Les quatre saisons du naturisme – l’automne

Les quatre saisons du naturisme – l’automne

Troisième saison de l’année et troisième article de cette série consacrée aux saisons du naturisme, après le printemps et l’été. L’automne est la saison où les températures diminuent, les jours raccourcissent et la nature se prépare à rentrer dans le sommeil de l’hiver. Si avec la baisse des températures, le·la naturiste a tendance à se revêtir, il subsiste cependant des belles occasions de continuer à vivre et à partager son naturisme.

Nu·e à la maison

Si les températures diminuent à l’extérieur rendant parfois la nudité difficile à supporter, l’intérieur ne subit pas de telles variations. La nudité continue dont son droit de cité à l’intérieur de nos maisons.

Bien évidemment, un peignoir ou une robe de chambre peut agréablement suppléer aux températures fraiches du matin ou du soir. Généralement, la sensation de froid vient aussi des extrémités et porter une paire de chaussons chauds, permet parfois de ne rien porter d’autre, tout en étant parfaitement confortable.

S’habituer au froid

Vivre nu permet, entre autres, de retrouver des sensations perdues et de se réhabituer aux écarts de températures. Si les températures confortables à la nudité sont généralement supérieures à vingt degrés Celsius, il est possible de rester nu·e même à des températures inférieures, sans éprouver le froid.

En exposant son corps à des températures plus fraiches, on l’habitue petit à petit à supporter le froid. Il est alors possible de rester nu·e à l’extérieur, même quand les températures tombent bien en-dessous de 20 degrés. Si le soleil pointe le bout de son nez, même automnal, on peut retrouver un confort même supérieur à celui que l’on a en plein été, quand il fait un peu trop chaud.

Profiter des belles journées

Il faut alors profiter de l’automne et de ce qu’il nous apporte, pour continuer à vivre nu·e. Aller aux champignons, se promener dans la campagne, préparer son jardin pour l’hiver, récolter les derniers fruits et légumes, sont autant d’activités que l’on peut faire dès que le soleil brille ou que les températures sont propices.

Dans le sud, il est aussi possible de profiter des plages, parfois jusqu’au mois de novembre. De quoi entretenir son bronzage intégral et de prendre une bonne dose de vitamine D avant l’hiver.

Si vous le pouvez, il est aussi possible d’aller profiter des températures clémentes dans le sud de l’Europe, la foule en moins. Il existe de nombreux endroits en Espagne, en Grèce, en Crête ou en Croatie, voire en Italie ou en France, où les températures et les structures naturistes permettent la pratique du naturisme jusque parfois au bout de l’automne.

Bricolage, cuisine et vie quotidienne

Profitez des journées pluvieuses pour entretenir ce qui doit l’être dans la maison. C’est un bon moment pour bricoler et préparer la maison pour l’hiver avec les réparations et l’isolation par exemple.

C’est aussi un excellent moment pour passer un peu plus de temps dans la cuisine à préparer conserves et confitures. Non seulement vous serez au chaud, mais en plus vous stockerez des produits sains pour l’hiver qui vous rappellerons l’été. Vous trouverez d’autres idées parmi les 101 activités à pratiquer nu (en anglais).

Et puis, la vie continue. Comme je le disais au début, un peignoir ou une robe de chambre est le seul vêtement que vous pouvez porter en automne. Vous pourrez nouer la ceinture si vous avez froid, le laisser ouvert dès que vous êtes plus confortable et l’abandonner sur le dossier d’une chaise, dès que votre corps est habitué à la température ambiante.

La garde-robe du naturisme automnal

Un peignoir et une paire de chaussons et vous voilà paré·e pour l’automne et l’hiver qui arrivera, pour l’intérieur. Pour l’extérieur, une bonne paire de chaussures chaudes et une veste polaire imperméable sont généralement suffisant, que l’on peut complémenter d’un bermuda en cas de froid un peu plus mordant.

Cependant, la veste en polaire, comme le peignoir, peut être ouverte voire laissée de côté dès que vous vous sentez à l’aise avec la température ambiante. Si elle est un peu longue, il ne sera généralement pas nécessaire de porter bermuda, jupe ou pantalon. On retrouvera alors rapidement une nudité bienvenue pour profiter des températures encore clémentes.

En bref, l’automne apporte son lot de joies dont il est tout à fait possible de continuer de profiter en tenue d’Adam et Eve. Un peu d’organisation vestimentaire permet de faire face aux premiers frimas de l’automne, tout en saisissant toutes les opportunités de se retrouver nu·e.

Je vous souhaite à tous et toutes un excellent automne naturiste !

Crédit photo Federica Galli sur Unsplash

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: