Les 10 règles naturistes d’Albert Lecocq – 8. L’hygiène de l’esprit

0
1867

Cet article poursuit notre exploration des 10 règles naturistes d’Albert Lecocq, il suit la règle 7, l’hygiène sexuelle

L’hygiène de l’esprit est un sujet qui m’est particulièrement cher. Comme l’a dit le poète Juvénal, la santé, c’est « un esprit sain dans un corps sain » (mens sana in corpore sano). Albert commence ce chapitre sur ce thème en rappelant que « la santé du corps favorise celle de l’esprit ». Le philosophe latin et le naturiste français nous indiquent à leur manière que corps et esprit sont liés et qu’il faut les entretenir régulièrement. À la gymnastique du corps répond celle de l’esprit.

Dans ce chapitre, je vous propose une démarche un peu différente de celle suivie dans les précédents chapitres. Sans doute, parce que le sujet me tient à cœur, mais surtout par ce que ce sont l’esprit et la réflexion qui font le monde. Comme nous le rappelle La Bruyère, « si la pauvreté est la mère des crimes, le défaut d’esprit en est le père ». L’esprit et son développement permettent la richesse de l’âme et le développement de l’individu et de la société. L’éducation joue un rôle central. Il n’est jamais trop tard pour apprendre à développer son cerveau.

L’hygiène de l’esprit est une des dimensions du bien-être général, englobant divers aspects de la santé mentale et émotionnelle. Dans notre société moderne, dynamique et polarisée, il est de plus en plus important de trouver un équilibre entre les différentes facettes de notre vie, y compris notre intellect, notre curiosité et notre capacité à apprendre et à nous adapter. J’explore ici la huitième règle naturiste d’hygiène de l’esprit d’Albert Lecocq, en mettant l’accent sur l’équilibre, la curiosité et la capacité intellectuelle. Je propose aussi des idées pratiques pour cultiver ces qualités, dans une démarche de développement de sa pratique naturiste.

Le maintien d’un esprit sain et équilibré est essentiel pour naviguer dans un monde en constante évolution, où nous sommes constamment confrontés à de nouveaux défis et à une avalanche d’informations. Dans la philosophie naturiste, cet esprit sain nous permet d’avoir une vision objective et respectueuse du monde. En cultivant un esprit ouvert, curieux et adaptable, nous sommes mieux équipés pour faire face à ces défis et pour tirer le meilleur parti de nos expériences. Nous sommes aussi mieux équipés pour expliquer pourquoi le naturisme est une philosophie de vie saine, normale, naturelle et épanouissants.

Je présente aussi ici diverses stratégies pour favoriser l’équilibre, la curiosité et la capacité intellectuelle, et discute de l’importance de chaque aspect dans la promotion d’une hygiène de l’esprit saine et d’un développement naturiste harmonieux. En appliquant ces conseils dans votre vie quotidienne, vous pourrez développer un esprit plus équilibré et résilient, capable de s’épanouir dans un monde en constante mutation, et de vivre un naturisme décomplexé et heureux.

Diversifier ses sources d’information — une approche en harmonie avec un mode de vie naturiste

Diversifier ses sources d’information est un moyen efficace de nourrir son esprit et d’élargir ses horizons intellectuels. Dans un mode de vie naturiste, qui promeut l’harmonie avec l’environnement, la liberté, l’acceptation de soi et le respect des autres, cette diversification est particulièrement pertinente.

Explorer différents domaines de connaissances et d’informations aide à renforcer la compréhension des principes fondamentaux qui sous-tendent ce mode de vie naturiste qui nous est cher. L’exploration intellectuelle contribue également à l’épanouissement personnel et à la promotion d’un mode de vie enrichissant. Par exemple, se plonger dans des disciplines telles que l’écologie, la santé, la psychologie et la sociologie permet de mieux appréhender les enjeux liés au naturisme et d’en expliquer la pertinence. Consulter des ouvrages tels que La vie secrète des arbres de Peter Wohlleben ou Le pouvoir du moment présent d’Eckhart Tolle offre des perspectives intéressantes sur notre relation à la nature et à notre environnement, La magie du rangement de Marie Kondo sur notre relation aux possessions matérielles.

Diversifier ses sources d’information offre également la possibilité de découvrir différents aspects et pratiques du monde. Consulter des blogs comme celui-ci, des documentaires ou des podcasts nous aide à approfondir nos connaissances et à enrichir notre expérience personnelle.

La diversification des sources d’information nous encourage à échanger avec d’autres personnes, créant ainsi un environnement propice au dialogue, à la compréhension mutuelle et à l’évolution des idées. Ces échanges contribuent à renforcer la cohésion et l’ouverture d’esprit au sein de la communauté qui partage ces valeurs. Participer à des forums en ligne tels que Vivre Nu ou assister à des conférences et des événements organisés par des associations naturistes comme la Fédération française de naturisme permet de rencontrer et d’échanger avec des personnes partageant les mêmes valeurs.

De plus, confronter et comparer diverses sources d’information permet de développer une pensée critique (voire ci-après), une qualité essentielle pour ceux qui souhaitent réfléchir de manière approfondie sur leurs valeurs et leurs pratiques. Cette approche encourage également la remise en question et l’évolution des idées, favorisant ainsi un mode de vie éclairé et adaptatif. La pensée critique nous permet de mettre en relation naturiste et anti-naturiste, dans une perspective d’écoute, de respect et de compréhension mutuelle, comme nous allons le voir.

Apprendre constamment — développer ses compétences et approfondir sa pratique naturiste

Albert nous rappelle qu’étudier « est une excellente gymnastique de l’esprit à tout âge ». Poursuivre son apprentissage tout au long de sa vie permet d’élargir ses compétences, y compris celles liées à la philosophie naturiste et à l’harmonie avec la nature, soi-même et les autres.

Explorer de nouvelles compétences

Albert évoque les buts que tout un chacun a dans sa vie. Ceux-ci doivent guider nos choix et orienter nos apprentissages. Passionné par le naturisme, je trouve qu’il offre de nombreuses occasions pour apprendre et développer des compétences variées. Par exemple, la pratique du yoga nu permet non seulement de renforcer la connexion avec son corps et son esprit, mais aussi d’acquérir des compétences en matière de méditation, de souplesse et de bien-être physique. Des ateliers sur l’art du jardinage ou la permaculture permettent d’approfondir sa compréhension de l’environnement et de la manière dont il est possible d’interagir avec celui-ci de manière durable. Pour de nombreux naturistes, y compris moi-même, la pratique naturiste de ces nouvelles activités en augmente le plaisir. Il m’est, par exemple, beaucoup plus agréable de m’engager dans une activité quand celle-ci peut être pratiquée nue. La nudité apporte une légèreté qui fait passer les efforts plus facilement,

S’engager dans l’éducation informelle et l’autoapprentissage

L’éducation informelle et l’autoapprentissage peuvent jouer un rôle essentiel dans l’enrichissement de la vie naturiste. Lire articles, suivre des cours en ligne gratuits (par exemple sur coursera ou udemy) ou assister à des ateliers et des conférences, permet d’approfondir ses connaissances dans divers domaines, liés ou non au naturisme. L’étude de la philosophie et de l’histoire du naturisme aide, par exemple, à en mieux comprendre les origines et les principes fondamentaux. De même, les études sur la psychologie et la physiologie permettent de faire le lien entre nudité sociale et bien-être physique et psychologique.

Partager ses connaissances et compétences

Le partage des connaissances et des compétences acquises est un moyen puissant de renforcer la communauté naturiste et d’encourager l’apprentissage mutuel. Organiser des ateliers, animer des discussions de groupe et partager des expériences sur des plateformes en ligne telles que réseaux sociaux ou forums dédiés ou dans des espaces naturistes appropriés contribuent à la croissance et à l’épanouissement des communautés. De nombreux clubs et espaces naturistes sont heureux de pouvoir accueillir des ateliers ou des conférences sur des sujets d’intérêt. C’est un excellent moyen de renforcer ses compétences, de les partager et de faire de belles rencontres, tout en profitant de notre bel art de vivre.

Favoriser la curiosité et la créativité

L’apprentissage constant implique également de cultiver la curiosité et la créativité. En expérimentant de nouvelles activités, en explorant de nouveaux espaces et en engageant des conversations stimulantes, nous continuons à apprendre et à évoluer au fil du temps. Cette curiosité et cette créativité nous permettent aussi de cheminer sur la voie naturiste. Le naturisme est un voyage, un cheminement, un espace de découverte. La nudité simple et partagée nous fait approfondir nos connaissances sur nous-même, les autres et l’environnement qui nous fait vivre. Elle nous « met à nu » au propre comme au figuré et nous ouvre des champs du possible insoupçonnés.

Pratiquer la pensée critique — un outil essentiel pour analyser les pratiques naturistes et répondre aux objections

La pensée critique est devenue réellement critique dans notre monde actuel. Elle permet d’analyser les pratiques et les valeurs associées au mode de vie naturiste, par exemple, tout en offrant des arguments solides face aux critiques et aux objections. Albert nous dit qu’« il est utile de savoir se concentrer longtemps sur un sujet, l’analyser partie par partie, examiner ses rapports avec des sujets connexes et étrangers ». C’est une belle et simple introduction à l’importance de la pensée critique qui permet de douter, peser et se faire une opinion objective.

Questionner les informations et idées rencontrées

Dans toute pratique, y compris le naturisme, il est important de questionner les informations et les idées que l’on rencontre. Cela peut inclure, par exemple, les stéréotypes et les idées préconçues concernant le naturisme, ainsi que les opinions et conseils de différentes sources. Adopter un esprit interrogateur permet de mieux comprendre les nuances du naturisme et d’éviter les généralisations simplistes que font beaucoup de textiles. Cette attitude permet également de remettre en question ses propres croyances et d’évoluer dans sa pratique.

Évaluer la logique, la cohérence et la pertinence des informations

Un aspect important de la pensée critique est l’évaluation de la logique, de la cohérence et de la pertinence des informations. Prenons toujours l’exemple de notre pratique naturiste, puisque c’est le thème central de ces chapitres. Quand on réfléchit de façon critique au naturisme, cela peut signifier que l’on en analyse les arguments en faveur ou contre, en tenant compte du contexte, de ses valeurs et objectifs. Cela aide à identifier les idées et les pratiques qui sont en harmonie avec les principes fondamentaux du naturisme, et celles qui peuvent être contradictoires ou moins pertinentes. Ainsi, il devient très rapidement clair que naturisme et sexualité doivent être séparés, mais non se repousser, comme nous l’avons vu dans le chapitre 7 sur l’hygiène sexuelle. Il devient aussi clair que la honte du corps n’a pas de place dans l’éthique naturiste, pas plus que toute forme de discrimination.

Développer un esprit critique et analytique

Cultiver un esprit critique et analytique est essentiel pour approfondir sa compréhension des sujets divers (donc du naturisme) et pour être en mesure de répondre aux critiques et aux objections. Cela implique d’examiner les informations et les idées sous différents angles, de considérer diverses perspectives et de peser les arguments pour et contre. Développer un esprit critique et analytique aide à identifier les domaines où la pratique naturiste peut être améliorée et à trouver des solutions créatives pour surmonter les défis auxquels elle est parfois confrontée.

Développer sa pensée critique ne signifie pas tout critiquer de manière négative comme le mot critique le laisse penser de prime abord. Il s’agit de se poser des questions, de confronter les faits et de se forger une opinion factuelle. Un des effets insoupçonnés de la pratique de la pensée critique nous est rappelé par Albert : « La pensée devient ainsi créatrice, de nouvelles idées jaillissent ».

Photo by Rakicevic Nenad

Cultiver la créativité — un atout pour enrichir les pratiques naturistes et promouvoir notre art de vivre

De la critique nait la créativité, un autre élément important d’un bon équilibre intellectuel. Cultiver sa créativité permet d’enrichir sa pratique du naturisme et des différents sujets qui occupent le corps et l’esprit, de rendre ses expériences plus épanouissantes et de contribuer à sa manière à la promotion de notre mode de vie en harmonie avec soi, les autres et la nature.

Stimuler la créativité par des activités artistiques et intellectuelles

Il me semble que la pratique du naturisme offre un cadre propice à l’expression de la créativité, en favorisant la liberté, l’acceptation de soi et la connexion avec la nature. En s’engageant dans des activités artistiques et intellectuelles, il est possible de stimuler sa créativité et développer de nouvelles compétences. Ces activités peuvent également renforcer la compréhension des valeurs et des principes du naturisme, en encourageant l’exploration et l’expression personnelle. De nombreux espaces naturistes offrent des ateliers tout au long de l’année permettant de stimuler cette créativité et de découvrir de nouvelles activités.

Par exemple, l’écriture de poésie ou de récits inspirés de la nature et du naturisme peut aider à approfondir la connexion avec l’environnement et à exprimer ses émotions et ses réflexions. Le dessin et la peinture en plein air, en harmonie avec la nature, peuvent également permettre de développer une vision artistique et de valoriser l’environnement. La composition musicale peut offrir un moyen d’exprimer la beauté et l’énergie de la nature, et la résolution de problèmes complexes peut encourager la réflexion sur des enjeux liés au naturisme et au développement durable.

Importance de la créativité pour l’équilibre intellectuel

La créativité permet de stimuler l’esprit, de développer l’adaptabilité et de favoriser la croissance personnelle. Elle peut contribuer à l’épanouissement des pratiques naturistes et à la promotion de ce mode de vie. En outre, elle permet de créer des liens entre les membres de la communauté naturiste et d’encourager la collaboration et l’échange d’idées. Elle est le carburant d’une autre pratique intellectuelle : la curiosité.

Encourager la curiosité — un moteur pour explorer et approfondir le naturisme

« Un esprit ouvert s’intéresse à beaucoup de choses », nous rappelle Albert. La curiosité est donc un élément fondamental de cette hygiène de l’esprit que nous explorons. Encourager cette curiosité m’a permis, entre autres choses, de découvrir de nouvelles facettes du naturisme, d’approfondir sa pratique et de partager mes découvertes avec les autres.

Explorer le naturisme sous différents angles

Si pour beaucoup, le naturisme c’est se mettre tout nu, la curiosité pousse à l’explorer sous différents angles. Par exemple, l’étude de son histoire, la découverte des philosophies et des réflexions qui l’accompagnent, l’expérimentation de nouvelles activités, la rencontre de personnes partageant les mêmes valeurs. Cette démarche d’exploration favorise la compréhension et l’appréciation des différentes dimensions d’un sujet et permet de développer une pratique plus riche et épanouissante.

La curiosité encourage donc les nouvelles pratiques et expériences, comme la participation à des événements ou des ateliers, la visite de nouveaux lieux naturistes, ou l’apprentissage de nouvelles compétences. La curiosité maintient éveillé et ouvre les horizons pour enrichir sa vie et trouver de nouvelles sources d’inspiration et de satisfaction.

Partager ses découvertes

La curiosité, lorsqu’elle est accompagnée du désir de partager ses découvertes, contribue aussi à la promotion du naturisme. Échanger ses expériences et connaissances avec d’autres personnes, à la fois au sein de la communauté naturiste et avec ceux qui ne sont pas encore familiers avec ce mode de vie, permet de rendre compte de la pluralité et de l’incroyable diversité du naturisme. En partageant ses découvertes, chacun participe à la diffusion d’informations positives sur le naturisme et encourage d’autres personnes à explorer cette philosophie et ces pratiques.

Cela permet également de cultiver l’ouverture d’esprit et l’adaptabilité, des qualités essentielles pour un bon équilibre intellectuel et psychologique. En adoptant une attitude curieuse et en cherchant constamment à apprendre et à évoluer, nous développons notre capacité à s’adapter à différentes situations et à embrasser la diversité des expériences et des perspectives.

Le naturisme est respect et grandit grâce à la curiosité de ses pratiquants. Rien ne vaut une bonne discussion, nus et détendus !

Photo NudismLife

Participer à des discussions intellectuelles — un moyen d’expliquer, de promouvoir et d’approfondir le naturisme

Les discussions intellectuelles, comme les échanges, les débats ou l’écoute active permettent de garder un esprit vif et ouvert. Ces échanges favorisent la compréhension mutuelle et permettent de découvrir de nouvelles perspectives, d’aborder des sujets complexes et d’approfondir ses connaissances sur le naturisme.

Débattre, défendre ses idées et le naturisme face à des critiques ou des objections sont des exercices mentaux stimulants. En engageant un dialogue constructif, il est possible de présenter des arguments solides et étayés pour soutenir le naturisme, tout en répondant aux préoccupations et aux questions des autres. Ces échanges permettent de promouvoir le naturisme de manière respectueuse et éclairée, et de démystifier préjugés ou idées reçues.

Discuter et débattre avec un esprit ouvert favorisent l’apprentissage et l’enrichissement mutuel. En écoutant les points de vue et les expériences des autres, nous acquérons de nouvelles connaissances et pouvons parfois remettre en question nos propres idées et développer notre réflexion.

Enfin, en discutant et débattant, nous créons des liens entre les membres de notre communauté et participons au renforcement du sentiment d’appartenance. En partageant idées, expériences et réflexions, nous tissons des relations fondées sur le respect, la compréhension et la solidarité. Ces échanges favorisent la cohésion et l’engagement au sein de la communauté, tout en ouvrant la porte à de nouvelles collaborations et initiatives.

Prendre du recul pour la réflexion et l’introspection — un chemin vers l’acceptation de soi et la fierté d’être naturiste

Prendre du recul et du temps pour réfléchir et pondérer les situations permettent de mieux comprendre son propre rapport au monde, aux autres, ainsi qu’au naturisme et à sa pratique. Cela aide à surmonter les difficultés rencontrées lorsqu’il s’agit d’assumer notre mode de vie et à développer des arguments solides pour en être fiers.

Comprendre son rapport au naturisme

Réflexion et l’introspection permettent d’explorer notre propre rapport au naturisme. Pourquoi sommes-nous naturistes ? Qu’éprouvons-nous nu, seul ou avec les autres ? Que nous apporte le naturisme dans notre vie ? Quelle place occupe-t-il ? Mieux comprendre les motivations qui nous ont amenés à adopter ce mode de vie, les valeurs qui le sous-tendent et les bienfaits que nous en retirons permet de faire la part des choses et de repenser la place du naturisme dans nos vies. Cette démarche favorise une prise de conscience et une appréciation plus profondes du naturisme, sur les plans personnel et collectif. C’est, personnellement, ces réflexions et échanges avec d’autres naturistes qui m’ont permis de faire évoluer ma vision du naturisme, de l’ancrer dans ma vie et d’en faire un élément moteur et central.

Il est en effet parfois difficile d’assumer pleinement son naturisme et ce rapport simple à la nudité sociale, en raison de préjugés, de stigmatisations ou de craintes liées au regard des autres. Prendre du recul pour la réflexion et l’introspection permet d’identifier et de surmonter ces obstacles, en développant une meilleure acceptation de soi et en renforçant la confiance en ses choix et ses convictions.

Être fier de son naturisme, cultiver la sérénité et l’équilibre intérieur

En prenant le temps de réfléchir et d’analyser sa propre expérience du naturisme, nous pouvons développer des arguments solides pour en être fiers. Cette démarche nous permet de mettre en avant les aspects positifs du naturisme, tels que le respect de l’environnement, l’acceptation de soi et des autres, la liberté et l’épanouissement personnel. En maîtrisant ces arguments, nous sommes mieux armés pour défendre et promouvoir notre mode de vie face aux critiques et aux incompréhensions.

Enfin, consacrer volontairement du temps à la réflexion et l’introspection favorise également la sérénité et l’équilibre intérieur. En nous connectant à nos émotions, nos pensées et nos valeurs, nous comprenons mieux nos besoins et nos aspirations, et pouvons ainsi développer une pratique du naturisme plus en phase avec notre identité et notre chemin de vie.

Le naturisme est une philosophie, un art de vivre, mais aussi un cheminement. La nudité sociale et simple nous rend plus vulnérables, plus ouverts, plus sereins et, à mon humble avis, plus joyeux. Cette joie, cette ouverture et cette sérénité peuvent se cultiver et grandir avec la méditation et la pleine conscience.

Pratiquer la méditation et la pleine conscience — s’épanouir et s’ouvrir aux autres

Depuis plus de deux décennies, je m’adonne à la méditation et à la pleine conscience, d’incroyables pratiques pour favoriser l’épanouissement personnel et l’ouverture à autrui ainsi qu’au monde qui nous entoure. En les pratiquant dévêtu, nous explorons de nouvelles dimensions de la conscience, offrant une expérience enrichissante et épanouissante du naturisme.

Je vous invite à méditer nu, car cela facilite une connexion intime avec notre corps et nos sensations. En abolissant les barrières physiques, nous accroissons notre conscience des sensations corporelles et de l’environnement. Ce lien renforcé avec notre corps et la nature cultive un sentiment d’unité et d’harmonie, essentiel à notre épanouissement.

La méditation et la pleine conscience contribuent également à l’acceptation de soi et des autres. En prenant pleinement conscience de nos pensées, émotions et jugements, nous apprenons à les accueillir sans leur laisser le contrôle. Cela cultive une attitude bienveillante et tolérante envers nous-mêmes et les autres, favorisant des relations authentiques et harmonieuses.

Ces pratiques stimulent également notre créativité en développant une présence attentive et une écoute approfondie de nos pensées et de notre environnement. Ainsi, de nouvelles idées émergent, alimentant notre créativité. En adoptant de nouvelles perspectives et explorant différentes façons d’exprimer notre naturisme, nous enrichissons et diversifions nos expériences.

Enfin, les techniques de méditation et de pleine conscience nous aident à développer résilience et adaptabilité face aux défis et aux changements. En prenant conscience de nos réactions et émotions, nous gérons mieux le stress, les critiques et les situations difficiles. Cette adaptabilité nous permet d’affronter les défis, les difficultés et les conflits avec assurance et sérénité.

Trouver l’équilibre entre travail et détente — le naturisme pour un bien-être optimal

Pour un grand nombre de personnes, le naturisme est synonyme de vacances. Cependant, pour d’autres, il fait partie intégrante de leur quotidien, s’harmonisant parfaitement avec leur vie personnelle et professionnelle. En effet, il est parfois envisageable d’adopter le naturisme dans son cadre professionnel, notamment pour ceux travaillant à domicile ou dans des environnements naturistes. Être nu au travail favorise une meilleure concentration, une connexion accrue avec son corps et un sentiment de liberté, stimulant ainsi productivité et créativité. Depuis plusieurs années, je constate que ma productivité atteint son apogée lorsque je travaille dévêtu. Adopter un mode de vie naturiste dans le milieu professionnel permet également de créer une ambiance détendue et bienveillante entre collègues, quand cela est possible.

Le naturisme comme source de détente et outil de développement personnel

En dehors de la sphère professionnelle, le naturisme offre de nombreuses occasions pour se détendre et se ressourcer après une journée de travail. Les activités naturistes, telles que la baignade, les promenades en pleine nature, la pratique du yoga ou la méditation en plein air, permettent de déconnecter du stress quotidien et de se recentrer sur soi-même.

Il est aussi un moyen de développement personnel, en permettant de travailler sur l’acceptation de soi, la confiance en soi, la communication et la bienveillance envers les autres. Ces compétences sont essentielles pour trouver un équilibre entre travail et détente et pour réussir dans tous les aspects de la vie.

Chaque individu est unique et doit trouver son propre équilibre. Il est important d’écouter son corps et ses besoins, de prendre le temps de se reposer et de se ressourcer, tout en restant engagé dans ses activités professionnelles et personnelles. Le naturisme peut aider à trouver cet équilibre, en offrant des moments de détente et de développement personnel qui contribuent à une vie équilibrée et épanouissante.

Rester ouvert d’esprit — respect et compréhension mutuelle au cœur du naturisme

Je souhaitais conclure ce chapitre en abordant l’importance cruciale de l’ouverture d’esprit en ces temps de polarisation. En cultivant le respect, la tolérance et la compréhension mutuelle, nous embrassons la diversité et pouvons promouvoir les valeurs du naturisme pour un épanouissement individuel et collectif.

Le naturisme place le respect et la tolérance au centre de ses principes. Il s’appuie sur ces valeurs pour encourager l’acceptation de soi et des autres. En faisant preuve d’ouverture d’esprit, nous accueillons la diversité des opinions, des expériences et des parcours, favorisant ainsi le dialogue et les échanges au sein d’une communauté harmonieuse où chacun se sent accepté et respecté.

L’ouverture d’esprit implique de chercher à comprendre et accepter l’altérité. Les naturistes, confrontés à la diversité des corps et des expériences, développent leur capacité à apprécier et valoriser les différences. Cette ouverture enrichit les relations interpersonnelles et instaure un climat de confiance et de bienveillance.

En cultivant l’ouverture d’esprit, nous sommes mieux préparés pour expliquer et promouvoir les valeurs du naturisme auprès d’un public plus vaste. Nous pouvons partager notre expérience et notre vision, mettant en lumière les bienfaits qu’il procure pour l’épanouissement individuel et collectif.

En adoptant une attitude respectueuse et tolérante, nous encourageons notre développement personnel et renforçons les liens au sein de la communauté. Cette approche bienveillante et ouverte crée un environnement propice à l’épanouissement de tous, où le respect et la compréhension mutuelle sont au cœur des interactions.

Je souscris pleinement à la conclusion d’Albert : « Le naturiste, par son contact permanent avec la nature et ses lois, par la pratique constante d’une vie saine, acquiert une nouvelle manière de sentir, de penser et de concevoir les choses. Il recherche l’harmonie en tout, et l’harmonie est dans l’équilibre ». La vie réside dans cet équilibre, également appelé homéostasie. Le dictionnaire Larousse définit l’homéostasie comme la « caractéristique d’un écosystème qui résiste aux changements (perturbations) et conserve un état d’équilibre ». Cet équilibre dynamique est ce que le naturisme recherche constamment, car il est au cœur de sa philosophie fondée sur le respect.

3 Conseils pratiques pour une hygiène de l’esprit naturiste.

Comme à notre habitude maintenant pour terminer le chapitre, voici 3 conseils pratiques qu’il est possible de mettre en œuvre sans trop de difficultés pour avoir une excellente hygiène de l’esprit et contribuer à développer notre éthique naturiste.

  • Soyez curieux. Posez des questions, interrogez les personnes que vous rencontrez, apprenez-en plus sur le naturisme, son histoire, sa philosophie, ses pratiques, ouvrez-vous à des activités inconnues, y compris sportives ou artistiques. On dit que la curiosité est un vilain défaut, c’est en fait une belle qualité qui contribue à développer ses facultés et son équilibre mentales.
  • Recherchez le débat. Débattre et discuter, avec respect et écoute active, sont des activités enrichissantes intellectuellement. Dans ce débat, il est important de respecter la parole de l’autre et d’accepter les points de vue divergents. Vous ne savez pas quoi dire ou parfois la discussion tourne court ? Apprenez l’art de poser des questions (un petit livre pour vous aider) : que penses-tu du naturisme ? Tu as déjà pratiqué le naturisme sur une plage ou dans un centre ? Je ne t’ai jamais dit que j’étais naturiste, et toi ? Je pensais à aller passer une après-midi sur une plage naturiste, tu m’accompagnes ? Essayez, c’est magique !
  • Intégrez fièrement et ouvertement le naturisme dans tous les aspects de votre vie. Pourquoi pas ? À la maison, en randonnée, à la plage, etc. Le naturisme se vit au quotidien, dès que les températures le permettent. En intégrant le naturisme dans chacune de vos activités, vous vous interrogez sur son rapport à la vie, aux activités quotidiennes et sur son utilité physique, psychologique et sociale. Un moyen de repenser son rapport au monde et aux autres.

Et vous, quelle est votre approche de cette partie de votre vie ? Comment entretenez-vous votre cerveau ? Comment cet aspect améliore-t-il votre rapport au naturisme ? Partagez votre expérience dans la zone de commentaire ci-dessous. C’est en partageant que l’on apprend. Le prochain chapitre nous emmène à la découverte de nos sentiments.

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme !

Photo de Kenny Eliason sur Unsplash

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.