Oui, je suis naturiste, et alors ?

14
2032

Le titre de ce billet est la réponse que j’ai donnée à une connaissance lors d’un dîner chez un ami. La conversation a porté sur les maillots de bain et j’ai partagé que j’évitais d’en porter un chaque fois que je le pouvais. Elle m’a regardé et m’a demandé : « tu es naturiste ? » À quoi j’ai répondu : « Oui, je suis naturiste, et alors ? » Nous avons ensuite entamé une conversation sur la nudité, le naturisme, ce que c’est vraiment et pourquoi c’est important. Ce fut une conversation cordiale même si je doute que cette personne devienne un jour naturiste, ayant exprimé trop de doutes et d’insécurités.

Au fil des années, j’ai élaboré une stratégie simple pour parler du naturisme et expliquer ce qu’il est vraiment, au-delà des clichés et des idées préconçues. Avec de telles conversations, j’ai trois objectifs principaux : partager le naturisme, démystifier la nudité sociale et le faire accepter. Un objectif secondaire est de recruter de nouveaux naturistes en les invitant à découvrir le naturisme. Grâce à ce dernier point, vous devez développer une certaine résilience, car sur dix conversations, vous n’obtenez, en gros, qu’un « peut-être » et au mieux un « oui ». Cependant, ce dernier ouvre une occasion fantastique d’élargir votre cercle naturiste personnel.

Pour le moment, restons-en aux trois principaux objectifs ci-dessus. Voici comment je parle du naturisme lorsqu’on me le demande. Cela aide les gens à comprendre ce qu’est le naturisme, pourquoi il est important et pourquoi il ne devrait y avoir aucune honte à propos de la nudité simple.

La nudité simple n’est pas sexuelle

C’est le premier mythe à dissiper. Nudité ne rime pas avec sexe. Ce n’est pas parce que je suis nu que je veux faire l’amour ou suis exhibitionniste. Ce n’est pas parce que je suis nu que je recherche une quelconque gratification sexuelle. En tant que naturiste, je suis nu parce que je me sens bien et confortable. C’est probablement la seule chose que de nombreux textiles ne comprennent pas : comment se sentir bien nu, sans se sentir excité ? Pour de nombreux naturistes, c’est tout à fait normal. Personnellement, je n’y pense pas. Être nu est normal et n’est pas sexuel.

La société, la culture et les religions ont associé la nudité à la sexualité. Beaucoup de parents expliquent à leurs enfants qu’ils ne doivent pas être nus, que la nudité est mauvaise, qu’ils doivent s’habiller en toutes circonstances, même celles, comme à la plage, où la nudité serait raisonnablement plus appropriée. Avec de tels comportements, à la puberté, le sentiment de honte s’ancre profondément et la nudité devient étroitement associée à la sexualité. Ajoutez aujourd’hui la disponibilité omniprésente de la pornographie et vous avez une potion maléfique où nudité et sexe s’entremêlent.

Pour les enfants élevés dans un environnement naturiste, cette association est lâche et de bonnes discussions au moment de la puberté peuvent garantir que le lien entre la nudité et la sexualité ne s’établit pas, tandis que la honte disparaît. Cependant, si vous n’avez pas été élevé dans un environnement naturiste, il est possible d’entraîner votre cerveau à dissocier la nudité de la sexualité. Cela peut être un peu difficile au début et peut nécessiter du temps et des efforts, mais vous y arriverez.

De nombreux naturistes débutants se sentent excités lorsqu’ils se déshabillent. C’est tout à fait normal. Faites en sorte de ne pas y penser et poursuivez vos activités. L’aspect le plus important du naturisme est de faire des activités que vous feriez normalement habillé. Par exemple, laver la vaisselle, regarder la télévision, jardiner ou écrire des articles de blog. Apprenez simplement à associer la nudité aux activités quotidiennes et bientôt vous verrez la nudité comme elle devrait toujours être : une façon simple et confortable d’être.

La nudité simple est naturelle

Notre évolution, en tant qu’espèce animale, nous a faits nus. Nous avons besoin de nudité pour être en bonne santé. Notre corps a besoin d’air et de soleil pour fonctionner sainement. C’est la raison pour laquelle les jeunes enfants ont tendance à se déshabiller naturellement, obéissant à leur cerveau primitif. C’est seulement parce que les adultes utilisent leur néocortex, le cerveau qui raisonne, pour dire aux enfants de s’habiller que les enfants « apprennent » que la nudité est mauvaise. Intrinsèquement, la nudité est notre état naturel et les enfants le savent, sans s’en rendre compte, car c’est une fonction corporelle innée. Les naturistes retrouvent cette vérité physiologique dès qu’ils se débarrassent de la pollution mentale de la nécessité des vêtements.

Lorsque nous pensons que la nudité n’est pas sexuelle, peut être appréciée et agréable, nous nous rendons compte qu’on nous a dit de mauvaises choses sur la simple nudité. Comme vous avez pu le deviner, je suis nu en écrivant ce billet. Pour moi, ce n’est pas seulement naturel, c’est tout à fait normal et confortable. Je ne peux pas vraiment travailler depuis mon bureau à domicile en étant habillé. Dès que je rentre à la maison, après avoir fait des courses ou être revenu du bureau, je me mets généralement nu, je prends parfois une douche et je vais travailler à mon bureau à domicile. La nudité est mon état normal d’être à la maison et partout où je peux l’être. Elle m’est devenue nécessaire au fil des ans, mon corps et mon esprit la réclament.

Lorsque vous adoptez la nudité simple et le naturisme, rencontrez d’autres naturistes et parlez beaucoup de naturisme, comme je le fais à travers ce blog et d’autres occasions, la nudité simple devient votre norme. C’est tellement devenu « normal » que vous l’oubliez et que vous commencez à penser que cela devrait être autorisé partout.

La nudité simple devrait être permise partout

Ceci est controversé, même parmi la communauté naturiste. Par exemple, si la nudité était autorisée partout, iriez-vous faire du shopping nu, par exemple, sachant qu’il y a des risques que vous soyez la seule personne nue ? Beaucoup de naturistes ne le feraient pas. Je le ferais certainement, mais bon, c’est parce que je suis passionné par le naturisme. La plupart des naturistes ne le feraient pas, du moins c’est ce qu’ils disent. Cependant, je pense que si un naturiste ouvrait la voie, les autres s’y joindraient.

Néanmoins, s’il ne s’agit pas de faire du shopping nu, il peut s’agir d’aller à la plage, de randonner ou simplement de jardiner. Quel mal fait un naturiste en étant juste nu et en s’occupant de ses propres affaires ? Pas grand-chose, sauf aux yeux des personnes qui voient le diable dans la nudité. Si le naturisme était autorisé partout, je crois que non seulement peu utiliseraient ce droit, mais cela rendrait les gens plus conscients de leur fragilité.

J’adorerais pouvoir sortir nu d’une chambre d’hôtel pour aller à la piscine ou à la salle de gym. J’adorerais pouvoir aller sur n’importe quelle plage et ne pas en chercher une qui soit naturiste. J’aimerais juste pouvoir voyager aussi léger que possible où que j’aille. La nudité devrait être autorisée partout, car elle devrait être un droit inaliénable. La société doit reconnaître qu’il n’y a rien de sexuel dans la nudité simple, et surtout parce que c’est vraiment important, même si je ne me fais pas beaucoup d’illusions.

La nudité simple compte

Pourquoi la nudité est-elle importante ? Pour trois raisons : la santé mentale, la sobriété de la consommation et l’amour de la simplicité.

La santé mentale est un problème de société et la honte corporelle est un domaine que le naturisme aide à prévenir. La bienveillance est une qualité des environnements naturistes. Quelles que soient votre taille et votre morphologie, vous êtes les bienvenus et réalisez rapidement qu’il n’y a rien de tel qu’un corps parfait. Les corps parfaits sont photoshopés. Les corps normaux ne sont jamais parfaits. Se rendre dans un environnement naturiste permet d’apprécier son propre corps et d’échapper à l’enfer de l’image corporelle parfaite.

Le changement climatique et la perte de biodiversité remettent en question notre mode de vie. Il ne s’agit pas de revenir en arrière en termes de confort, mais de consommer moins, donc mieux. Vivre nu et devenir naturiste aident à réaliser l’inutilité de nombreux vêtements que vous achetez et possédez. J’en suis venu à en acheter beaucoup moins, mais de bien meilleure qualité. Au final, mon placard n’est plus rempli de vêtements inutiles, mais de seulement ceux que j’apprécie vraiment. Être naturiste aide sur le chemin de la sobriété choisie et fait découvrir les vertus de la simplicité.

La simplicité est un concept que j’ai découvert avec Marie Kondo et sa méthode KonMari. Elle aide à désencombrer sa vie et à se concentrer sur l’essentiel, les objets, les vêtements et les éléments qui « suscitent la joie ». C’est un excellent moyen de revenir à une vie plus simple centrée sur la joie et le bonheur, en mettant de l’ordre dans sa vie et en se débarrassant des choses qui ne suscitent pas vraiment de joie ! Cela semble un concept simple, mais il est profond. Cela m’a permis de me concentrer sur ce qui est essentiel à mon bonheur. Le naturisme est de ceux qui participent à une vie plus simple et joyeuse. Le naturisme nourrit l’être, pas l’avoir.

Le naturisme et la nudité simple comptent pour l’humanité. Je comprends qu’ils ne conviennent pas à tout le monde, car les croyances sociales, culturelles ou religieuses sont parfois profondément ancrées dans la vie des gens. Quoi qu’il en soit, avec une discussion raisonnable et l’acceptation de la diversité, j’en viens à croire que plus de gens sont enclins à essayer le naturisme et encore plus sont enclins à accepter la nudité simple. C’est probablement pourquoi je suis si passionné par le naturisme et la nudité simple. Et c’est pourquoi je parle du naturisme et de ce que les gens peuvent en attendre.

Des questions et leurs réponses

Le naturisme, comme pratique sociale, éthique et culturelle, encourage le respect de soi, des autres et de l’environnement en favorisant la nudité en communauté. Cependant, certaines personnes s’opposent à cette pratique pour diverses raisons. Afin d’encourager un débat constructif et ouvert, il est important de prendre en compte les préoccupations de ces individus. Voici trois questions à poser à ces opposants, ainsi que comment réagir à leurs réponses.

Pourquoi es-tu contre le naturisme ?

Vous constaterez qu’il n’existe pas de réponse rationnelle à cette question. Toutes les réponses sont empreintes d’émotions (« cela me choque »), de religion ou de jugements à l’emporte-pièce. On n’est pas dans la raison « raisonnable », on est dans la posture morale ou religieuse. Voici cinq réponses classiques et des propositions de contre-argument pour lancer un débat sain et sans violence:

  1. C’est contre ma religion. Il est important de respecter les croyances religieuses de chacun. Toutefois, il est aussi crucial de comprendre que le naturisme ne cherche pas à aller à l’encontre de la religion, mais à encourager l’acceptation du corps humain et la connexion avec la nature. Le naturisme peut être vécu différemment par chaque individu en fonction de ses convictions personnelles.
  2. La nudité est une affaire privée. Les naturistes comprennent que certaines personnes préfèrent la discrétion en ce qui concerne leur nudité. Le naturisme, cependant, promeut la liberté et l’acceptation du corps sans jugement. Les espaces naturistes sont conçus pour offrir un environnement où chacun peut choisir d’explorer cette expérience en toute sécurité et avec respect.
  3. Cela est choquant, particulièrement pour les enfants. Les naturistes soutiennent que la nudité en elle-même n’est ni choquante ni nocive pour les enfants. En fait, le naturisme prône une approche saine et naturelle du corps humain, sans honte ni tabou. Les enfants élevés dans un environnement naturiste apprennent souvent à développer une estime de soi saine et une compréhension respectueuse de la diversité corporelle.
  4. C’est une pratique déviante. Le naturisme est une pratique légitime qui vise à promouvoir l’acceptation de soi, le respect des autres et l’harmonie avec la nature. Il ne s’agit pas d’une déviance, mais d’une approche alternative pour vivre et expérimenter son rapport au corps et à l’environnement. De nombreux pays et communautés à travers le monde reconnaissent et acceptent le naturisme comme une pratique culturelle et sociale valable.
  5. Ça ne se fait pas. Les normes sociales varient considérablement d’un pays à l’autre et d’une culture à l’autre. Ce qui peut être considéré comme inapproprié dans une culture peut être parfaitement acceptable dans une autre. Le naturisme invite à la réflexion sur ces normes et encourage une ouverture d’esprit pour mieux comprendre et accepter les différentes pratiques culturelles et sociales.

Comment s’en sortir ? En posant la seconde question.

Peux-tu admettre que la nudité puisse ne pas être sexuelle ?

Cette question est un piège logique. Une personne qui répondra non éliminera de fait les ablutions par exemple ou la vision médicale du corps humain. Le naturisme fait une distinction entre nudité et sexualité. Le naturiste a appris à contrôler son excitation sexuelle. Il ou elle ne pense pas automatiquement au sexe en voyant une personne nue ou en se mettant soi-même nu. Nudité et sexualité sont deux choses distinctes que le non naturiste refuse généralement de séparer en s’appuyant sur le caractère sexuel des organes génitaux.

La nudité est un état naturel du corps humain, indépendamment de toute interaction ou activité sexuelle. Dans un contexte naturiste, la nudité simple est acceptée et vécue comme une manière d’être en harmonie avec la nature, de ressentir la liberté et d’accepter son corps tel qu’il est. La sexualité, en revanche, englobe un large éventail d’émotions, d’expériences, de comportements et de relations liés au sexe et à l’érotisme. Cela inclut l’attraction sexuelle, les désirs, les fantasmes, les activités sexuelles et les relations intimes. La sexualité peut être exprimée de différentes manières, comme le flirt, la séduction, les caresses, les rapports sexuels, etc.

Pour les naturistes, il est crucial de faire la distinction entre nudité simple et sexualité pour assurer un environnement respectueux et non sexuel. Dans ces espaces, les personnes sont nues pour apprécier le contact avec la nature, favoriser l’acceptation du corps et créer une atmosphère de détente et d’égalité, plutôt que pour exprimer ou rechercher des expériences sexuelles.

En quoi un corps nu est-il choquant ?

Là encore, nous sommes dans un piège logique, qui n’a pas de réponse rationnelle et qui va tourner autour de la vue des parties génitales et de leur fonction sexuelle. En fait, tout naturiste sait que ce n’est pas la nudité qui est choquante, mais soit l’attitude, soit l’interprétation. Si je suis nu en train d’avoir des relations sexuelles, j’ai une attitude sexuelle. L’interprétation est alors simple et il s’agit d’exhibition sexuelle. À l’inverse, si je suis nu en train de lire sur une plage, je n’ai aucune attitude sexuelle. L’interprétation est alors ouverte, mais il ne s’agit pas d’exhibition sexuelle.

Le corps nu est l’état naturel et originel de l’être humain. Nous sommes tous nés nus, et la nudité en elle-même est un aspect fondamental de notre existence en tant qu’êtres vivants. La perception de la nudité dépend souvent du contexte et de l’intention. Dans certains environnements, tels que les plages naturistes, les saunas ou les vestiaires, la nudité est considérée comme normale et non choquante. De plus, lorsque la nudité est présentée sans intention sexuelle, elle devrait être perçue comme naturelle et non choquante.

La nudité peut être un moyen d’accepter et de célébrer la diversité des corps humains, sans jugement ni stigmatisation. En apprenant à accepter notre propre corps et celui des autres, la nudité peut être perçue comme un aspect naturel et non choquant de l’existence humaine, ce qu’intrinsèquement elle est.

Qu’en pensez-vous ? Êtes-vous un naturiste ? Pensez-vous que la nudité simple devrait être considérée comme une manière d’être acceptable, normale et naturelle ? Comment parler de naturisme ? Que faire pour que le naturisme soit plus largement accepté ? N’hésitez pas à laisser des commentaires et des points de vue dans la section commentaires ci-dessous !

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme !

14 Commentaires

  1. J’adore lire tes histoires et celle-ci à vraiment touchés la marque avec un expérience similaire.

    Si tu permets, je vais partager sur mon site un récit semblable.

    Merci et continue ton trajet naturiste.

    Fabien

  2. Je suis naturiste depuis des années, vivre nu est pour moi indispensable afin d’ être en accord avec moi-même. Je vis nu; je pense nu je dors nu .Le naturisme rend le monde meilleur il contribue à l’ écologie et au pacifisme et nous rend heureux.

    Jean naturiste invétéré.

  3. C’est là une réflexion intéressante et approfondie, très personnelle, de la part de Marc, sur le sens fondamental du nudisme et de la nudité. Cela a été un grand plaisir de lecture, puisque cela nous incite, en tant que Lecteur/Lectrice, à regarder d’un œil critique mais serein le problème du conflit millénaire qui perdure encore entre le Nu et le Vêtu, à l’image du conflit psychique qui existe également entre les deux Dimensions parfois opposées de notre Être: Le Conscient et l’Inconscient.
    Plus l’Être Humain est libéré consciemment du poids encombrant d’un héritage collectif (le surmoi freudien) qui lui impose ses règles et ses traditions collectives d’origine religieuse et sociale notamment, plus il peut comprendre par lui-même toute l’importance fondamentale de vivre en bonne intelligence émotionnelle avec sa propre Nudité. Le débat de Marc avec cette femme le démontre: quiconque peut être imprégné, malgré lui, par un regard totalement extérieur, à lui-même qui devient alors un filtre existentiel systématique dès le moment où il prend possession de ses propres pensées.
    Vivre Nu est donc un véritable cheminement de Soi qui nécessite l’acquisition d’une grande indépendance d’esprit et d’indépendance.

    Quelques pensées d’un simple penseur d’existence.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.