Dois-je dire à ma famille et à mes amis que je suis naturiste ?

2
226
groupe d'amis discutant

Le naturisme est mal compris par de nombreux textiles. Régulièrement, les médias l’amalgament à l’échangisme. Les naturistes sont alors vus comme des pervers que seuls le sexe et le plaisir hédoniste animent. Pourtant, les naturistes savent qu’il n’en ait rien. Les naturistes ne sont pas plus pervers que les textiles. Il en est des naturistes comme de toute autre personne. Démystifier le naturisme est ce qui anime ce site, ainsi que les magazines qui lui sont consacrés et les nombreuses associations naturistes.

Ensuite vient le choix de vivre selon ses principes. Sans faire du prosélytisme ou crier sur les toits son naturisme, vivre en accord avec ses goûts et ce qui nous rend heureux semble essentiel. La question de la congruence entre ce que l’on est et ce que les autres perçoivent de nous est centrale au bonheur et à l’équilibre personnel. Alors, faut-il dire à tous et toutes que nous sommes naturistes, sans risquer de répercussion négative ? C’est ce que cet article va tenter de faire. Vivre son naturisme ouvertement pour une vie bonne.

Le naturisme c’est quoi ?

Si le naturisme n’est pas plus largement accepté, c’est avant tout en raison de son assimilation avec la sexualité et parce que la nudité doit être limitée à l’intimité de sa salle de bain et des relations amoureuses. La société l’a codifié et intégré au logiciel sociétal. Il est important de repréciser la définition du naturisme telle que définie par la Fédération Naturiste Internationale.

Le naturisme est une manière de vivre en harmonie avec la nature, caractérisée par une pratique de la nudité en commun qui a pour but de favoriser le respect de soi-même, le respect des autres et celui de l’environnement

Vue comme cela, le naturisme peut donner l’impression d’une activité baba cool ou néorurale. Elle limite en effet le naturisme à sa composante liée à la nature. Mais que faire des naturistes urbains ? De ceux qui aiment la simple nudité en commun sans être particulièrement attirés par la nature ? Le naturisme ne se limite pas à une vie en harmonie avec la nature, même si pour des questions de changement climatique, il nous faut sans doute nous en rapprocher, mais c’est une autre question.

On évoque souvent la différence entre nudistes et naturistes. Je n’en fais pas. On peut être un naturiste solitaire et un nudiste social. Encore une fois, une question d’étiquettes inutiles et réductrices. En revanche, ce le nudisme et le naturisme ont en commun est le confort de la nudité. Un nudiste, comme un naturiste, est quelqu’un qui est confortable avec sa propre nudité et celle d’autrui. Il ou elle a appris à dissocier cette nudité de sa propre sexualité. Je suis nu par ce que c’est confortable et aucunement honteux. C’est cette notion qu’il convient d’avoir présente à l’esprit et être prêt à expliquer. Je la développe dans l’article, L’incroyable confort de la nudité.

Aucune honte, aucune déviance, aucune bizarrerie. Le naturisme est naturel, normal et sain. Tant physiquement que psychologiquement.

La vérité, toute la vérité

Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire. Certaines personnes ne sont pas prêtes à les entendre ! Pourtant vivre en alignement avec ses valeurs est une des clés du bonheur. Faut-il pour autant les crier sur les toits ? Tout est une question d’équilibre personnel et de sa relation au regard d’autrui. Une évidence est que certaines personnes à qui vous direz que vous êtes naturiste ne le comprendront pas. Pour elle, la nudité est tabou et privée. L’exposer est une perversion. Il est impossible de les convaincre du contraire.

Cependant, dans la majeure partie des cas, autrui n’en a cure. Soit cela lui sera indifférent sans qu’il comprenne, soit cela lui sera indifférent tout en comprenant votre position. Il se peut aussi qu’il soit naturiste, régulier ou occasionnel. Ce qui simplifiera vos relations, puisque le naturisme sera partagé et accepté.

téléphone intelligent, mobile, main, écran, noir et blanc, fille, femme, La technologie, caméra, la photographie, photographe, vue, un d, portrait, téléphone, ombre, obscurité, noir, Monochrome, mode de vie, téléphone portable, mécanisme, art de la performance, visage, les yeux, rêver, masque, Samsung, fiction, philosophie, psychologie, double, numérique, photographier, soi, médias, illusion, vérité, image, facture, imagination, protection, je, réalité, cellule, Masquage, virtuel, Auto-déception, tromperie, de faux prétextes, Demande d'image, vœu pieux, mirage, envie, faux espoir, contribué, apparence, sens, perte de face, sans maquillage, Autodétermination, Photographie monochrome, film noir, Modèle d'art

Que l’autre accepte, comprenne, ne l’accepte pas ou ne comprenne pas ne doit pas influencer votre style de vie. Plus facile à dire ou à écrire qu’à faire me direz-vous. Surtout si vous vivez avec cette autre personne. Tout est question de respect et de temps. Une personne qui acceptera et comprendra pourra néanmoins ne pas être à l’aise avec votre nudité. À vous de décider en en discutant. Il faut parfois expliquer et prendre son temps.

Comment en parler ? Naturellement, sans provoquer. Un magazine naturiste qui traîne, un livre sur le naturisme dans une bibliothèque sont d’excellents prétextes à la discussion. Une journée à la plage est une occasion de choisir une plage naturiste. Si vous avez un jardin, vous pouvez partager que vous y êtes souvent nu. Pour faire simple, quand vous ressentez que la nudité est une option (piscine, plage, jardin, rando…), partagez et soyez prêt à défendre respectueusement votre naturisme.

Beaucoup de bruit pour rien

Le fait est que comme dans la pièce éponyme de Shakespeare, il n’y a souvent pas de quoi en faire un plat et pourtant, on s’en fait toute une histoire dans sa tête. Être naturiste est tout à fait normal. Voir à ce sujet l’article, J’aime être nu·e. Suis-je normal·e ? De nombreuses personnes ne supporteront pas de vous voir nu·e mais supporteront sans problème l’idée que vous puissiez l’être et donc que vous soyez naturiste.

Être naturiste n’est pas vivre nu en permanence et imposer sa nudité en toute circonstance. Le respect est à double sens et il peut être nécessaire de respecter le point de vue d’autrui, tout en demandant aussi parfois de respecter le sien. Par exemple, vous pouvez prévenir que dans votre jardin, aux beaux jours, vous serez nu·e et invitez tous ceux qui le souhaitent à l’être aussi. En revanche, vous pouvez respecter la demande d’un ami ou d’un membre de la famille à être habillé quand vous vous baignez dans sa piscine.

fleur, plante, Prairie, fleur, Floraison, herbe, produire, botanique, flore, lavande, Fleur sauvage, Plante sauvage, violet, thym, Thymus, plante à fleurs, Thymus pulegioides, Plante terrestre, Lavande anglaise, Ironweed, Thym sauvage, a sonné, Geys marjoram, Kudelkraut, Quandl, Mauvaise herbe, Meron sauvage, Cannelle sauvage, Thym à feuilles larges, Thym commun, Thym thym, Thym de drogue, Thymus serpyllum, Betony, Feldbulla, Graine de champ, Feldpoley, Herbe de tumeur, goujon, Obtenir des laïcs, Huehnerbolle, Toujours des herbes, Enfants à base de plantes, Kounala, Kranzlkraut, Kueckenkuemmel, Herbe de client, Client alder, Amour, femme, lit, paille, Marie paille de lit, Quenula, Herbes de bain de pluie, Aulne de pluie, Cuire le cumin, Violet bohler, Wurstkraut

L’exemple précédent ne doit pas vous empêcher pas d’essayer de convaincre cet ami ou ce membre de la famille que la nudité est naturelle et normale et que vous apprécieriez grandement que vous puissiez nager et vous détendre nu·e. S’il existe, malheureusement, de nombreux stigmates attachés au naturisme, les naturistes sont des gens normaux qui voient la nudité en dehors de toute sexualité.

Pour conclure cet article, il est important de vivre en harmonie avec soi-même et avec les autres. On n’empêchera pas la bêtise humaine et les amalgames dans la tête des gens, ni leur capacité à parfois nuire. Mais dans une vaste majorité, au moins dans les pays dans lesquels le naturisme est accepté, parler de son naturisme est une chose parfaitement normale. Pas besoin de le claironner sur tous les toits, mais il est important de le vivre ouvertement et librement. Le naturisme est sans doute le style de vie le plus en harmonie avec notre environnement et une vie saine et simple.

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme

Photo Kate Kalvach sur Unsplash, et PxHere

2 COMMENTS

  1. Bonjour.
    Il n’est pas nécessaire de crier sur les toits que nous sommes naturiste mais ne pas sans cacher non plus. En parler lorsque qu’un sujet s’y prête & cela ne provoque jamais de soucis. 😃

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.