4 moyens pour convertir les textiles en naturistes

2
589

Le naturisme est social. Il est fait pour être partagé, pas pour rester confiner aux murs de son appartement ou à des journées solitaires à la plage. Mais, en dehors de rencontrer d’autres naturistes dans un contexte naturiste, comment convertir ses amis et sa famille au naturisme ? Voici quatre idées qui fonctionnent pour ce faire. Le taux de succès ne sera jamais de cent pour cent, car certaines personnes refusent, de par leur éducation et conviction, soit de se mettre nues, soit de voir d’autres personnes nues. Il ne faut alors pas jeter le bébé et l’eau du bain, mais accepter la diversité.

Le naturisme ne doit pas devenir une source de conflit. C’est un style de vie agréable, sain et naturel. La discussion doit donc toujours se placer sous le signe du respect mutuel et par respect et amour de nos amis et membres de la famille, la nudité devra parfois céder la place, mais sans toutefois être écartée définitivement et à tout jamais, ce qui serait une erreur. Ainsi, les quatre conseils suivants peuvent être utilisés systématiquement pour participer à la conversion au naturisme de vos amis et familles.

Oui, vous êtes naturiste !

Pour convertir ses cercles amicaux et familiaux au naturisme, il convient qu’ils sachent que vous êtes naturistes. De nombreux naturistes sont réticents à l’idée de dire qu’ils sont naturistes. Pourtant, vivre en harmonie avec soi-même nécessite que le naturisme ne soit pas caché. Quand on y réfléchit, il n’a pas de réelles raisons, à part la peur du jugement d’autrui. La prochaine section aborde l’explication et la logique du naturisme pour déconstruire les croyances et expliquer ce qu’est réellement le naturisme.

En attendant, il n’est pas question pendant un diner de dire, « hey, vous saviez que j’étais naturiste », mais de faire preuve de plus de diplomatie. Je vous propose ici quatre méthodes qui ont fait leurs preuves.

  1. Les revues et livres sur le naturisme laissés en évidence sur la table de votre salon. Si vous êtes abonnés à La vie au soleil, à Naturisme Magazine ou avez quelques livres sur le naturisme (vous en trouverez quelques-uns dans la rubrique livre de ce site), laissez-les visibles.
  2. Les photos de vos vacances dans des cadres visibles. Si vous avez été prise en photo nue lors de vos séjours en centre naturiste ou sur une plage naturiste, pourquoi ne pas en faire des cadres à accrocher au mur ou poser sur une console ? En passant devant, vos invités ne manqueront pas de vous poser des questions.
  3. La proposition du week-end en centre naturiste. Vous êtes déjà partis en week-end avec vos amis, pourquoi ne pas leur proposer de découvrir le naturisme ensemble ? Les revues naturistes présentent souvent des campings ou villages naturistes, utilisez-les pour présenter votre idée.
  4. Rebondir sur l’actualité naturiste. De plus en plus de happenings naturistes existent comme l’ouverture de l’espace naturiste du Bois de Vincennes ou une sortie bowling, par exemple. Pendant la conversation, lancez le sujet et profitez-en pour dire que vous envisagez de vous rendre au prochain événement.

Dans les quatre cas, il est quasi certain que vous aurez la remarque « je ne savais pas que tu(vous) étais(étiez) naturiste ». La glace étant alors brisée, il est possible de passer à la seconde étape de la conversation, l’explication du pourquoi et des bénéfices.

La logique du naturisme

Mais au fait, le naturisme, c’est quoi ?  » Le naturisme est une manière de vivre en harmonie avec la nature caractérisée par une pratique de la nudité en commun qui a pour but de favoriser le respect de soi-même, le respect des autres et celui de l’environnement ». Cette définition est celle de la Fédération Naturiste Internationale, qui regroupe une majorité des fédérations nationales.

La glace brisée, il est alors tout à fait possible de continuer avec cette définition. Il n’est pas nécessaire d’être d’accord avec tous ses éléments. Par exemple, certains naturistes n’ont pas la fibre environnementale. D’autres préfèrent les endroits plus bétonnés que naturels. Chacun fait en fonction de ses choix. Mais la pratique de la nudité en commun est partagée. C’est souvent là que le bât blesse quand la discussion avec les textiles commence.

Mon expérience ne m’incite pas à convaincre, mais à partager les faits sur le naturisme :

  • La convivialité des resorts, campings et villages naturistes. Nus, les gens se regardent dans les yeux, ne jugent pas sur votre aspect physique, vos imperfections ou vos cicatrices.
  • La simplicité des échanges. Les vêtements agissent comme des barrières, les enlever les font tomber.
  • Les bénéfices psychologiques de la nudité. Confiance en soi accrue, disparition des complexes sur ses défauts corporels, détente et relaxation sont autant de bénéfices maintenant documentés par des études médicales.
  • Les bénéfices physiques de la nudité. Être conscient de son corps, se remettre au sport, accumuler de la vitamine D. La nudité transforme la pratique sportive. Randonner, courir, faire du yoga entièrement nu donne une nouvelle dimension agréable au sport.
  • Le confort. Vivre nu est incroyablement confortable. Ce confort se découvre au fur et à mesure où la nudité redevient normale et naturelle. Une fois installé, on le recherche et la nudité devient alors une évidence.

Il est malheureusement souvent difficile de convaincre par des arguments logiques une incompréhension émotionnelle. La nudité est chargée de tabous et d’interdits. Les supprimer prend du temps et de la patience. Une des évidences à partager est que le naturisme n’est pas un style de vie caché ou à cacher.

Le naturisme est (très) populaire

Il existe des millions de naturistes dans le monde. Je publiais il y a quelque temps un billet sur la France, paradis du naturisme. Rien qu’en France, on trouve plus de 150 espaces naturistes, 160 clubs et associations et 2 millions de pratiquants. Quand on regarde alentour, en Grande-Bretagne, Allemagne, Belgique, Italie ou Espagne, on trouve de nouveau, des dizaines d’espaces, y compris en ville, comme à Berlin ou à Munich.

Les magazines et revues naturistes existent aussi en nombre. Rien qu’en France, il y a la Vie au Soleil et Naturisme Magazine. Pensez à vous abonner pour les lire et les faire lire. Il est impossible de faire vivre ces magazines sans un lectorat nombreux et fidèle. Il y a aussi la littérature naturiste dont vous trouverez des exemples sur la page Livres de ce site. Et non, contrairement à ce qu’on pense parfois, il ne s’agit ni de revues ni de livres érotiques, mais naturistes. Sexe et nudité sont deux choses différentes.

Les activités naturistes sont de plus en plus médiatisées : visites de musée, randonues, ouverture de l’espace naturiste du Bois de Vincennes, bowling… pour n’en citer que quelques-unes, avec parfois des dizaines, voire des centaines de participants, se retrouvant dans la bonne humeur et le bonheur d’être nus.

Le naturisme a sa fédération qui compte des milliers de membres : la Fédération Française de Naturisme. Association légale, elle encadre et promeut la pratique du naturisme auprès des autorités et de ses membres. Elle apporte une grande crédibilité au naturisme et à ses nombreuses activités.

Le naturisme n’est donc pas un style de vie caché, qui se pratique dans la honte et qui devrait être ostracisé. Le naturisme est populaire, voire très populaire. Il s’affiche dans des salons, dans des manifestations publiques, comme la Fête de l’Humanité (voir ci-dessous).

Vous n’avez pas encore convaincu vos interlocuteurs ? Je vais vous avouer que c’est un peu normal. Le naturisme dérange, il bouscule. Il secoue cette conviction que le corps doit être caché, qu’il n’est pas humain de se déshabiller devant autrui. Alors, si le textile que vous avez en face a des doutes, invitez-le à passer une journée ou un week-end dans un espace naturiste.

La journée naturiste

Ça passe ou ça casse, mais dans une vaste majorité du temps, ça va passer. Proposer de passer une journée dans un espace naturiste permet de transformer des idées en réalité, d’arrêter d’intellectualiser pour vivre. Si la proposition est refusée, demandez-en la raison. Elles sont généralement de trois ordres:

  • Je ne pourrais jamais me mettre nu(e) devant toi. Une réponse possible est : « est-ce que ça te dérange que je me mette nu(e) devant toi ? » Le déséquilibre des émotions engendre généralement un non. Il suffit alors de dire que se déshabiller lors de la première visite d’un espace naturiste est souvent facultatif. Donc, un maillot de bain pourra être porté et enlevé au rythme du visiteur.
  • Voir des gens nus me dégoûte. Le dégoût de la nudité est ancré généralement très profond. La réponse possible à une telle affirmation est : « tu n’auras pas besoin de regarder, d’ailleurs les naturistes ne voient pas la nudité d’autrui, elle n’a pas d’intérêt en soi. » Il faut alors proposer la journée pour voir en trouvant un endroit calme et peu fréquenté, pour la première fois.
  • Le naturisme, pas pour moi. C’est l’argument massue des textiles opposés au naturisme. Il est difficile d’aller contre tant la vraie raison est cachée. Avec le temps, il possible de faire changer d’avis un réticent.

Si après une telle discussion, votre proposition reste toujours lettre morte, n’insistez pas. Il y aura une autre occasion de partager votre naturisme. Vous aurez planté une graine qui pourra pousser, sans que vous vous en rendiez compte et, la proposition viendra peut-être de votre ami ou membre de la famille qui aura tenté l’expérience par lui ou elle-même.

Si la proposition est acceptée, il faudra préparer la journée. Quel que soit l’espace naturiste visité, briefez le visiteur sur les us et coutumes naturistes. Les 10 commandements du naturiste à la plage sont un bon début.

Le jour J, déshabillez-vous tout de suite et insistez sur le fait que votre visiteur pourra se déshabiller à son rythme. Pourquoi se déshabiller et le/la laisser le faire à son rythme? Vous vous mettez à nu pour faire tomber la barrière tu tabou aux yeux du visiteur. Vous êtes naturiste, en espace naturiste vous vous mettez donc nu(e) tout de suite. Vous le laissez faire à son rythme parce que se mettre nu(e) la première fois n’est pas chose facile. Rendez-la facile en laissant le temps faire son œuvre. Il est assez difficile de rester habillé au milieu de gens nus, une fois qu’on s’est aperçu qu’il n’y avait aucun danger à se mettre soi-même nu.

Dans une majeure partie des cas, vous aurez un ou une converti au naturisme. Pensez à parler de l’expérience de la journée, le soir même ou le lendemain. Qu’est-ce que votre ami(e) à ressenti? Qu’est-ce qui l’a gêné(e)? est-il/elle prêt(e) à recommencer? Parler du naturisme et de cette expérience peut renforcer les émotions positives ressenties.

Et les incurables ?

Malgré tous les efforts déployés, il restera toujours une frange d’incurables qui refuseront le naturisme, qui le trouveront vulgaire, qui craindront les qu’en-dira-t-on et qui ne souhaiteront plus en discuter. Si ce sont des personnes qui vous aiment vraiment, elles vous comprendront, accepteront vos choix, sans les partager. Inutile d’essayer de les convaincre.

Si ces personnes se détournent de vous parce que vous êtes naturistes, c’est qu’elles ne vous aiment pas vraiment ou ne sont pas prêtes à accepter le fait que vous soyez naturiste. Soyez bienveillant avec leur attitude, mais ne vous tapez pas la tête contre les murs. Chacun peut vivre ses choix en toute liberté, en tout cas, dans les pays démocratiques qui possèdent une fédération naturiste.

Mais surtout, surtout, restez fidèle à votre style de vie et au naturisme. Il n’est rien de plus triste qu’une personne qui ne vit pas selon ses goûts et ses envies par conformité sociale ou familiale. Le naturisme est un style de vie, on vient de le voir, partagé par des millions de personnes, totalement sain, naturel et normal. Soyez fier(e) d’être naturiste ! Pas la peine pour autant de le claironner à tout bout de champ, mais ne le cachez pas. Le secret du bonheur n’est-il pas de vivre en harmonie avec soi-même ?

Dénudez-vous, restez nu(e), vivez nu(e) et partagez l’amour du naturisme !

2 COMMENTS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.