nudité est une évidence

naturists_coffee_mug-rfafda657cf4c46c885bea00da83a4134_x7jg9_8byvr_324Je reviens à peine d’une semaine de vacances pendant laquelle mes périodes habillées se sont limitées aux courses : j’ai randonné et couru nu, je suis allé à la plage naturiste et ai passé le plus clair de mes journées entièrement nu, vacant à mes occupations estivales. La nudité n’était pas une option, elle était l’état normal. cependant, un matin, alors que je préparais le café, ma nudité m’a surprise. Laissez-moi vous expliquer !

Ces dix dernières années, le naturisme s’est graduellement imposé dans ma vie. Comme je l’ai expliqué dans un précédent billet en anglais, la nudité est mon état préféré. Si je peux choisir entre être habillé ou nu, je choisi toujours d’être nu. Je me sens juste mieux entièrement nu. Au point que, puisque la nudité est mon état normal, ell est oubliée. Si vous venez chez moi sans vous annoncer, il y a de fortes chances que je vous ouvrirai la porte nu, sans y penser.

Mais ce matin, je me suis rendu compte de ma nudité alors que je préparais le café et la sensation de nudité est venue toute seule, naturellement. J’étais super bien et il ne pouvait y avoir aucun autre choix possible. Je me suis demandé pourquoi s’habiller pour préparer le petit déjeuner quand la température permet d’être nu ? Bien sûr, il existe des tonnes de raisons sur lesquelles tout a été écrite, principalement culturelles. Mais une fois que vous acceptez que tout un chacun a un corps construit sur le même modèle (avec des variations comme pour les voitures par exemple) et qu’il n’y a rien de sexuel à la nudité simple, alors cette dernière devient L’évidence !

Être nu est confortable, cela ne nécessaite aucun vêtement (et donc pas de lessive polluante) et permet de faire tout ou presque (à l’exception d’activités dangereuses nécessitant une protection). C’était donc une seconde épiphanie : le naturisme n’était pas une option, elle était l’évidence. Je prenais alors mon petit-déjeuner profitant des premiers rayons du soleil avant de vaquer à mes activités quotidiennes.

Et vous ? Pensez-vous que le naturisme est une évidence en terme de choix, quand il est possible d’être nu ?

Pourquoi ça ne se fait pas ? Pourtant, certains le font !

Dans un précèdent post, je passais en revue les trois raisons qui font que certaines personnes ne sont pas naturistes. En écrivant cet article, je savais que je touchais des concepts importants concernant la réticence à se mettre nu. Traiter du sujet en un seul article m’a vite semblé impossible. Voici donc une série de trois articles approfondissant chacun de ces trois concepts : ça ne se fait pas, je ne suis pas assez bien fait(e), et ce n’est pas hygiénique. Pour chaque, je vais considérer les deux points de vue et donner une série de conseils pour passer outre cette réticence.

Il est cependant important de noter que les mèmes sous-jacents à ces réticences peuvent être si puissant qu’il est inutile de s’épuiser à essayer de les changer. SI quelqu’un, par exemple, a été méprisé toute son enfance en raison de son apparence, il sera très difficile et très long de le faire changer d’avis. Non que cela soit impossible, mais cela va bien au-delà d’un simple article comme celui-ci. En effet, les ancrages psychologiques peuvent nécessiter un long travail sur soi et tout un chacun n’est pas prêt à le faire. Je ne vous donne donc que des pistes, à vous de voir si vous souhaitez y dédier temps et énergie.

Pourquoi ça ne se fait pas

La honte du corps et de la nudité est ancrée dans la plupart des cultures et des religions. Alors qu’on accepte qu’un bébé ou un jeune enfant soit nu à la maison ou sur une plage, passé un certain âge on va l’habiller par « convention sociale » car la nudité n’est pas quelque chose à partager. Le corps doit être caché sous des vêtements et être mis à nu uniquement dans l’intimité de sa salle de bain ou de sa chambre à coucher. Un corps nu est en effet associé dans la plupart des religions et des sociétés modernes au désir sexuel. On le cache pour tenter d’éliminer le désir.

Cela n’a donc aucun fondement rationnel, au-delà de postures enseignées et apprises. En effet, une des autres règles de vie harmonieuse en société est le contrôle des émotions. Ce n’est donc pas si je vois un corps nu que je vais avoir une immédiate réaction sexuelle, je peux apprendre à porter un autre regard. Le rationnel se transforme donc en irrationnel et les émotions s’emparent des non naturistes, jusqu’à parfois à en devenir véhéments, voire violents. La vue d’un corps nu peut provoquer des réactions épidermiques, tant le mème est ancré profondément. Il suffit de voir comment la question de la couleur de peau ou de l’homosexualité a suscité et suscite encore de réactions violentes. Le naturisme obéit à la même règle du rejet de la différence et du « ça ne se fait pas ». Quand Rosa Parks s’assoie dans un siège réservé aux blancs, elle revendique le même respect qu’un naturiste qui demande à être nu en dehors de toute connotation sexuelle.

On ne se promène donc pas nu par honte du corps induite par des règles sociétales et religieuses. Demandez à un non naturiste pourquoi il n’est pas naturiste et vous entendrez la plupart du temps, un simple : « parce que ça ne fait pas ! ». Et à votre « pourquoi ? », il répètera que c’est juste comme ça, que ça ne fait pas, sans réellement pouvoir donner une vraie raison (nous reviendrons sur la honte de son propre corps et sur l’hygiène dans un futur post). En revanche à la vue d’un corps nu, le non naturiste verra une agression visuelle, voire sexuelle, puisque le corps nu est immédiatement associé au sexe. Il ou elle détournera donc la tête pour ne pas voir ce corps nu. Couvrez ce sein que je ne saurais voir, disait Tartuffe, l’hypocrite !

Pourquoi certains le font

Mais, alors, si ça ne se fait pas, si la société ou la religion nous empêche d’être nu, pourquoi certains le font ? Eh bien simplement, il se mettent nu ou vivent nu, car ils ont passé outre la honte du corps. Du leur et de celui d’autrui. Les naturistes n’ont en effet aucun problème à se dénuder en société, à ce qu’on les voit nu et à ce qu’il voit les autres nus. Ils ne voient généralement que des êtres humains qui éprouvent le même bien-être à évoluer entièrement nu. S’ils ont été élevés dans un milieu naturiste, la nudité n’est généralement pas problématique bien que l’adolescence, avec la transformation du corps et des sentiments puissent faire naitre un sentiment de honte. L’adolescent se rhabille alors. Je ne pense pas qu’il faille le forcer à se dénuder, mais lui expliquer que s’il le souhaite, personne ne le jugera, pas plus aujourd’hui qu’hier.

Certains ados passent outre et continuent à être naturistes, certains se rhabillent et retrouveront le naturisme plus tard, d’autres enfin se rhabillent et quittent définitivement le naturisme, souvent sous la pression de leur conjoint. Aucun jugement, tous sont libres de leur choix. Ceux qui restent naturistes ou le redeviennent, le sont généralement, pour le bien-être que la nudité totale procure. Dans tous les cas, il y a clairement séparation entre nudité simple et sexualité. Le naturisme n’a rien à voir avec la sexualité, cette dernière restant du domaine du privé.

Le naturiste va donc éliminer la honte du corps de ses sentiments et dissocier son corps de l’objet sexuel dans lequel veut l’enfermer société et religion. Ceci ne signifie pas que le désir disparait des sentiments naturistes. Il n’est simplement pas systématiquement associé au corps nu. De ce fait, un naturiste est donc un être humain pour lequel le bien-être procuré par la nudité est un élément important de son être. Il coupe les associations suscitées par religion et société pour associer nudité avec bien-être et nature. Un corps nu est naturel et la nudité est normale. Elle devient sociale naturellement.

Comment le faire faire

La première étape pour tenter de « convertir » autrui au naturisme est de comprendre le ou les mèmes qui se sont répliqués et qui expliquent sa réticence. Cela va demander du temps, mais surtout l’acceptation de l’autre à en discuter. En effet, certaines personnes peuvent être complètement rétives à la discussion. Elles n’en voient pas la raison ou l’objectif. Elles ne veulent pas devenir naturistes. Il n’est pas donc pas nécessaire d’en parler. C’est votre choix. S’il s’agit de votre conjoint, cela demandera peut-être plus de temps que nécessaire voire n’aboutira jamais. Là encore, ce n’est que l’amour et le respect que les deux conjoints se portent qui pourront faire progresser le dialogue.

Une fois identifier le mème source du « ça ne se fait pas », il convient d’en étudier la possible déconstruction. Par exemple, un même religieux peut souvent être déconstruit pour montrer que les Saintes Écritures se contredisent parfois et laissent au final le libre arbitre aux hommes. Dans la Bible par exemple, certes la Genèse diabolise la nudité en raison du péché originel, mais elle en fait quelque chose de naturelle quand il s’agit du baptême dans le Jourdain (///trouver autre exemple). Il est donc possible rationnellement de démontrer que le contraire existe aussi. Cela a généralement comme conséquence de passer sur le domaine de l’irrationnel et des sentiments. En effet, l’être humain est un être rationnel et irrationnel à la fois. Rationnel car doué de raison, irrationnel car parfois poussé par ses sentiments qui ne sont rationnels que pour celui qui les ressent.

Si la raison échoue, le passage aux sentiments ne pourra se faire que dans le respect et l’écoute. Il convient alors de faire avouer à l’autre que ses raisons sont irrationnelles, mais qu’il ou elle est d’accord pour changer de point de vue. Certaines personnes s’arrêtent là et ferment la porte. C’est alors à vous de décider si vous souhaiter ou non continuer. Dans le cas d’un changement possible de point de vue, il conviendra de faire trois choses simples :

  • Proposer des activités simples à faire nu : passer de la chambre à la salle de bain, préparer le petit déjeuner, faire une promenade dans le jardin à l’abri des regards, c’est-à-dire ancrer petit à petit l’habitude de faire des activités nu.
  • Echanger sur le ressenti : y avait-il de la peur ? de la honte ? du plaisir ? Dites ce que vous fait du bien, comprenez la peur ou le doute, accompagner l’apprenant, en renforçant le point 3.
  • Complimenter sur les actions faites nu : dites bravo, partager votre joie et votre bonheur ! On ne change pas quelqu’un en lui reprochant de ne pas faire quelque chose mais en le complimentant pour ce qu’il fait.

Petit à petit, en répétant ces trois actions simples, vous pourrez en venir à fréquenter une plage ou un club naturiste, et il y a fort à parier, si vous avez pris le temps de parler et d’échanger sur vos expériences, que ce bien-être subtil lié à la nudité s’instillera dans autrui et le fera passer doucement du camp des « ça ne se fait pas » à celui des « ça se fait », sans même qu’il ou elle s’en rende compte. Maintenant, certain ne deviendront jamais naturistes, de la même façon que ce n’est pas parce que j’apprends à jouer au tennis que je vais jouer toute ma vie. Mais pour ceux qui le deviennent, le chemin ne s’arrête pas là.

Éliminer la pression sociale

Malheureusement, quoi qu’il se passe, la pression sociale restera bien présente. Si vous faites votre coming out de naturiste, certaines personnes ne vous fréquenteront plus. Il convient de le savoir et d’en être conscient. La société a de tout temps stigmatisé les minorités, et les naturistes en sont une, et de plus fait tout pour renforcer l’association nudité et sexualité. Il convient alors de renforcer le mème naturiste en fréquentant d’autres naturistes, en allant dans des lieux naturistes et en passant le plus clair de son temps nu.

Ce renforcement permanent est la raison pour laquelle le naturisme est un style de vie. Comme pour de nombreuses activités, on tend à s’entendre avec les personnes ayant les mêmes centres d’intérêts. Le naturisme n’échappe pas à cette règle, et en fréquentant d’autres naturismes avec lesquels pratiquer des activités nus, vous renforcer votre mème naturiste et éliminer la pression sociale qui voudrait vous faire rentrer dans le rang en vous habillant.

J’espère que ces quelques lignes vous auront donné des idées sur le naturisme, sur ses mécanismes psychologiques et sur quoi faire pour expliquer à un non naturiste que de nombreuses personnes sont naturistes et que de non naturiste on peut devenir naturiste, afin d’embrasser ce merveilleux style de vie respectueux de l’être humain, de la nature et de la beauté de la vie.

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme !

Éloge de la nudité

La nudité est beauté. Quoi de plus humain et beau qu’un corps nu, débarrassé de ses artifices vestimentaires, libre de tout mouvement, offert à l’air et aux éléments. Pétri d’images de corps parfaits, abruti de régimes tous plus absurdes et gavé de cours de gym, le corps est devenu marchandise à calibrer. Nu, il s’expose tel qu’il est, dans toute sa beauté de machine humaine d’une humiliante complexité.

La nudité est liberté. Liberté des sens, liberté de l’esprit et liberté des conventions imposées. Nu, l’être humain trouve une place unique dans le monde des hommes et des femmes. Il déambule tel qu’il est et non tel qu’il souhaite qu’on le voit quand il se vêtit. La nudité est vue comme une transgression des règles de la société, elle remet pourtant la société au centre de l’humain.

La nudité est fragilité. Fragilité de montrer aux autres et au monde ses défauts, ses petites imperfections et les cicatrices laissées par la vie. Cette fragilité si magnifiquement décrite par de nombreux auteurs et psychologues devient vite une force. Force de s’accepter tel que l’on est et de nous faire accepter tel que chacun est.

Qui n’a jamais marché entièrement nu sous la pluie en plein nature n’a pas expérimenté cette entièreté de l’être avec son environnement, Qui n’a jamais nagé nu dans une mer turquoise, accueillante et chaude comme la matrice originelle n’a pas vécu la plénitude des sens. Qui n’a jamais fait la fête ou pris un repas avec un groupe d’amis, tous entièrement nus, ne s’est jamais réellement « mis à nu » en société.

C’est cette nudité-là qui donne du bonheur aux naturistes. La nudité ne s’explique cependant pas, elle se vit, seul, à deux, à trois ou plus. Elle s’impose un jour comme une évidence. On ne la recherche pas forcément, on y arrive souvent par hasard, au détour d’un chemin, d’une rencontre ou d’une discussion. Et ce jour-là, elle vous envahit, vous remplit d’ondes bienfaisantes et ne vous quitte plus. La honte du corps disparait pour faire place au ravissement du corps nu.

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme !

7 raisons pour lesquelles vous pouvez vous balader nu chez vous par The Stir

po04fnhwgkSi vous lisez mon blog depuis un moment, vous savez que j’aime quand la presse généraliste promeut le naturisme/nudism. Cet article, en anglais, de The Stir, intitulé 7 reasons why you deserve to hang out naked in your home est un de ceux-ci. Le fait qu’il soit écrit par une femme, Adriana Velez, y ajoute un peu de valeur, dans la mesure où il est connu que le naturisme semble attiré plus d’hommes que de femmes, cela rééquilibre le genre. Voici les 7 raisons, traduites, qu’Adriana donne et développe dans son article :

  1. Voir le corps positivement. Votre corps est votre corps, il n’y a rien de mal à être nu chez vous.
  2. L’idée de protéger son corps à la vue d’autrui est un peu triste. Un corps est un corp, il n’y a rien de sexuel à être nu chez soi.
  3. C’est un peu transgressif. Au début, oui, puis on s’habitue et la nudité deviant complètement normale.
  4. Personne n’est tombée malade ou n’est mort à la vue d’une paire de fesses nue. Autant que je le sache, la nudité n’a jamais tué autrui.
  5. Les enfants ne font pas aussi grand cas de la nudité que vous ne pensez. Ce sont les adultes qui rendent les enfants honteux de la nudité, naturellement, ils sont totalement confortables nus.
  6. N’êtes-vous pas un peu curieux ? Il est toujours bon d’essayer de nouvelles experiences, non ?
  7. C’est VOTRE chez-vous. Vous êtes chez vous, faites ce que bon vous semble !

Voilà plein de bon sens qu’il fait bon répéter. Vous pouvez lire le post original en vous mettant nu, c’est encore plus détendant !

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme !

Mes 17 idées pour une année 2016 plus naturiste que jamais

Nudist-couple-on-the-beac-001Au-delà de mes 5 résolutions naturistes de l’année, un de mes objectifs est de passer plus de temps nu cette année, y compris et surtout, plus de temps social nu avec des amis. Je me suis donc mis en mode remue-méninge et suis arrivé à ces 17 idées que tout un chacun peut mettre en action pour une année 2016 encore plus naturiste :

  1. Réserver des week-ends prolongés ou non dans des centres naturistes
  2. Mettre le naturisme en priorité pour les vacances
  3. Mettre un signe « maison naturiste » à côté de votre porte d’entrée
  4. Invitez voisins et amis à des dimanches naturistes
  5. Jetez tous vos maillots de bain afin de ne pouvoir aller que sur des plages et des piscines naturistes
  6. Trouvez le groupe de randonue le plus proche de chez vous et joignez-vous y
  7. Si vous avez l’habitude de randonner seul ou en groupe dans la nature, faites-vous un devoir d’enfouir vos vêtements dans votre sac à dos dès que possible
  8. Dites à TOUS vos amis que vous êtes naturiste
  9. Participez à une croisière naturiste
  10. Levez-vous le samedi et ne vous habillez pas afin de rester nu tout le week-end
  11. Devenez membre du club naturiste le plus près de chez vous et cherchez à y prendre des responsabilités
  12. Quand vous êtes chez des amis, demandez la permission de vous dénuder
  13. Déménagez pour vivre en centre naturiste à l’année
  14. Déshabillez-vous dès que vous rentrez du boulot
  15. Participez à toutes les cyclonues possible et à toutes les manifestations pendant lesquelles la nudité est tolérée
  16. Refusez les activités exclusivement textiles
  17. Dénudez-vous partout où c’est possible

Vivre nu est plus facile qu’il n’y parait. Bien entendu, en fonction de là où vous vivez, une vie nue peut être difficile. Cependant, comme pour beaucoup d’autres choses dans la vie, vous devez faire des choix et si le naturisme est important pour vous, vous trouverez des solutions pour le vivre à fond. Je suis certain que vous aurez d’autres idées, n’hésitez pas à les partager dans la zone de commentaires ci-dessous. Souvenez-vous : Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme !

Bonne et heureuse année naturiste !

Je vous souhaite à tous une fantastique année 2016 ! Qu’elle vous apporte joie, paix et prospérité, et de nombreux moments nu avec vos amis et votre famille. Le naturisme est un style de vie qui rapproche les gens de façon respectueuse et j’espère qu’il attirera de nombreux adeptes en 2016, en démontrant ces nombreux avantages à tous. Voici mes vœux naturistes pour cette année :

  • Je souhaite que tous les naturistes partagent leur joie du naturisme avec tous leurs amis, afin qu’il n’y ait plus de naturistes solitaires et uniquement des naturistes globalement acceptés.
  • Je souhaite que toutes les plages deviennent naturistes afin de pouvoir me débarrasser de mes maillots de bain à tout jamais.
  • Je souhaite que la nudité devienne légale en tout lieu afin de pouvoir choisir la nudité comme une des options vestimentaires.
  • Je souhaite que tous fassent la distinction claire entre naturisme et sexualité, afin de considérer le naturisme comme un style de vie sain, c’est qu’il est.
  • Je souhaite la paix dans le monde et le respect entre tous les êtres humains, habillés ou nus.

Je sais que je rêve, mais si chaque naturiste faisait quelque chose pour faire avancer ces souhaits, comme le fait activement l’APNEL, le monde accepterait encore plus le naturisme en liberté. Si vous êtes naturiste et voulez que 2016 fasse avancer le naturisme en liberté, devenez membre de l’APNEL. Plus on est de naturistes membres de l’APNEL, plus on a de voix pour faire avancer la juste cause du naturisme en liberté !

Dénudez-vous, Restez nu, Vivez nu et Partagez l’Amour du Naturisme !

6 raisons d’aimer être nu, par ceux qui le sont 24 heures sur 24

(c) mic.com, 2015

(c) mic.com, 2015

Le site d’information américain Mic.com a publié dans sa rubrique Connections, un article décrivant 6 raisons d’aimer être nu données par de jeunes naturistes (dixit la journaliste). Les voici, traduites en français, ainsi que le texte qui les accompagne, résumé :

  1. Vous allez dormir comme jamais. La nudité permet une meilleure régulation de la température corporelle. Transpirer sous un pyjama peut avoir des conséquences néfastes sur votre peau, sans compter que le manque de sommeil engendre obésité, diabète et mauvaise humeur. Voilà 6 autres bonnes raisons de dormir nu.
  2. Vous verrez la sexualité sous un nouvel angle et c’est formidable. Un non nudiste est généralement nu avec son compagnon uniquement lors de relations sexuelles. En étant nu en dehors de toutes relations sexuelles, la préoccupation de comment mon corps est perçu est absente, permettant de se focaliser sur le plaisir uniquement.
  3. La nudité peut améliorer vos relations amoureuses et platoniques. La nudité sociale tend à augmenter l’honnêteté et l’ouverture d’esprit. Voilà 10 autres raisons pour lesquelles être nu en société.
  4. Être nu(e) vous affranchi des attentes sociales. Ce ne sont plus les marques que vous portez qui vous définissent mais qui vous êtes vraiment. La nudité sociale est un excellent antidote au diktat de la mode et des médias.
  5. La nudité vous apprend à vraiment lâcher prise. La détente issue d’un meilleur sommeil et de meilleurs rapports humains induit une plus importante production d’ocytocine. Cette hormone permet de réduire le stress !
  6. Vous appréciez votre corps d’une façon nouvelle et stimulante. Vous appréciez votre corps et ses défauts, ce qui a pour conséquence un style de vie plus sain et moins stressant. Vous en appréciez mieux qui vous êtes et montrez de la compassion envers vous-même.

SI vous n’êtes pas naturiste, j’espère que tout cœur que vous le deviendrez en lisant ses six raisons. Il n’existe pas d’état plus confortable et plus relaxant. Si vous êtes naturistes, il n’y a sans doute rien de nouveau sous le soleil, mais ce sont des arguments que vous pourrez utiliser avec vos amis pour les convertir à ce style de vie si fantastique.

Naturistes, un choix de vie

Une émission qui semble sympathique à la télé belge sur le naturisme. En tout cas l’article de présentation met en avant les côtés plus que positifs du naturisme et cela fait plaisir à lire. Même la référence au Cap d’Agde fait bien la part des choses entre naturisme et sexualité.

A lire, puis à voir.

http://www.moustique.be/television/338057/naturistes-un-choix-de-vie

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme!

Le naturisme, de l’esprit de famille au droit de l’Homme

Je ne peux que saluer. Vivre nu est un droit et plus d’endroits publiques devraient être ouverts à la nudité. L’Autriche semble l’exemple à suivre…

Formerly clothes free life visit our new home clothesfreelife.com

Ce qui me frappe:

«Le nudisme, dit-il, n’est en aucune manière nuisible à l’individu ou à quiconque en est témoin. C’est une chose totalement bénéfique. Mais il ne s’agit pas seulement de nudité. Le naturisme est aussi une activité à dimension sociale. Il règne dans les communautés naturistes, un esprit d’amitié, d’honnêteté, d’intégrité, et d’ouverture, et même de famille.»

English translation: « Nudism, he says, is in no way damaging to the individual or to anyone who witnesses it. It is wholly beneficial. It’s not just about nudity. Naturism also has a social dimension. In all naturist communities is a spirit of friendship, honesty, integrity, openness and even family. »


Les naturistes européens, organisés en fédérations, ont tenu leur réunion annuelle au Luxembourg. Ils ôtent le voile sur la pratique.

«Essayez! Mettez vos vêtements de côté et vous verrez qu’il ne restera de vous que l’être humain simple, amical et bon.» L’Autrichienne Sieglinde Ivo est…

View original post 117 mots de plus