Vivre nu au quotidien

0
299

On me demande souvent s’il est possible de vivre nu au quotidien. À moins d’habiter à l’année dans un centre naturiste, la question n’est pas incongrue. Elle n’est pas non plus anodine quant à ses conséquences, car, le monde extérieur à notre maison n’est pas naturiste et peut ne pas être accueillant pour la nudité. Cependant, vivre nu au quotidien est une possibilité et minimiser ses périodes habillées au strict minimum est possible. Voici les idées que je mets en œuvre et que vous pouvez à votre tour faire vôtres.

La maison est une zone naturiste

C’est la première évidence pour un naturiste qui souhaite profiter du confort de la nudité au quotidien. Notre chez-soi est souvent l’endroit où il est possible d’expérimenter la nudité simple en toute confiance. On s’habitue à déambuler nu. On se réapproprie ce corps que la société nous impose de cacher sous des vêtements et que d’aucuns sexualisent en laissant voir un morceau de peau. Vivre nu chez soi, en tout cas au début, c’est une réappropriation de notre être le plus simple.

Nu, on se voit aussi dans les miroirs, dans les reflets d’une fenêtre ou d’une surface brillante. On se surprend parfois, souvent, de ce corps. On voit aussi ses défauts, ceux qu’on aimait ignorer. Vivre nu, c’est un peu nettoyer les écuries d’Augias. Accepter nos cicatrices comme autant de traces sur notre chemin de vie. Vivre nu chez soi, c’est retrouver un confort et une liberté que les enfants connaissent bien sans en avoir conscience. Vivre nu chez soi, c’est un peu ramener à la surface une portion de notre insouciance.

Certains mettent un panneau à l’entrée. Clin d’œil pour certains, injonction pour d’autres, le message est simple et peut permettre de lancer le débat sur le naturisme.

Mais, que faire si on habite une maison froide ou si, l’hiver, on ne souhaite pas surchauffer pour des raisons écologiques évidentes ? Un peignoir et une paire de chaussons font l’affaire du naturiste. Et puis, il est important d’accepter que le vêtement doive retrouver sa fonction première qui est de nous protéger. Ne devenons pas intégristes du naturisme, mais saisissons toutes les occasions confortables d’abandonner nos vêtements.

La nature est naturiste

Quoi de plus agréable que de se baigner entièrement nu dans un lac ou une rivière par une chaude journée d’été ? Le naturisme tire une partie de ses bénéfices du respect de la nature et de notre environnement. Nature et naturisme font bon ménage. Un animal, une forêt, une montagne ne verront aucun inconvénient à votre nudité. Elle ne choque que celui ou celle qui la considère comme choquante.

Une promenade en forêt ou en montage est naturiste, c’est-à-dire pouvant être pratiquée nue. Une journée à la plage est naturiste, c’est-à-dire pouvant être passée nue. J’ai toujours pensé que la nature appelait la nudité. En découvrant la randonue, cette évidence s’est imposée. Se dénuder au grand air, à la plage, en forêt, en montagne, devient un lieu commun quand la nudité devient notre nouvelle normalité.

Vivre Nu, À la Recherche du Paradis Perdu [Version intégrale]

Vous avez envie d’essayer, mais n’osez pas ? Voici une petite astuce. Un jour où vous prévoyez une randonnée et avez une chance de pouvoir vous baigner dans un lac ou une rivière, ne prenez pas de maillot de bain. Arrivé sur les berges, proposez de vous baigner nu et rester nu pour vous sécher. Ce petit truc permet d’introduire le naturisme à des amis et de démystifier la nudité sociale. Cela demande un peu de courage la première fois, mais quand vous vous rendez compte que tout se passe bien, la nudité devient une habitude.

Une autre façon de découvrir la nudité en pleine nature est de rejoindre un groupe de randonneurs nus. Entourés de naturistes chevronnés, votre initiation se passera dans de bonnes conditions et vous découvrirez un Nouveau Monde.

Les vacances sont naturistes

Les vacances sont le moment idéal pour se détendre, changer de rythme et faire de nouvelles rencontres. Une recherche rapide nous fait découvrir centres, hôtels et campings naturistes. Ce ne sont pas les hébergements naturistes qui manquent pour découvrir une nouvelle région. Les vacances sont le moment idéal pour découvrir et faire découvrir le naturisme.

En vacances, la nudité devient vite une évidence aussi. En abandonnant ses vêtements, on abandonne certaines normes sociales, on brise les tabous, on retrouve une forme de simplicité, nécessaire dans un monde complexe.

Si le temps et les températures le permettent, il est possible de ne pas porter un seul vêtement pendant plusieurs jours. C’est, pour le naturisme parfois extrême que je suis un immense bonheur et un fabuleux confort. Imaginez quelques secondes ne pas avoir à enfiler un pantalon ou un t-shirt pendant plusieurs jours. Le moment où un morceau de tissus frôle votre peau, vous trouverez la sensation incongrue, tant le confort de la nudité s’impose rapidement.

Alors bien évidemment, si vous souhaitez visiter la région dans laquelle se trouve le centre naturiste, il vous faudra vous rhabiller. Une façon de vivre son naturisme habillé est de pratique le minimalisme vestimentaire.

Le minimalisme vestimentaire

Quand la nudité n’est pas possible, optez pour des vêtements qui vous rendent heureux. L’objet qui rend heureux est la fondation de la philosophie minimaliste de Marie Kondo. Dans son ouvrage, la magie du rangement, Marie Kondo explique de ne conserver que des objets qui rendent heureux. Cette règle s’applique aussi aux vêtements.

Qu’est-ce qu’un vêtement qui rend heureux ? Pour un naturiste, c’est un vêtement dans lequel on se sent bien et contre lequel on accepte de bonne grâce d’échanger notre nudité. Seule la notion de bonheur prévaut ici. Ce n’est pas une question de mode, de coupe ou de couleur. J’aime assez cette approche. Non seulement le minimalisme annule les achats impulsifs, il permet de se recentrer sur l’essentiel. Ainsi, dans une maison minimaliste, la nudité s’impose au naturiste. En société, quand la nudité n’est pas possible, le vêtement qui rend heureux est aussi une évidence.

Des millions de naturistes

Si vivre nu est une idée qui vous trotte dans la tête, réalisez que vous n’êtes pas seuls. Il y a des millions de naturistes par le monde. Certains ne le sont que le temps de vacances, d’autres tout au long de l’année. La raison en est simple : la nudité est confortable, saine et naturelle.

Cela me rappelle ma découverte de la randonue. J’avais commencé à randonner nu et je me posais des questions sur cette pratique que je pensais être seul à pratiquer. Et puis un jour, j’ai découvert qu’il y avait d’autres randonneurs nus, ainsi que des groupes. Il y avait aussi un livre sur la randonue.

Il en est de la randonue comme de nombreuses autres activités naturistes. Nous sommes des millions à vivre et partager notre naturisme. De nombreux lecteurs de ce blog sont des naturistes qui vivent nus dès que cela leur est possible. Expliquer cette réalité à des textiles est une tâche ardue, mais nécessaire pour légitimer ce magnifique style de vie qu’est le naturisme. Vivre nu n’est pas une aspiration que partagent tous les naturistes. Pourtant, essayer c’est souvent adopter, sans retour en arrière, tant les conforts physique, psychologique et émotionnel l’emportent.

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme !

Photo par James pour PxHere

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.