Naturism and Images – It’s All About the Intention – Part 1

Fueling the discussion on nude photographies and which can be seen as « non-sexual ».

Sky Clad Therapist - The Naked Psyche

Genital free « safe » image. Obviously nude but not threatening.

There is a continual controversy on Twitter and on other social media sites that purport to deal with naturism, that argue about images that are tagged as naturist where and when the genitals are seen. I know I waver back and forth between allowing full frontal images of myself and « safe » photos where body positioning or judicious cropping takes care of the possibility of offending. But when I do this, I become the problem. At that moment, I stop being authentic and hope that somehow I can be in the collective, well at least a small corner of the collective.

See me? I have a Penis.

Many of the images are blatantly not about naturism, but rather about individuals desperately posting images of themselves with the focus fully on their genitals – « see me, I have a penis … am I…

View original post 646 mots de plus

What does it really change?

588026420_1280x720I was having a discussion with a bunch of friends about hiking and more specifically naked hiking. One of my female friend was really puzzled and asked this simple question: « but what does it change? You can walk wearing a light short and that should not change anything, so what does it really change to walk naked? » My answer was one word: « Everything! »

Now I continued. « Have you ever skinny dipped? You know, just dropping your clothing and jumped into the water entirely naked? How did it feel? ». The answer was of course it felt great not only because of the feeling of the water over her naked body, but also because it was kinda… forbidden. True, first timer feels going over the border and it creates this adrenaline-induced feeling of transgression.

« Now, » I continued, « if you get to go on a nudist beach and get naked to tan and swim, you will not feel anymore, quite quickly actually, this feeling of transgression. What will remain though is this feeling of well-being. This is exactly what naked hikers are experiencing too. »

« Yes, I get that » my friend said, but it does not change much if you are wearing a swimsuit or nothing, does it? »

naked_hiking« Well, » I replied « you may argue it does not change much for you, and I would agree because I am not you. However, having the feeling a wet suit on your body is not the best sensation ever. Like having the feeling of fabric of a short on your sweating skin. I understand it’s not for everybody, and going beyond the feeling or shame or transgression is a personal journey, but I think you get it, don’t you? »

And this was almost the end of the discussion. It’s very difficult for non nudist to understand what nudism/naturism is about. Nudity being a bad thing, tied to sexuality, is so engrained in our society that it creates all kind of reaction in non nudists. On the journey to become a nudist, you generally go through those strange feeling and questions whether nudity is bad or good. Even for people raised in nudist families, they may go through those questions and feeling as they grow old. This is why being surrounded by like-minded people, goind to nudist beaches and resorts help a lot. It helps as well to get confronted to people who question nudism, as it makes others think about it. The more we talk about it, the better, as we can bring more people to nudism.

So, in the end, what does it really change to hike naked or to wear just a light short? Well, for naturists, it changes everything. The feeling of freedom is uncomparable. No fabric on your skin, your body entirely breathing, and the well-being it generates are just difficult to describe as they are to be lived. So yes, it may not change anything for a majority of people, and I respect this. This should not prevent us to explain that we are better hiking naked, that there’s nothing wrong with it and we can hike together with clothed people as diversity makes the world richer!

Get naked, stay naked, live naked and share the naked love!

4 other good reasons to be nude!

Here are another set of four good reasons to be nude more often provided by Cypress Cove Nudist Resort, following the first four they provided.

5. You don’t have to stress out about what to wear
6. It’s easier to move freely and have full range of motion
7. Social nudism can be healing, improving body image and self-esteem
8. C’mon! Almost everything is more fun when you’re naked! Even golf!

What are your good reasons to be nude?

 

What does being nude mean to me?

what-does-being-nude-mean-to-me-1-11Here’s a great post from The Nude Blogger: What does being nude mean to me? It’s simple, respectful and full of good sense. If you follow social networks news, you may have heard about the nude blogger, as Jessa’s Instagram account was suspended then reactivated after an uproar of her followers. A great win for body positivity advocates accross the world.

In the What does being nude mean to me article, Jessa goes through her own feelings and sensations. Of course, it’s aligned with how most of us perceive nudism and naturism: freedom. Freedom from the dictatorship of brands. Freedom from the dictatorships of labels. Freedom from materialism. Pure freedom!

However, what resonated very well with me was this sense of vulnerability. I wrote about vulnerability after watching Brené Brown’s TED talk. I think vulnerability is an important aspect of nudism. As we strip down from our clothes, we are exposing to the world who we are. We cannot hide behind conventions anymore. And by exposing ourselves, we become more receptive to others, to the surroundings, to nature.

It’s very difficult to express this sensation of complete vulnerability that leaves us in a complete state of receiving. To quote Jessa:

We are left with this air of vulnerability, something so truthful.

what-does-being-nude-mean-to-me-2-21In the post I encourage you to read, she goes around what vulnerability does for us and for our soul. I hope you will enjoy the post as much as I had because it resonates well with why I believe naturism is an awesome lifestyle, particularly at that time of the human history, clogged with ridiculous expectations, pressure and artficial needs. Of course, we should not become incredulous optimists, but we should strive at making this world a better place, and nudity can surely help!

Get naked, stay naked, live naked and share the naked love!

Note: both pictures of the above post come from the Nude Blogger’s post.

The art of nude hiking

FYN_03

Take a famous brand of sports gear, Columbia, take a great outdoor activity, hiking, mix this with nudism, and you get an article on the art of nude hiking on the Columbia’s blog. It’s just awesome! Here are their 9 tips for hiking nude:

  1. Protect your feet. Walking barefoot on rocky track is not really neither comfortable nore secured. Good hiking shoes are required. However, if you want the ultimate experience in nude hiking, Vibram Five Fingers will become your best friends. I talked about using them for running, and some models are just great for hiking!
  2. Nudist Welcome. Pick a spot where you can extend your nude hiking experience, by going to a nudist resort or B&B. You may find other nudists to go and walk with you. Nude hiking is much funnier with a group of like-minded people.
  3. Avoid the public. If simple nudity is not forbidden in most places, it can anoy some people. Be prepared to grab a cover up in case of encounter and do not shy away to start talking about your practice. I’m still surprised by the positive reaction you get from other hikers when you start talking about hiking naked.
  4. Study up poisonous plants. Without clothes you’re not protected. If you walk on a large track, there’s nothing to be scared of. However, if you are going offtrack or on narrow ones, be prepared to recognised the bad guys.
  5. Venture out early morning or evening. Less encounters, less sun too. And in warm days, much cooler!
  6. Stay hydrated. Your skin will thank you!
  7. Concealed carry. Although it’s awesome to be completely naked, a small backpack will carry your essential items and water!
  8. Safety in numbers. Group hike is always better and safer when naked.
  9. Celebrate. Hike naked everytime it’s possible (even in winter, with chilly weather it may be possible when the sun shines and you are walking at a good pace), and celebrate all hikes.

640385921_0a8a64a232_bHiking is a very healthy activity that anybody can do. Naked hiking is really stitching a lifestyle, nudism, and a healthy activity, hiking. It’s, personnally, one of my preferred activities up to a point that it’s very difficult to hike with any kind of clothes on, once you have tried naked hiking. So it’s great this form of hiking is recognized by one of the major brands of hiking gears of the planet! We need to continue to spread the good news by driving more people to naked hiking, hike more naked, and talk about naked hiking to all our friends and family.

Get naked, stay naked, live naked and share the naked love!

Mes moments pour moi, par Daphné Blanquet

Un bel article sur l’art et la manière de (re)trouver la sérénité. J’y ajoute personnellement, plus de temps nu dans la nature. Le naturisme me permet de retrouver cette sérénité nécessaire à notre équilibre, au milieu de cette vie de plus en plus trépidante.

Se consacrer du temps est primordial pour son équilibre personnel. Nous sommes tellement absorbés par nos devoirs personnels et professionnels, que nous nous autorisons très rarement des moments dédiés à NOUS. Prendre soin de soi, s’accorder de la bienveillance et du temps est essentiel pour que nous soyons performant et que nous puissions donner le […]

via mes moments pour moi — Blanquet Daphné, wellnessthérapeute, coach naturopathe

Naturisme en chambre

50339f53f279df9973a606c97dcd6b88Quand on parle de naturisme, on pense nature et nudité partagée. Une des bases du naturisme reste cependant la nudité pour le bien-être qu’elle procure. C’est le concept qui a le plus de mal à être expliqué aux non-naturistes pour des questions religieuses, morales ou sociétales. Cependant, une fois cette barrière franchie, la nudité devient une évidence et n’est plus remise en question par le pratiquant.

C’est ainsi que cette nudité devient au fil du temps l’état le plus naturel et confortable qui soit. Quand je suis à l’hôtel pour des raisons professionnelles ou personnelles, il m’est impensable de rester habillé dans ma chambre. Même si je doit y rester trente minutes, ma première action est de me dévêtir. D’aucuns penseront que la nudité devient alors une obsession, je reste à penser qu’il ne s’agit que de la recherche du bien-être.

Il en est de même à la maison. Tant que les températures le permettent, la nudité est de rigueur. Quand l’hiver pointe le bout de son nez, quelques vêtements retrouveront leur utilité pour limiter le chauffage et donc la quantité d’énergie consommée. Cependant, même l’hiver quand le soleil se met à réchauffer l’atmosphère, les vêtements retrouvent leur place dans l’armoire et la nudité reprend ses droits. Y compris à l’extérieur où il m’arrivent parfois de déambuler nu dans le jardin ou de randonner nu, alors que la température reste fraiche. Les naturistes savent que le corps adapte sa température automatiquement et qu’il est tout à fait possible de randonner nu l’hiver.

Un des aspects du naturisme est donc sa pratique « en chambre » dont je suis adepte. Le bonheur se construit et la nudité en est une brique.

Dévêtez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme !

Réflexions naturistes

Je passais un agréable moment à la plage naturiste. Le soleil dardait et un petit vent caressait ma peau nue. Allongé sur ma serviette, je regardais passer les promeneurs. Certains étaient habillés, vêtus de leur maillot de bain, une majorité était nue. Des couples, des hommes et des femmes seules, des enfants, de jeunes, des moins jeunes, venus comme moi profiter du soleil et de la mer.

Un couple avec un enfant en bas âge s’était installé un peu plus loin. Ils avaient gardé leur maillot. Ils ne tardèrent pas à être se faire remettre à l’ordre par une naturiste leur demandant de se mettre nus ou de se déplacer vers la section textile de la plage. Ce qu’ils firent après un bon quart d’heure, sans doute gênés par toutes ces personnes nues qui passaient devant eux.

La vue de ces textiles qui déambulaient par moment me semblait incongrue. Que faut-il pour les faire passer du côté clair de la force naturiste ? Comment leur faire comprendre que ce morceau de tissu est inutile et qu’il est infiniment plus confortable d’être nu ? Rien d’autre que ce que tous les naturistes font déjà sans doute : être nus ! Apprécier la nudité partagée sur une plage naturiste. Ces textiles viendront ou pas au naturisme, en comprenant les nombreux avantages.

Je regardais autour de moi. Il y avait des dizaines de naturistes, de tous âges, de toutes les formes possibles, tous unis par ce bien-être que procure la nudité en plein air. Un bonheur et une sérénité partagés. Un père et ses deux enfants jouaient dans l’eau, le naturisme simple et heureux.

L’heure de rentrer avançait cependant. Il allait me falloir me résoudre à retourner à mes occupations. Me sentant trop bien nu, je me levai, rangeai mes affaires et me dirigeai vers ma voiture. Environ 300 mètres séparent la plage du parking, un autre naturiste avait pris la même décision et retournait nu à son véhicule. La nudité simple est naturelle et normale, marcher nu était une évidence. Nous croisâmes au total quatre personnes dont un couple avec qui j’échangeai un bonjour, sans que cela semble les choquer que je sois nu sur cette bande de terre sableuse menant au parking.

Je rentrais déjeuner, fit ce que j’avais professionnellement à faire, puis repartais pour une courte randonue. Je ne pouvais pas laisser passer cette journée sans aller profiter de ses derniers instants ensoleillés, d’autant que le mauvais temps était annoncé pour le lendemain. Je tenais ma promesse de mes cinq randonues de l’année.

J’optais pour une randonue rapide d’environ sept kilomètres, au milieu de la forêt. Arrivé au parking, aucune voiture, la nudité serait donc de mise depuis le départ. Pendant les prochaines deux heures, je parcourais le chemin balisé, en communion totale avec la nature. J’étais bien, simplement nu au milieu de cette nature accueillante. Je revenais à la voiture, et revenais à la maison, sans avoir rien porté depuis mon arrivée sur la plage. Il en irait comme cela jusqu’au coucher. Un bonheur que de passer cette journée dans le plus simple appareil.

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme !

 

 

 

Comment parler de ses vacances naturistes à ses amis et à sa famille ?

La rentrée est là ! Les vacances sont encore bien présentes dans votre esprit et leurs bienfaits dans votre corps. Si vous avez passé des vacances naturistes au soleil, vous pouvez admirer l’absence de marques de maillots de bain sur votre corps bronzé. Si vous avez passé des vacances naturistes, il y a un risque que toutes vos photos ne soient pas montrables à vos collègues de travail ou à votre famille. Mais la question potentiellement la plus difficile à laquelle répondre est : « et tu as passé tes vacances où ? » Voici quelques idées pour parler de vos vacances naturistes à vos amis, collègues de travail et famille, sans rien cacher de vos pratiques naturistes.

Ni pervers, ni malade mental

Le naturisme est tout à fait normal. Il est d’ailleurs reconnu comme tel au travers de sa représentation par la Fédération Française de Naturisme. Être naturiste est donc tout à fait normal. Pourtant, le naturisme souffre encore aujourd’hui d’une image sulfureuse, qui associe nudité à sexualité. Il convient donc de désamorcer cette possible interprétation en rappelant la définition de la fédération internationale du naturisme : « Le naturisme est une manière de vivre en harmonie avec la nature, caractérisé par la pratique de la nudité en commun, et qui a pour conséquence de favoriser le respect de soi-même, le respect des autres et de l’environnement ». Rien de sexuel, mais du bien-être et du respect. D’ailleurs le naturisme est familial dans la plupart des centres naturistes de France et d’ailleurs. Orientez alors la conversation vers les activités que vous avez pu pratiquer seuls ou en famille.

Ni exhibitionniste, ni voyeuriste

Il existe des exhibitionnistes et des voyeurs chez les naturistes comme partout ailleurs. En centre naturiste, ils sont généralement rapidement identifiés avant d’être remis à l’ordre, puis éventuellement exclus.

Ni miss monde, ni mister univers

Les naturistes sont des gens normaux et divers. Il y en a de toutes les formes et de toutes les couleurs. Pas besoin d’avoir un corps de sportif de haut niveau pour être naturiste. Le respect est total entre naturistes. Il ne s’agit pas d’un concours de beauté, mais d’un style de vie dans lequel la nudité joue un rôle central.

Activités naturistes

Des vacances naturistes ce sont des vacances comme les autres, sans vêtement. Le point commun entre naturiste est ce bien-être ressenti quand on est nu. En centre naturiste, les débutants ne le restent jamais bien longtemps. Quand ils comprennent que personne ne les regarde ni ne les juge, ils se dévêtissent et se laissent envahir par le bien-être, finissant même par oublier qu’ils sont nus. Il devient alors possible de pratiquer de nombreuses activités ludiques ou sportives sans aucun vêtement.

Il est étonnant de voir l’attitude des enfants vis-à-vis de la nudité. Pour les touts petits, elle s’impose généralement immédiatement. Quel bonheur de pouvoir se débarrasser de ses vêtements ont-ils l’impression de nous dire ! Un peu plus grand, passé les premières appréhensions, s’ils n’ont pas été élevés dans un environnement naturiste, ils tomberont rapidement le maillot en rencontrant d’autres enfants nus. Ils déambuleront alors dans le plus simple appareil. Il y a enfin généralement une tolérance vis-à-vis des adolescents qui éprouvent parfois des difficultés à accepter les modifications de leur corps. Ils reviendront généralement au naturisme une fois ces modifications terminées.

Le naturisme ne doit pas se cacher pour exister

Somme toute, le naturisme est familial et conviviale. Dans des milieux conservateurs, le naturisme peut être mal vu ou interprété. Il convient alors de l’expliquer mais de ne pas le cacher. Il est possible que certaines personnes vous prennent pour des fous. Mais, il me semble plus important de vivre en accord avec vos principes au milieu de gens qui vous respectent que de vivre caché. Et puis, vous ne demandez pas à ce que vos amis, collègues ou famille deviennent naturistes. Vous ne faites que partagez qui vous êtes et ce que vous avez vécu, tout naturellement.

Le naturisme séduit tous les jours plus d’adeptes. En particulier en cette période de retour vers la nature, vers des choses et des sensations simples. La naturisme est un style de vie qui ne demande qu’à être partagé. Pourtant, comme l’explique notre partenaire naturisme.fr dans l’article sur les combats de la communauté naturiste, ce n’est pas toujours chose aisée !

4 good reasons to be nude

Here are four good reaons to be nude more often provided by Cypress Cove Nudist Resort:

  1. It feels good!
  2. It’s more comfortable!
  3. Swimming without the hassle of a bathing suit.
  4. It’s easier to move without the restriction of clothing.

All very good reasons to adopt the most incredibly awesome lifestyle: naturism!

Get Naked, Stay Naked, Live Naked and Share the Naked Love!