Les 10 règles naturistes d’Albert Lecocq – 7. L’hygiène sexuelle

0
2597
gay couple under shower
Photo by Ketut Subiyanto on Pexels.com

Cet article poursuit notre exploration des 10 règles naturistes d’Albert Lecocq, il suit la règle 6, la désintoxication

Le naturisme est une pratique qui consiste à vivre nu, seul ou en communauté, en harmonie avec la nature et les autres. Cette pratique permet de se libérer des contraintes vestimentaires et de se reconnecter à son corps et à celui des autres. Cependant, la nudité ne doit pas faire oublier les règles essentielles d’hygiène et de respect de soi et des autres, mais aussi en matière de sexualité. Une des raisons qui pousse Albert Lecocq à parler d’hygiène sexuelle est d’ordre moral, plus qu’hygiéniste. Il le dit d’ailleurs dès le début du chapitre, et indique fort à propos, qu’« il ne faut considérer aucune partie du corps comme honteuse. », tout en indiquant qu’« il y a encore bien des préjugés à combattre à ce sujet ». En ce XXième siècle, les préjugés sont toujours bien présents, même si certaines idées ont cependant fait leur petit bonhomme de chemin.

Dans ce chapitre, comme dans les précédents, nous allons partir du propos d’Albert et l’approfondir en explorant les enjeux de l’hygiène sexuelle dans le contexte du naturisme et les mesures à prendre pour avoir une vie sexuelle épanouie, tout en faisant une distinction claire entre naturisme et sexualité. On peut qualifier la sphère naturiste de publique dans la mesure où le naturisme est pratiqué de manière communale et familiale, alors que la sphère sexuelle est privée dans la mesure où les relations sexuelles sont pratiquées entre adultes consentants uniquement. Toute pratique sexuelle ne faisant pas l’objet d’un consentement est considérée comme criminelle. Il est donc entendu dans le cadre de ce chapitre que naturisme et sexualité sont deux sujets et pratiques différents. La nudité du naturisme n’est pas un blanc-seing pour des relations sexuelles.

Cependant, le naturisme invite, à cause de cette nudité, à se poser la question de la sexualité et en particulier d’une sexualité saine et épanouissante. Non, le naturisme n’est pas asexuel. Oui, parler de sexualité a toute sa place dans le naturisme, en particulier d’hygiène sexuelle, permettant de préserver sa santé et celle de son/sa ou ses partenaires. Elle consiste à adopter des comportements et des pratiques qui réduisent les risques d’infections et de maladies sexuellement transmissibles (MST), qui permettent aux adultes consentants d’éprouver du plaisir et de faire que les relations sexuelles contribuent au bon équilibre mental et émotionnel.

Dans le contexte du naturisme, où la nudité est pratiquée en communauté, l’hygiène sexuelle est d’autant plus importante. Le naturisme prône le respect de soi, des autres et de l’environnement, ce qui inclut le respect des limites et des choix de chacun en matière de sexualité. Les naturistes sont souvent sensibilisés aux questions d’hygiène sexuelle, car ils sont conscients des risques liés aux contacts physiques intimes. Le naturisme favorise également une meilleure hygiène corporelle.

En outre, le naturisme prône une relation saine et naturelle avec son propre corps et celui des autres, ce qui peut améliorer la qualité des rapports sexuels et la communication entre partenaires. En adoptant une approche respectueuse et consciente de la sexualité, les naturistes renforcent leur confiance en eux et leur estime de soi, ainsi que leur plaisir sexuel.

En somme, l’hygiène sexuelle est essentielle dans tous les contextes, mais elle revêt une importance particulière dans le naturisme, où la nudité en communauté implique une plus grande proximité physique. En adoptant une approche consciente et respectueuse de la sexualité, les naturistes peuvent préserver leur santé et leur bien-être tout en appréciant les bienfaits de la nudité en communauté.

Définitions clés

L’hygiène sexuelle est l’ensemble des comportements et pratiques visant à prévenir les infections sexuellement transmissibles (IST) et à protéger la santé sexuelle. Elle inclut notamment l’utilisation de préservatifs, le dépistage régulier des IST, la vaccination contre certaines IST, l’hygiène intime et la communication avec son/sa ou ses partenaires sur les pratiques sexuelles.

L’importance de l’hygiène sexuelle pour la santé globale est cruciale. Les IST peuvent entraîner des complications graves, telles que l’infertilité, le cancer, des lésions des organes sexuels et des douleurs chroniques. Certaines IST, comme le VIH, peuvent également compromettre le système immunitaire et rendre plus vulnérable aux autres infections. Par ailleurs, une santé sexuelle saine est liée à une santé psychologique et émotionnelle équilibrée.

L’hygiène sexuelle est donc essentielle pour préserver la santé globale et le bien-être physique, émotionnel et social. Elle permet également de se protéger et de protéger son/sa partenaire, ainsi que de prévenir la transmission des IST à d’autres personnes. La promotion de l’hygiène sexuelle doit donc faire partie intégrante de toute éducation à la santé sexuelle, afin de prévenir les IST et de favoriser une sexualité saine et épanouissante.

Dans le contexte du naturisme, où la nudité en communauté est pratiquée, l’hygiène sexuelle revêt une importance particulière. La proximité physique entre les pratiquants de naturisme peut augmenter les risques de transmission d’IST, rendant la pratique de l’hygiène sexuelle encore plus importante.

En outre, le naturisme prône le respect de soi, des autres et de l’environnement, ce qui inclut le respect des limites et des choix de chacun en matière de sexualité. Les pratiquants de naturisme sont souvent sensibilisés aux questions d’hygiène sexuelle, car ils sont conscients des risques liés aux contacts physiques intimes.

La pratique du naturisme peut également encourager une relation plus saine et naturelle avec son propre corps et celui des autres. Cela peut favoriser une communication plus ouverte et consciente sur les pratiques sexuelles et les questions d’hygiène intime, améliorant ainsi la qualité des rapports sexuels et réduisant les risques de transmission d’IST.

En somme, la pratique de l’hygiène sexuelle est tout aussi importante dans le contexte du naturisme que dans tout autre contexte. En adoptant une approche consciente, respectueuse et responsable de la sexualité, les pratiquants de naturisme peuvent préserver leur santé et leur bien-être tout en appréciant les bienfaits de la nudité en communauté.

Les bases de l’hygiène sexuelle

Nous avons vu les bonnes pratiques d’hygiène personnelle dans le chapitre 2, L’hygiène. Je vous invite à vous y reporter pour de plus amples explications. Nous nous focalisons ici exclusivement sur l’hygiène sexuelle, tant physique, que psychologique et émotionnelle, en commençant par la communication et le consentement, éléments essentiels de respectueuses, harmonieuses et épanouissantes relations sexuelles.

L’importance de la communication et du consentement dans les relations sexuelles

La communication et le consentement sont des éléments essentiels de toute relation sexuelle saine et épanouissante. La communication implique de parler ouvertement et honnêtement de ses désirs, besoins et limites sexuels avec son/sa partenaire, et d’écouter attentivement les leurs. Le consentement signifie que les deux partenaires doivent être d’accord pour toutes les activités sexuelles, et que chacun doit se sentir libre de donner ou de retirer son consentement à tout moment.

L’importance de la communication et du consentement dans les relations sexuelles est multiple. Tout d’abord, la communication permet de mieux comprendre les désirs et les limites de son/sa partenaire, ce qui peut améliorer la qualité des rapports sexuels et renforcer l’intimité émotionnelle entre les partenaires. La communication peut également aider à identifier les problèmes ou les préoccupations, et à trouver des solutions pour les résoudre ensemble. Parler ouvertement de ses désirs et de ses attentes, sans honte ni tabous, est le fondement de relations sexuelles harmonieuses. Au risque d’engendrer quelques controverses, je ne pense pas qu’il y ait de tabous en ce qui concerne les relations sexuelles entre adultes consentants. Une communication ouverte et respectueuse, une écoute attentive et patiente, un consentement éclairé et accepté sont trois principes indiscutables de toute relation sexuelle saine.

Le consentement est tout aussi important, car il garantit que toutes les activités sexuelles sont mutuellement désirées et consenties. Le consentement doit être clair, sans pression ni coercition, et il doit être donné par des personnes ayant la capacité légale de consentir (c’est-à-dire les adultes capables de comprendre la nature de l’activité sexuelle). Le consentement peut être retiré à tout moment, et il est important que les partenaires sachent qu’ils peuvent dire non à tout moment sans être jugés ou pénalisés. L’article de Wikipédia sur le consentement sexuel est riche d’enseignements. Je vous invite à vous en imprégner pour bien en comprendre le sens.

Communication et consentement sont essentiels pour prévenir les violences sexuelles et les agressions. Les relations sexuelles sans consentement constituent une violation des droits fondamentaux et peuvent causer des dommages physiques, émotionnels et psychologiques importants. En établissant une communication ouverte et en obtenant le consentement mutuel, les partenaires peuvent améliorer leur bien-être émotionnel et physique, ainsi que leur plaisir sexuel.

Dans un environnement naturiste où la nudité est une constante partagée, celle-ci ne forme pas consentement. En d’autres termes, ce n’est pas parce qu’une personne est nue qu’un quelconque consentement est donné. Le naturisme est l’apprentissage de la nudité sans connotation sexuelle. Il est donc fondamental dans le naturisme de faire un distinguo clair entre nudité simple et sexualité. Ce distinguo permet de parler d’hygiène et d’éducation sexuelle sans les relier à la nudité simple.

Le rôle de l’éducation sexuelle

L’éducation sexuelle joue un rôle crucial dans la promotion de l’hygiène sexuelle. Albert y fait d’ailleurs référence en recommandant la possession d’un traité d’éducation sexuelle à consulter de temps en temps. Je ne saurais conseiller le petit, mais costaud, Que sais-je intitulé L’éducation à la sexualité de Philippe Brenot, et L’art de l’extase sexuelle, de Margot Anand-Naslednikov pour en apprendre plus sur la sexualité.

L’éducation sexuelle permet de promouvoir une approche respectueuse, consciente et responsable de la sexualité, en encourageant les naturistes à être conscients de leurs propres désirs, limites et préférences sexuelles, ainsi que de ceux de leurs partenaires. Elle aide aussi à comprendre les risques associés aux contacts physiques intimes et à adopter les comportements et les pratiques nécessaires pour prévenir les infections et les maladies sexuellement transmissibles (MST).

L’éducation sexuelle doit aborder, sans tabous, des sujets tels que la nudité, le consentement, la prévention des IST et les pratiques sexuelles sûres. La nudité en communauté peut soulever des questions et des doutes quant à sa sexualité et à celles des autres. Il est important d’y répondre franchement, tout en respectant les limites et les choix de chacun.

Albert, dans une approche hygiéniste et sobre, prône la mesure : « le naturiste recherche la mesure en tout et ne dépasse pas ses possibilités. » Il fait ici référence à ce qu’il appelle les « déviations sexuelles » et à « l’obsession sexuelle », en indiquant que « la recherche des procédés amoureux étranges ou compliqués est due bien souvent à l’imagination et à l’oisiveté » et en ajoutant qu’« un grand nombre de gens souffrent plus ou moins consciemment d’insatisfaction. » C’est sans doute un des maux de notre civilisation, à la recherche de la perfection, de l’expérience la plus incroyable ou du rush d’adrénaline le plus fort. On retrouve ces idées de tempérances et de sobriété heureuse, pour reprendre les mots de Pierre Rabhi, tout au long du livre. Les relations sexuelles n’y font pas exception.

Albert indique aussi que « le naturiste doit apprécier, à travers sa personnalité et son tempérament, et à la lumière des lois de la nature, la ligne de conduite qui lui convient le mieux ». Sans rentrer dans la possible polémique des lois de la nature et en prenant l’angle naturiste du respect et de l’inclusion, toutes les orientations sexuelles et toutes les sexualités sont les bienvenues tant qu’elles épanouissent leurs participants, sont respectueuses de soi et des autres. Une belle philosophie de vie en accord avec les principes naturistes.

Naturisme et épanouissement sexuel

Albert nous rappelle que « la nature nous a donné des organes pour procréer et reproduire ainsi l’espèce ; les rapports des sexes sont des processus naturels. » Non seulement, les relations sexuelles sont normales et naturelles, la création en a fait un exercice excitant et fort agréable. Encore faut-il, comme nous l’avons vu dans les lignes précédentes, faire preuve de communication, de respect et de curiosité. Comment donc avoir une sexualité épanouie tout en vivant un naturisme heureux ? Voici quelques pistes de réflexion.

La promotion d’une image positive du corps et de la sexualité

Le naturisme est une philosophie du respect. Cela commence par le respect de soi et de son corps. Le corps parfait n’existe que sur Instagram et des photos retouchées par Photoshop. La nudité communale des espaces naturistes nous expose à cette réalité. En promouvant une culture de la non-sexualisation du corps nu, le naturisme contribue à créer des espaces où les gens se sentent à l’aise avec leur corps sans que cela devienne une source de conflit ou de malaise. Cette culture permet, il me semble, d’encourager un épanouissement sexuel sain et positif en aidant les pratiquants à se sentir plus en paix avec leur corps.

Le naturisme étant une pratique qui prône la nudité comme une expression de la liberté et de l’acceptation de soi et des autres, sans sexualisation du corps nu. Les naturistes ne doivent en aucun cas de confondre naturisme avec pratique de la sexualité en public ou promotion de la sexualité. En revanche, ils peuvent promouvoir une éducation sexuelle positive qui encourage la communication, la sécurité et la santé sexuelle. Cette éducation sexuelle peut être adaptée aux besoins et aux valeurs du naturisme, en mettant l’accent sur la pratique de comportements sexuels respectueux et responsables.

En somme, la promotion d’une image positive du corps et de la sexualité, ainsi que la pratique de la nudité non sexuelle, favorise un épanouissement sexuel sain et positif, en établissant une différence claire entre nudité et sexualité. En prônant une culture de la non-sexualisation du corps nu, ainsi qu’une éducation sexuelle positive, le naturisme contribue à la création d’une communauté plus consciente et respectueuse de sa sexualité.

L’acceptation de la diversité des corps et des orientations sexuelles

Le naturisme est une pratique qui prône aussi la liberté d’expression et de choix. Cette philosophie permet une acceptation de la diversité des corps et des orientations sexuelles. En effet, le naturisme encourage une culture du non-jugement envers les différences physiques, en permettant aux individus de se dévêtir librement et sans honte, peu importe leur apparence physique ou leur orientation sexuelle. Cette culture du non-jugement permet aux individus de se sentir plus à l’aise avec leur corps et leur sexualité, en créant un environnement sûr et bienveillant.

Le naturisme favorise aussi la communication et la compréhension entre les individus, en encourageant la tolérance et le respect mutuel. Cette ouverture d’esprit permet une acceptation de la diversité des orientations sexuelles, et permet aux individus de vivre leur sexualité sans crainte ni stigmatisation.

Le naturisme est ainsi une pratique qui favorise la diversité et l’acceptation de soi et des autres, en créant un environnement propice à la tolérance et à l’ouverture d’esprit. Cette philosophie permet une acceptation de la diversité des corps et des orientations sexuelles, en permettant aux individus de se sentir libres et acceptés dans leur propre peau.

L’élimination des tabous et des stéréotypes liés à la sexualité

Le naturisme permet aux individus de se libérer des tabous et des stéréotypes liés à la sexualité, en créant un environnement de non-jugement et de tolérance. Cette philosophie permet aux individus d’explorer leur sexualité de manière positive et épanouissante, en leur permettant de se sentir à l’aise avec leur corps et leur sexualité.

En promouvant la nudité non-sexuelle et l’acceptation de soi et des autres, le naturisme contribue à briser les stéréotypes de genre et les tabous liés à la sexualité. Cette culture de l’acceptation et de l’ouverture d’esprit permet aux individus de se sentir libres d’exprimer leur sexualité de manière saine et positive, sans crainte ni jugement.

Le naturisme peut également encourager une éducation sexuelle positive qui permet aux individus de mieux comprendre leur corps, leur sexualité et leur orientation sexuelle. Cette éducation sexuelle peut aider à éliminer les stéréotypes et les tabous liés à la sexualité, en fournissant des informations précises et en prônant des comportements sexuels respectueux et responsables.

Somme toute, le naturisme encourage l’élimination des tabous et des stéréotypes liés à la sexualité, en créant un environnement de non-jugement et de tolérance. Cette philosophie permet aux individus de se libérer des pressions sociales et des stéréotypes de genre, en leur permettant d’explorer leur sexualité de manière positive et épanouissante. En promouvant une éducation sexuelle positive, le naturisme aide à éliminer les tabous et les stéréotypes liés à la sexualité, en fournissant des informations précises et en prônant des comportements sexuels respectueux et responsables.

Naturisme et bien-être émotionnel et psychologique

J’ai souvent tendance à dire que le naturisme est un voyage initiatique. Il ne s’agit pas uniquement de vivre sa nudité et celle des autres de façon naturelle, normale et sans honte. Le naturisme est une philosophie qui permet un bien-être émotionnel et psychologique. Ce bien-être est précieux aux relations sexuelles et à une hygiène sexuelle en accord avec les principes fondateurs du naturisme.

Le renforcement de la confiance et de l’estime de soi

D’expériences naturistes, la pratique de la nudité non sexuelle commune dans les espaces naturistes aide à se sentir plus à l’aise avec son corps et son apparence physique, en permettant de se dévêtir librement sans honte ni jugement. Cette pratique contribue également à briser les normes de beauté irréalistes et les pressions sociales liées à l’apparence physique.

Le naturisme encourage aussi une culture du non-jugement et de la tolérance envers les différences physiques et les orientations sexuelles. Cette culture aide à renforcer l’estime de soi en permettant de se sentir acceptés et respectés pour ce que chacun est.

Le naturisme incite à la communication et la compréhension entre les individus en prônant le respect mutuel et la tolérance. Cette ouverture d’esprit aide les individus à se sentir plus en confiance dans leurs relations interpersonnelles, en leur permettant d’exprimer librement leurs pensées et leurs sentiments.

De fait, le naturisme favorise le renforcement de la confiance et de l’estime de soi en créant un environnement qui encourage l’acceptation de soi et des autres, ainsi que la liberté d’expression et de choix. En promouvant une culture de tolérance envers les différences physiques et les orientations sexuelles, le naturisme aide chacun à se sentir plus à l’aise avec leur corps et leur sexualité, en créant un environnement qui permet une meilleure communication et compréhension entre les individus.

Le développement d’une communication ouverte et sincère avec ses partenaires

Au sein de cet espace de tolérance et de bien-être physique et psychologique, le naturisme encourage une culture de la communication ouverte et sincère envers ses partenaires, en prônant le respect mutuel et la confiance. Cette ouverture d’esprit peut aider les individus à se sentir plus en confiance pour exprimer leurs pensées et leurs sentiments à leurs partenaires, en créant un environnement de non-jugement et de confiance mutuelle.

Ainsi, le naturisme peut encourager une éducation sexuelle positive qui encourage la communication et la sécurité sexuelle. Cette éducation sexuelle peut aider les individus à mieux comprendre leur corps, leur sexualité et leurs besoins sexuels, en leur permettant de mieux communiquer avec leurs partenaires.

En prônant une culture de la communication ouverte et sincère, ainsi qu’une éducation sexuelle positive, et en faisant une distinction claire entre nudité et sexualité, le naturisme aide les individus à mieux comprendre leur corps et leur sexualité, en communiquant mieux avec leurs partenaires et en leur permettant de vivre une sexualité saine et épanouissante.

La gestion du stress et des émotions liées à la sexualité

Les questions de sexualité peuvent être stressantes pour de nombreuses personnes. En créant un environnement de confiance et de tolérance, le naturisme permet une gestion améliorée du stress et des émotions, ce qui permet aux individus de se sentir plus à l’aise avec leur corps et leur sexualité.

Nous avons vu, et les naturistes l’expérimentent régulièrement, que la pratique de la nudité non sexuelle commune aide les individus à se sentir plus en paix avec leur corps et leur sexualité, en créant un environnement de non-jugement et de tolérance. Cette pratique contribuant à briser les normes de beauté irréalistes et les pressions sociales liées à l’apparence physique, réduit le stress et l’anxiété liés à l’image du corps et indirectement à sa propre sexualité.

La culture de l’acceptation de soi et des autres et la communication ouverte et sincère aident les individus à mieux comprendre leurs besoins sexuels et émotionnels, en leur permettant de mieux communiquer avec leurs partenaires et de mieux gérer leurs émotions liées à la sexualité. Enfin, le naturisme favorise et améliore grandement la relaxation et la méditation. Ces activités aident à réduire le stress et l’anxiété, ce qui a pour conséquence d’améliorer la gestion des émotions liées à la sexualité.

Il n’est donc pas incongru d’affirmer qu’en créant un environnement propice à la détente et à la paix intérieure, le naturisme est un facteur de calme, de respect et de gestion positive des émotions, permettant de vivre une sexualité apaisée, saine et épanouissante.

Témoignages d’experts

Si beaucoup de points précédents sont liés à ma propre expérience naturiste, ainsi qu’à celles de nombreux naturistes avec lesquels j’interagis régulièrement, le monde scientifique n’est pas exclu. Si les études sur le naturisme ne sont pas légion, certains professionnels s’expriment sur la relation entre naturisme et sexualité de façon plus que positive, comme le montrent les deux études ci-dessous.

  • Une étude publiée dans The Journal of Sex Research a révélé que les couples naturistes avaient une communication sexuelle plus ouverte et une plus grande satisfaction sexuelle que les couples non naturistes. Dans cette étude. « Trente-neuf naturistes auto-identifiés de tout le Royaume-Uni ont été interviewés. Il a été constaté que la sexualité, lors de la pratique du naturisme, est souvent réprimée par l’utilisation de règles, l’isolement géographique et les pensées et comportements. Certains participants ont trouvé des moyens d’explorer et de profiter de leur sexualité en cachant leurs sentiments et/ou en cherchant des environnements naturistes plus compréhensifs. Les environnements naturistes peuvent offrir un espace unique pour explorer des aspects de notre sexualité qui sont actuellement pathologisés, criminalisés ou commercialisés. Cela a des implications importantes pour les politiques et la promotion de la santé sexuelle. »
  • Une étude menée par le Dr Keon West, psychologue à l’Université Goldsmiths de Londres, a révélé que les naturistes avaient tendance à être plus heureux, plus confiants et plus satisfaits de leur vie sexuelle que les non-naturistes. Dans cette métaétude, « Il a été constaté que plus la participation aux activités naturistes était importante, plus la satisfaction de la vie était grande – une relation qui était médiée par une image corporelle plus positive et une estime de soi plus élevée (Étude 1). En appliquant ces résultats, il a été constaté que la participation à des activités naturistes réelles conduisait à une augmentation de la satisfaction de la vie, un effet qui était également médié par une amélioration de l’image corporelle et de l’estime de soi (études 2 et 3). Les avantages potentiels du naturisme sont discutés, ainsi que les futures recherches possibles et les implications de l’utilisation des activités naturistes. »

Prévention des infections sexuellement transmissibles (IST)

Comme nous abordons le sujet de l’hygiène sexuelle et même si ce dernier sujet n’est pas relié au naturisme, il me semble important de parler des IST. Les IST sont des infections qui se transmettent lors de rapports sexuels non protégés avec une personne infectée. Elles peuvent avoir de graves conséquences sur la santé, notamment la stérilité, le cancer, ou même la mort dans certains cas. Il est donc important de sensibiliser les gens aux risques liés aux IST et de leur donner les moyens de se protéger.

Cela implique de prôner des comportements sexuels responsables et respectueux, ainsi que l’utilisation de moyens de protection tels que le préservatif. Il est également important de souligner l’importance du dépistage régulier des IST, car cela permet de détecter les infections à un stade précoce et d’obtenir un traitement approprié.

La sensibilisation aux IST et la promotion du dépistage régulier contribuent à la prévention de la propagation des IST. En encourageant des comportements sexuels responsables et en fournissant des informations précises sur les IST et leur prévention, les naturistes peuvent contribuer à la création d’une communauté plus saine et plus consciente de sa santé.

Conclusion

Les attitudes naturistes vis-à-vis de la sexualité incluent une approche holistique et globale de la santé sexuelle, qui considère le bien-être physique, émotionnel et social des individus. Voici, en résumé, quelques attitudes clés qui peuvent favoriser une hygiène sexuelle saine et épanouissante, respectueuse des principes naturistes de respect et de tolérance :

  1. Une communication ouverte et honnête – Les naturistes doivent encourager une communication ouverte et honnête entre les partenaires sexuels, qui permet de discuter de la santé sexuelle, de la prévention des IST et mettre en place des relations de confiance.
  2. La responsabilité personnelle – Les naturistes doivent encourager la prise de responsabilité personnelle pour sa propre santé et celles de son ou ses partenaires, en se protégeant contre les IST, en ayant des comportements sexuels responsables et en se faisant dépister régulièrement.
  3. La sensibilisation et la prévention – Les naturistes doivent promouvoir la prévention des IST en prônant l’utilisation de préservatifs et d’autres moyens de protection, ainsi que la réduction du nombre de partenaires sexuels et l’abstinence lorsque cela est nécessaire.
  4. L’acceptation de soi et des autres : Les naturistes doivent promouvoir l’acceptation de soi et des autres, sans jugement ni stigmatisation liés à leur morphologie, leur sexe, leur couleur de peau, leur religion, leur opinion politique et leur orientation sexuelle. Cette acceptation et ce respect de soi et des autres permettent d’aborder les questions d’hygiène sexuelle sans honte ni tabous.

Ainsi, le naturisme, fondé sur le respect de soi, des autres et de l’environnement permet d’avoir une approche saine et épanouissante de l’hygiène sexuelle, de vivre sa sexualité dans la joie et le respect et de permettre une différenciation claire entre nudité et sexualité.

3 Conseils pratiques pour une hygiène sexuelle naturiste.

Comme à notre habitude maintenant pour terminer le chapitre, voici 3 conseils pratiques qu’il est possible de mettre en œuvre sans trop de difficultés pour avoir une excellente hygiène sexuelle.

  • Communiquez ouvertement et de façon transparente avec votre ou vos partenaires. Faites part de ce que vous aimez, n’aimez pas et respectez les choix de votre partenaire. Pensez aussi à vous protéger.
  • Soyez confortable avec votre corps pour être à l’aise dans votre tête. Vivez une vie naturiste épanouie. Soyez fier(e) de votre naturisme. Ce confort dans votre corps et dans votre tête vous aidera à avoir des relations sexuelles épanouies.
  • Naturisme et sexualité, des différences et des similitudes. Établissez une différence claire entre nudité et sexualité. Pour les naturistes, la nudité est sociale et publique, la sexualité est privée. Si les deux partagent la nudité, elles partagent aussi le respect et le principe du consentement.

Et vous, quelle est votre approche de la sexualité ? Comment faites-vous la différence entre nudité et sexualité ? Comment vivez-vous votre sexualité en milieu naturiste ? Partagez votre expérience dans la zone de commentaire ci-dessous. C’est en partageant que l’on apprend. Le prochain chapitre nous emmènera sur le chemin de l’hygiène de l’esprit.

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.