Le monde va de mieux en mieux, il est temps de se dénuder !

2
1340

Mais quel est le rapport entre le monde qui va soi-disant mieux et le fait de se dénuder ? Et puis le monde ne va pas mieux, ça va de pis en pis, il n’y a qu’à allumer la télé pour s’en rendre compte !

Alors, je vous propose pour éclairer ce titre d’éteindre votre télé, vos réseaux sociaux, de vous mettre nu si vous le pouvez et de lire ce qui suit (vous mettre nu n’est pas une obligation, mais pour un naturiste, c’est une attitude somme toute assez normale).

Il y a un peu plus d’un an, le professeur de psychologie, Steven Pinker, sortait le livre intitulé Le triomphe des Lumières. Ce livre va à l’opposé des messages véhiculés ad nauseam par la presse. Non, le monde ne sombre pas dans le terrorisme, le crime ou l’apocalypse ; la sécurité, la prospérité et la paix augmentent partout. De plus, avec la transformation du monde par l’écologie, le naturisme a une fenêtre d’acceptation et de développement incroyable.

Voici en cinq raisons extraites et extrapolées du livre de Pinker pourquoi le monde va mieux et qu’il est grand temps de considérer le naturisme au quotidien ou juste pour ses vacances.

L’espérance de vie augmente

nudist_adventures_78317771142_nudeoldergentleman_stunning_couple.jpg

On vit mieux et plus longtemps dans tous les pays du monde. Là où en 1950, on pouvait espérer quelques maigres années à la retraite, on peut maintenant espérer vivre 20, 30 voire 40 ans en pleine forme après avoir fini sa vie professionnelle. Au point que d’aucuns vont continuer volontairement à travailler pour profiter plus longtemps d’une qualité de vie accrue, mais c’est un autre débat.

Cependant, cette durée de vie qui augmente nous donne l’occasion de tester plus de nouvelles choses et de nous en faire une opinion. Pourquoi ne pas alors tester le naturisme ? Aller au-delà de ses préjugés pour découvrir un monde fait de respect et de tolérance, et pourquoi ne pas décider de prendre sa retraite active en naturisme ?

Le niveau de scolarisation augmente

Plus on est éduqué, plus on a la capacité de raisonner et de ne plus croire aux fariboles diverses et variées. On peut ainsi séparer nudité et sexualité, bien-être et bien avoir, et comprendre que le naturisme est en phase avec son temps. En étant plus éduqué, la reconnaissance que la nudité est naturelle et normale n’est plus teintée par les croyances culturelles, sociales ou religieuses.

Ce niveau d’éducation qui augmente offre aussi plus d’opportunités aux espaces naturistes de recruter des néo naturistes et de leur offrir de nouvelles activités à pratiquer entièrement nus. On peut tout apprendre ou presque sans avoir besoin de porter de vêtements. La nudité simple et sociale doit reprendre ses lettres de noblesse qu’ont portées les pères fondateurs du mouvement naturiste.

La criminalité et les guerres diminuent

C’est un fait, même si les journaux font leurs une des morts, le monde est globalement plus en paix et les hommes et les femmes entre eux aussi. En étant plus en paix, on est mieux à même d’apprécier et de respecter les différences.

Pourquoi ne pas rêver d’un monde où le naturisme aurait sa place en dehors des barrières des espaces naturistes ? Pourquoi ne pas rêver d’un monde dans lequel la nudité sociale disparaitrait des choses étonnantes pour devenir tellement banale qu’on ne la remarquerait plus ? Pourquoi ne pas rêver d’un monde où burkinis et nudistes pourraient fréquenter la même plage sans que l’un comme l’autre ne soit choqué ? J’en rêve et je participe à sa réalisation en respectant tous les points de vue, en partant du principe que le respect doit toujours être une voie à double sens !

Les progrès sont réels

La population est en train d’atteindre son apex. La prise de conscience de la décarbonisation de l’économie est réelle, la déforestation ralentit, les zones protégées augmentent, etc. Le progrès scientifique a la solution à la crise climatique, même s’il faudra encore quelques catastrophes pour le rythme s’accélère, les progrès sont mesurables.

La science nous dit que le réchauffement ne va malheureusement pas s’infléchir du jour au lendemain. S’il faut s’en inquiéter d’un côté, réjouissons-nous du fait que nous allons, en moyenne, pouvoir passer plus de temps nu, les températures étant en moyenne plus élevées.

Le naturisme est humanisme

108196644589_sunshineandhealth_discussing_a_game_of.jpg

L’humanisme consiste à diminuer la souffrance et augmenter l’épanouissement et le bonheur de l’humanité. Améliorer la condition humaine, respecter son prochain, vivre en harmonie avec la nature et son prochain, c’est tout le programme que l’on peut assigner au naturisme. Naturisme et humanisme vont bien ensemble. Pour mémoire, la définition officielle du naturisme est : « Le naturisme est une manière de vivre en harmonie avec la nature caractérisée par une pratique de la nudité en commun qui a pour but de favoriser le respect de soi-même, le respect des autres et celui de l’environnement ».

D’une part, le respect est le maitre mot du naturisme. Quand, d’autre part, on a expérimenté le naturisme, on a apprécié ses nombreux bénéfices, tant psychologiques, physiques que sociaux et émotionnels. En bref, le naturisme pourrait devenir une des clés de l’avenir de l’humanité, rien que ça !

Les risques

Alors, Pinker n’est pas non plus angélique. Il cite le fondamentalisme religieux, le populisme national et l’écologie radicale comme des risques systémiques à ce mieux-être ambiant. Devrait-on cependant renoncer aux bénéfices que nous offre le monde en général et le naturisme en particulier, sous prétexte qu’il y a des risques ? Que nenni, au contraire ! En prenant un point de vue positif, enjoué et naturiste, on contribue à cette amélioration globale du monde. Alors,

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme !

2 COMMENTS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.