Idée naturiste n°73 : visiter un musée

2
2568

Au-delà des cyclonues, il semble que de plus en plus d’événements soient ouverts aux nudistes. En ce qui concerne les musées, je connais au moins quatre exemples : Paris en France, Vienne en Autriche, Montréal au Canada et Melbourne en Australie.

Dans les deux premiers cas, il s’agissait d’un événement ponctuel, alors que le troisième exemple est une tournée organisée par un artiste au cours de laquelle la nudité est obligatoire. Comme beaucoup d’autres choses dans la vie, la visite d’un musée ne nécessite pas de vêtements. Seule la société nous demande de ne pas être nus en public. Mais le fait est que, si la nudité était considérée comme normale et légale, nous pourrions être nus lorsque la température et la sécurité le permettent. Et une visite au musée serait l’un de ces moments.

La nudité est totalement acceptée dans l’art. Il est temps que ce soit accepté dans la vie quotidienne comme la visite d’un musée, vous ne pensez pas. La vidéo ci-dessus montre des nudistes visitant un musée à Paris. En tant que nudiste, j’adore l’idée et j’attends avec impatience la prochaine occasion de me déshabiller en me promenant parmi de belles oeuvres artistiques.

Avez-vous déjà visité un musée nu ? Comment était-ce ? Nous aimerions connaître vos expériences dans la section commentaires ci-dessous.

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme !

Photo by Felipe Simo on Unsplash

2 COMMENTS

  1. Fin janvier 2020, avant le confinement, a été organisée une Visite nue de l’expo « hyperrealism Sulpture » à Liège. J’ai eu le plaisir d’y participer en même temps qu’une bonne centaine d’autres naturistes. La nudité des visiteur(euse)s était tout à fait appropriée pour déambuler parmi ces sculptures de nus hyper réalistes. Détail frappant, un moment donné, une visiteuse a confondu une jeune fille bien vivante qui, immobile, admirait une sculpture. Elle lui a frôlé l’épaule et a poussé un cri lorsqu’elle a senti que ce qu’elle croyait être une sculpture a réagi et bougé au contact de l’autre personne. Elle s’est d’ailleurs confondue en excuses vis à vis de cette jeune fille qui souriait et l’assurait qu’elle n’avait rien fait de mal! Je garde un excellent souvenir de cette soirée,de l’excellente ambiance et du grand respect mutuel qui y régnaient. Je crois que les organisateurs étaient prêts à renouveler l’expérience. Le covid et le confinement en ont décidé autrement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.