Les difficultés d’être naturiste

1
2564

Être naturiste est facile. Dénudez-vous et voilà, vous êtes naturiste. Eh bien, malheureusement, ce n’est pas si facile, du moins pour beaucoup de naturistes, aguerris ou non. Inspiré par le dernier épisode du New Nudist Podcast (en anglais), je veux parler des difficultés à être naturiste. Lecteur, que vous soyez naturiste chevronné, nouveau naturiste ou simplement curieux du naturisme, vous n’êtes pas seul. Tous les naturistes font face à des difficultés dans leur pratique de la simple nudité. J’espère sincèrement que cela aidera également les gens qui hésitent à devenir naturistes à cause de toutes les questions qui leur viennent à l’esprit et des difficultés qu’ils perçoivent. Rien d’inhabituel sous le soleil, être naturiste est fantastique, mais pas toujours facile. Continuez à lire !

Un point de vue sur la nudité pas partagé

Nue ? Pas question !

« Hé, je suis naturiste, ça te dérange si je me dénude ? » Vous avez osé poser la question, on vous a regardé bizarrement et rétorqué : « je ne pense pas que ce soit acceptable d’être nu ici ». Fin de l’histoire. Être nu seul ou avec d’autres, à l’intérieur ou à l’extérieur, n’est pas « acceptable ». Par conséquent, vous pouvez, dans la plupart des cas, ne pas avoir le droit d’être simplement nu. « Mais, mais, il n’y a rien de mal à cela. C’est juste un corps et nous avons tous le même ! » Peut-être, mais être nu n’est tout simplement pas acceptable.

Malheureusement, c’est une réalité dans notre monde moderne. Le corps nu n’est pas accepté dans sa réalité nue. Il a besoin d’être habillé pour être accepté, caché sous des couches de vêtements. Il y a des dizaines de raisons «sensées» de porter des vêtements, et bien que nous puissions les objecter et fournir des dizaines de raisons «sensées» d’être nu, les raisons de s’habiller sont plus «sensées» que celles d’être nu. Je sais, j’exagère un peu, mais en fait pas tant que ça. Le fait est que le corps nu est devenu socialement, culturellement et religieusement inacceptable. Le fait tangible, non émotionnel, est qu’il n’y a aucune raison sensée à l’exception de la protéger du froid ou de tout danger qui pourrait le blesser.

C’est une réalité à laquelle les naturistes seront confrontés et avec laquelle ils peuvent avoir du mal : vous ne pouvez pas décider d’être nu où vous voulez alors que vous pensez que ce serait plus confortable. Cela a conduit certaines personnes à recevoir une amende ou même à être envoyées en prison, car elles voulaient simplement être nues sur une plage, mais étaient considérées comme un danger pour la population.

La peur et la réalité du rejet

«En étant nu, tu as un effet négatif sur notre relation». L’impossibilité légale, sociale, culturelle et religieuse d’être nu, quand il est confortable de l’être, crée la peur et la réalité d’être rejeté par les amis et la famille. On vous regarde bizarrement et vous risquez d’être ostracisé et rejeté, à partir du moment où vous faites quelque chose qui n’est pas conforme aux normes sociales, culturelles et religieuses. Beaucoup de gens mettent une étiquette sur les autres: il est gay, elle est paresseuse, c’est un naturiste, elle est grosse… Et ce faisant, ils mettent ces personnes dans une boîte, définissent qui ils sont et s’ils sont en bonne compagnie ou non.

En étant naturiste et ouvert à ce sujet, nous prenons le risque d’être simplement rejetés par d’autres qui ne le sont pas et considèrent le corps nu comme devant être caché. Ils mettront une étiquette naturiste et cela leur dira qu’ils ne peuvent pas entretenir de relations avec vous. Bien sûr, cela peut blesser vos sentiments. Vous risquez de perdre des amis. Mais la réalité est que si vos amis sont vraiment vos amis, ils accepteront ce côté de votre personnalité. Ils peuvent vous regarder comme une sorte de cinglé (plus à ce sujet ci-dessous), mais ils peuvent simplement sourire et laisser aller.

La peur du rejet est courante chez les personnes qui adoptent une mentalité grégaire. Ils veulent s’intégrer, éviter d’être remarqués, être perçus comme différents. Il est vrai que dire que vous êtes naturiste et aimez être nu quand et où cela est possible peut avoir des conséquences négatives, en particulier dans les communautés conservatrices. Cette peur est réelle et la surmonter peut avoir des effets à long terme. Comme toutes les décisions de la vie, vous devrez peut-être faire des compromis. Mais mon conseil est de ne pas trop faire de compromis et de vivre votre passion le plus ouvertement possible.

Perceptions et réalité

L’illusion de l’image corporelle

« Vous ne pouvez pas être naturiste, vous avez des cicatrices et de la cellulite. Les gens vous regarderont. » Ces idées perdurent mais disparaissent dès que vous vous rendez sur une plage ou une communauté naturistes. Les corps parfaits sont rares. Cela est vrai dans le monde « vêtu » et dans les communautés naturistes. La plupart des gens ont des corps avec des défauts. Et alors? Cela ne devrait pas être une excuse pour ne pas bien manger et faire de l’exercice, mais ce n’est pas une raison pour ne pas être naturiste.

En fait, être naturiste est le bon antidote à l’illusion de l’image corporelle parfaite. Allez dans n’importe quelle communauté naturiste et vous rencontrerez des gens avec toutes sortes de corps. En même temps, personne ne vous regardera parce que vous avez des cicatrices ou de la cellulite. C’est probablement la raison pour laquelle la plupart des communautés naturistes sont accueillantes et les débutants sont étonnés de voir à quel point il est relaxant de ne pas être jugé ou regardé.

Les naturistes ont-ils des difficultés avec leur image corporelle? Oui, mais probablement moins que la plupart des gens. Bien sûr, nous avons tous quelque chose que nous aimerions changer et nous voulons être mieux nus. C’est ce qu’on appelle le développement personnel. Cependant, en étant exposé à des corps nus, on se rend compte que le corps parfait est surtout une illusion. Par conséquent, la lutte diminue et nous devenons plus conscients de qui nous sommes et de ce que les autres sont vraiment.

Les cinglés

« C’est une femme gentille, mais il y a quelque chose qui cloche dans son esprit, elle est nue presque toute la journée ». Les naturistes sont des cinglés, ils ne sont pas comme tout le monde, ils ne sont pas normaux, ils ont quelque chose qui ne fonctionne pas dans leur esprit . La vérité est que de nombreuses personnes appartenant à une minorité sont perçues comme cinglées par la majorité. Si, en plus de cela, vous êtes introverti, alors, le dernier clou ferme votre cercueil, car vous ne pouvez pas vraiment dire pourquoi vous n’êtes pas un cinglé ou n’avez pas le courage de tenir tête aux personnes qui mettent en avant leur « normalité ».

Psychologiquement, être considéré comme un cinglé n’est pas toujours facile à accepter. Surtout lorsque le corps nu est considéré comme choquant. En étant nu, vous pouvez choquer et donc «nuire» à d’autres personnes – ou du moins elles peuvent prétendre avoir été blessées. Ensuite, vous pouvez commencer à remettre en question votre santé mentale. Votre intention est bien sûr de ne pas choquer ou de nuire à autrui en étant nu. Vous êtes tout simplement à l’aise et n’êtes pas responsable de la façon dont les autres se comportent et réagissent à votre nudité. Mais parce qu’on vous dit que vous êtes un cinglé, vous pouvez vous replier sur vous-même et cacher qui vous êtes vraiment au plus profond de vous.

Regardons les choses en face. Il y a des millions de naturistes dans le monde. Il existe des dizaines de fédérations et d’associations naturistes qui promeuvent une nudité saine, simple et sociale. Vous n’êtes PAS un cinglé. Je crois en fait que les textiles qui trouvent le corps nu dégoûtant ou nuisible sont les cinglés, mais c’est mon point de vue. Alors laissez les gens penser qui vous ils pensent être, et soyez vous-même. Être naturiste est probablement le comportement le plus sensé et le plus logique qui soit.

Idées fausses et refus

Nudité et sexualité

« Veux-tu te rhabiller ? Tu ne peux pas être tout nu comme ça ! » C’était une mère qui criait après son fils sur une plage après qu’il venait de laisser tomber son maillot de bain et de courir à la mer nu. Il avait environ 6 ou 7 ans. Et c’est ainsi que tout a commencé. Vos « parties honteuses » doivent être couvertes. Maintenant, restons sur cette plage non nudiste. Que voyez-vous ? Des hommes en short ou en maillot, et des femmes en bikini ou monokinis, et maintenant même des burkinis. Quel est le message implicite qui entre dans le cerveau des enfants : tu cacheras ces « parties honteuses » de ton corps !

Avant l’adolescence, vous cachez vos parties honteuses car elles sont honteuses. Ensuite, vous découvrez que ces parties honteuses sont honteuses car elles peuvent provoquer l’excitation nécessaire aux relations sexuelles. Comme le sexe est mauvais, vous ne voulez pas exciter les gens en montrant vos parties honteuses. Par conséquent, la nudité est étroitement liée à la sexualité. Ajoutez l’inconfort ressenti à l’adolescence par les changements qui se produisent dans votre corps, vous scellez ce lien et considérez le corps comme devant être couvert. Fin de l’histoire, encore une fois.

Mais non! Nous avons des preuves du contraire. Dans certaines tribus humaines, vivant encore dans des contextes primitifs, les gens sont nus sans avoir de relations sexuelles toute la journée. Dans les centres naturistes, les gens n’ont pas de relations sexuelles toute la journée. Le nœud entre la nudité et la sexualité est lié par l’éducation. Si, en tant qu’enfant, vous êtes exposé à une simple nudité dans des environnements naturistes, vous risquez d’affaiblir le nœud et de le défaire après l’adolescence. Vous pouvez ne pas devenir naturiste pour d’autres raisons (même si vous faites une différence entre la nudité et la sexualité, vous ne serez peut-être pas à l’aise d’être nu), mais au moins vous accepterez les naturistes comme des gens normaux.

NoteLa question de la sexualité est très controversée au sein de la communauté naturiste, même si elle ne devrait pas l’être. En tant qu’être humain, j’aime le sexe et les relations sexuelles. Je crois que le consentement doit précéder tout relation sexuelle. Cela signifie que ce n’est pas parce que je suis nue dans un cadre naturiste que je peux avoir des relations sexuelles alors que d’autres naturistes peuvent me voir. Les naturistes ont-ils des relations sexuelles ? Oui. En public ? Non ! C’est très simple, n’est-ce pas ? Le naturisme dont je parle dans ce blog n’est pas asexué, il sépare nudité et sexualité. Par conséquent, les milieux naturistes, tels que je les décris, ne permettent pas les relations sexuelles en public. Ce sont des cadres familiaux sûrs au sein desquels les comportements sexuels en public sont tout simplement prohibés.

Le naturisme ? Jamais !

« Tu peux rester nu si tu le souhaites, mais ne t’attend pas à ce que je te suive ! » C’est le sentiment exprimé par de nombreux époux naturistes. Dans beaucoup de couples, l’un est naturiste et pas l’autre. Et au-delà de cette différence, il ne semble pas possible de faire changer d’avis l’autre. Le pire qui puisse arriver, et cela arrive, est lorsque l’un des conjoints n’accepte pas le penchant naturiste de l’autre, le forçant à se cacher. Bien que je ne sois pas psychologue, je ne pense pas que ce soit une relation saine, basée sur le respect mutuel.

Dans d’autres articles, j’ai abordé ce problème. En particulier dans Que faire si mon conjoint n’aime pas être nu ? La situation peut être très difficile. Cependant, j’encourage vraiment à gravir cette montagne et à trouver une solution. En tant que naturiste, je sais que je ne pourrais pas mettre le naturisme de côté. J’ai besoin de pouvoir vivre nu quand et où je veux. J’ai besoin de pouvoir partir en vacances naturistes. Cela fait partie de mon équilibre personnel et c’est un élément non négociable.

L’obsession de la nudité

« Quoi ? Tu es encore nue ! Tu es obsédée ! » Si vous vivez avec des non-naturistes, vous pouvez entendre cette observation ou récrimination. Comme si être nu était une dépendance dont il fallait guérir. Selon Wikipédia, une dépendance est un trouble biopsychosocial caractérisé par une consommation répétée de drogues ou un engagement répétitif dans un comportement tel que le jeu, malgré le préjudice causé à soi-même et aux autres. Selon le dictionnaire Merriam-Webster, une obsession est une préoccupation persistante et inquiétante avec une idée ou un sentiment souvent déraisonnable: une motivation impérieuse, une obsession des profits, une obsession avec les jeux d’argent et de hasard.

L’obsession et la dépendance ont toutes deux des connotations négatives. En plus, la société donne une connotation négative à la nudité. La nudité est mauvaise et l’obsession est mauvaise. Vouloir être nu parce que c’est confortable et naturel peut être considéré comme une obsession. Le mal est double. La lutte et le doute augmentent. Sommes-nous des naturistes obsédés par la nudité ? Pas plus que les amateurs de pêche sont obsédés par la pêche ou les golfeurs par le golf. Le naturisme est un excellent style de vie et vouloir en vivre davantage est une expression naturelle de notre amour pour celui-ci. Pas besoin de voir dépendance ou obsession.

Suis-je obsédé par le naturiste ? Probablement ! Sinon, je n’animerais pas ce blog et ne continuerais pas à plaider pour plus de naturiste. Cela fait-il du mal à moi et aux autres ? Si oui, dites-moi comment, car je dois être aveugle ! J’adore être nu, trouver toutes les occasions de l’être, et parler des nombreux avantages du naturiste. Tous les naturistes ne sont pas comme moi. Cependant, je ne me sens pas obsédé d’une mauvaise manière et je ne lutte pas avec l’idée d’être nu autant que je peux. J’ai l’impression que la nudité est parfaitement normale. C’est tellement confortable que je veux être nu autant que je peux. Aucun effet secondaire mais une augmentation du temps nu et des amis naturistes.

Communautés naturistes

« Bienvenue dans cet espace naturiste ! » On vous accueille avec un grand sourire. La personne est entièrement nue. Vous avez atteint le paradis ! La solution à toutes ces difficultés est de faire partie d’une ou de plusieurs communautés naturistes. Si vous vivez dans un pays où le naturiste est légal, vous trouverez des dizaines de ces communautés, des centres de villégiature naturistes aux plages naturistes, des groupes d’action naturistes aux groupes de randonnées naturistes, des associations naturistes aux cours de yoga naturistes. Internet a rendu ces communautés plus faciles à trouver et à atteindre.

Dès le départ, toutes les difficultés décrites ci-dessus disparaissent. La peur du rejet disparait simplement, il y a la liberté d’être nu dès que le groupe se rencontre. Il n’y a pas de jugement sur les cicatrices et les défauts de votre corps, il y a le respect et l’intérêt de qui vous êtes, sous la surface de votre peau. Je ne dis pas que toutes les communautés naturistes sont bienveillantes et vous accepteront tel que vous êtes. Ce n’est peut-être pas une solution parfaite, mais, à tout le moins, ils ne verront pas votre amour du naturisme comme quelque chose qui ne va pas et avec lequel vous devez lutter.

En faisant partie d’une ou de plusieurs communautés naturistes, vous découvrirez également que vous n’êtes pas seul dans vos luttes. Nous luttons tous ou avons lutté avec les défis ci-dessus. Vous trouverez des histoires, des conseils et du courage pour être qui vous êtes vraiment et adopter le mode de vie naturiste d’une nouvelle manière. Un dernier élément de positivité autour des communautés naturistes : si votre conjoint est réticent au naturisme, le faire rejoindre une communauté naturiste peut être la solution. C’est souvent la solution. S’il y a un ajustement au-delà d’être nu avec des naturistes, il ou elle découvrira que vous pouvez aimer être nu, tout en effectuant des activités quotidiennes, et cela ouvrira une nouvelle page dans votre vie naturiste.

Pour conclure, avoir des difficultés, des questions et des défis sont des faits de la vie. Avoir des difficultés, des questions et des défis sur le naturisme sont des faits pour être naturiste et aimer être nu. Partager ces difficultés, questions et défis avec d’autres naturistes aide énormément. Tendre la main à d’autres naturistes, les rencontrer et leur parler sont les meilleurs moyens de trouver des réponses à ces difficultés, questions et défis. Vous n’êtes pas seul ! Soyez assuré que le naturisme est un style de vie merveilleux, naturel et totalement normal!

Déshabillez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme !

Photo Andrey Zvyagintsev sur Unsplash

1 COMMENT

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.