Les 10 règles naturistes d’Albert Lecocq – 4. L’air et le soleil

0
1975
sunlight with white clouds
Photo by Lukas on Pexels.com

Cet article poursuit notre exploration des 10 règles naturistes d’Albert Lecocq, il suit la règle 3. L’exercice et le repos

Nu au grand air sous un soleil radieux ! Quel naturiste ne rêve pas de ces instants estivaux, particulièrement en hiver ! Il est aussi vrai qu’il n’existe rien de plus confortable que d’être nu dans la nature, sur une plage ou dans un espace naturiste où la nudité est considérée normale et naturelle, ce qu’elle est au demeurant. Aucun vêtement ne pourra jamais rivaliser avec le confort de notre propre peau exposée à l’air et au soleil !

Comme dans les chapitres précédents, Albert commence sur les chapeaux de roue en disant que « le vêtement est devenu un écran néfaste à la santé s’il est porté toujours, même au coeur de la bonne saison. » Il en remet une couche, si je peux me permettre ce jeu de mots textile, en disant que le port de vêtement est plus par préjugé que par réel nécessité. Il termine cette courte diatribe sur le vêtement en affirmant que le port d’un petit short ne surprend plus personne. On touche ici un point fondamental du naturisme des origines et encore en vogue dans les années cinquante : la nudité n’est pas une obligation, le port d’un short et d’une brassière ou d’un soutien-gorge pour les femmes n’a rien d’incongru. En revanche, l’utilisation raisonnée des vêtements, en particulier adaptés à la saison et confortables, est au cœur de la philosophie naturiste, comme nous le reverrons.

Pour introduire la nécessité d’air et de soleil, Albert rappelle que « la peau est un véritable organe qui a besoin de lumière et qui ne demande qu’à respirer ». La peau est considérée comme l’un des plus grands organes du corps humain. Elle joue plusieurs rôles importants. Elle nous protège contre les dommages physiques, les infections et les agents extérieurs tels que les rayons UV du soleil. Elle aide à maintenir la température du corps en produisant de la sueur pour refroidir le corps en période de chaleur et en rétrécissant les vaisseaux sanguins pour retenir la chaleur en période de froid. La peau est riche en récepteurs sensoriels qui permettent de ressentir les stimuli externes tels que la chaleur, le froid, la douleur et le toucher. Elle produit de la vitamine D lorsqu’elle est exposée aux rayons ultraviolets (UV) du soleil, ce qui est important pour la santé des os et de nombreuses autres fonctions du corps, bénéfice souvent mis en avant par les naturistes.

En plus de ces fonctions importantes, la peau est également un indicateur important de la santé générale du corps. Les changements de couleur, de texture et de température peuvent être des signes de problèmes de santé internes, tels que les infections et les maladies chroniques. L’exposition de notre peau au soleil et à l’air pur revêt donc une importance capitale pour l’être humain en général et pour le naturisme en particulier. Tout naturiste confirmera que nu au soleil, le corps et l’esprit se détendent et profitent des bienfaits simples de la nature, comme nous allons le voir dans les lignes qui suivent, en commençant par l’air.

L’air

L’exposition à l’air extérieur peut être bénéfique pour la santé pour plusieurs raisons, dont, entre autres, celle consistant à stimuler le système immunitaire. Albert indique d’ailleurs en fin de chapitre que « le terrain [du sujet] est le principal facteur de lutte contre les maladies », et que l’exercice en plein air permet de créer (et de renforcer) ce terrain. Une fois encore, Albert est un précurseur et a compris, avec l’aide des médecins naturistes de l’époque qu’exercices et plein air sont les fondations d’une bonne santé.

De nombreuses études scientifiques corroborent ces bienfaits vécus. En voici deux parmi d’autres. La première, Cold exposure: human immune responses and intracellular cytokine expression (Exposition au froid : réponses immunitaires humaines et expression de cytokines intracellulaires), indique que l’exposition à des températures froides n’a pas d’effet négatif sur le système immunitaire, contrairement à ce que l’on croit habituellement. En revanche, l’exercice physique de plein air a lui un effet des plus positifs sur le système immunitaire en le renforçant.

La seconde, Vitamin D for skeletal and non-skeletal health: What we should know (Vitamine D pour la santé squelettique et non squelettique : ce que nous devrions savoir), indique que « la carence en vitamine D est un problème de santé publique majeur à l’échelle mondiale dans tous les groupes d’âge. On estime qu’un milliard de personnes dans le monde souffrent de carence ou d’insuffisance en vitamine D. Cette pandémie de carence et d’insuffisance en vitamine D est attribuée à un mode de vie moderne et à des facteurs environnementaux qui limitent l’exposition au soleil, qui est essentielle à la synthèse endogène de la vitamine D dans la peau. La carence en vitamine D est la cause la plus fréquente du rachitisme et de l’ostéomalacie, et peut aggraver l’ostéoporose. Elle est également associée à une douleur musculo-squelettique chronique, à une faiblesse musculaire et à un risque accru de chutes. »

D’autres études ont montré que l’air extérieur peut contenir des bactéries et des virus qui peuvent renforcer le système immunitaire en stimulant la production de globules blancs. De plus, l’air extérieur contient souvent des niveaux plus élevés d’oxygène, ce qui peut améliorer la respiration et la circulation sanguine.

L’exposition à la lumière naturelle, qui est souvent plus abondante à l’extérieur, aide à réguler les niveaux de mélatonine dans le corps. Cette hormone permet d’améliorer l’humeur et la qualité du sommeil. Enfin, passer du temps à l’extérieur peut aider à réduire le stress et l’anxiété en stimulant les récepteurs sensoriels dans le corps, tels que la peau et les yeux.

La métaétude Zones vertes et résultats en matière de santé : une revue systématique de la littérature scientifique (Green areas and health outcomes: A systematic review of the scientific literature) relève que « des preuves médicales croissantes montrent que l’accès à l’environnement naturel, améliore la santé et le bien-être, prévient les maladies et aide les gens à se remettre d’une maladie. L’expérience de la nature à l’extérieur peut aider à lutter contre l’obésité et les maladies cardiaques coronariennes. Les zones vertes ont des bienfaits sur la santé physique et mentale, favorisant l’activité physique et renforçant le sentiment de communauté, influençant ainsi positivement les interactions sociales. »

L’exposition à l’air a de nombreux autres bénéfices pour la santé, en particulier lorsqu’elle est associée à une activité physique telle que la marche, le jogging ou le vélo.

  1. Stimulation de la circulation sanguine : l’exposition à l’air améliore la circulation sanguine en stimulant les vaisseaux sanguins et en augmentant le débit sanguin.
  2. Amélioration de la respiration : l’exposition à l’air frais améliore la respiration en augmentant l’apport d’oxygène aux poumons et en réduisant les irritations respiratoires.
  3. Réduction du stress : L’exposition à l’air permet de réduire le stress en aidant à réguler les niveaux d’hormones telles que le cortisol et l’adrénaline.

On trouve une abondante littérature scientifique qui démontre les nombreux bienfaits de l’exposition des corps à l’air pur que l’on retrouve à la campagne, à la montagne ou au bord de la mer. Qu’en est-il de l’exposition nue ? Il est important de bien comprendre les bienfaits pour la peau, de l’exposer à l’air. Il est à noter que si la nudité est préférée, un simple short torse nu pour les hommes ou complété par une brassière pour les femmes induit souvent les mêmes effets, sauf pour les parties du corps recouvertes. Parmi ces bienfaits, on trouve :

  1. Amélioration de la respiration de la peau, élimination des toxines qui peuvent s’accumuler dans les pores.
  2. Stimulation de la circulation sanguine, ce qui peut apporter une nutrition et une oxygénation supplémentaires à la peau.
  3. Réduction de l’inflammation, ce qui peut être bénéfique pour les conditions de peau telles que l’eczéma et le psoriasis.
  4. Hydratation de la peau, ce qui peut laisser la peau plus douce et plus souple.

Or, de nombreuses personnes souffrent de maladie de peau, incluant certaines qui se logent au niveau des parties génitales qui sont souvent engoncées dans des sous-vêtements serrés et peu aérés. Exposer ces zones du corps à l’air peut contribuer à diminuer, voire totalement guérir ces maladies. Par exemple, pour les cas de psoriasis, une maladie de la peau qui se caractérise par des plaques épaisses et squameuses sur la peau, une exposition prolongée à l’air peut aider à soulager les symptômes. L’air peut aider à sécher les plaques de psoriasis et peut aider à réduire l’inflammation.

De même, pour les cas d’eczéma, une maladie de la peau qui se caractérise par des démangeaisons et une peau sèche, rugueuse et enflammée, une exposition à l’air peut également aider à soulager les symptômes. L’air peut aider à hydrater la peau sèche et à réduire l’inflammation. J’ai vécu pendant de nombreuses années avec des maladies de peau, particulièrement gênantes au niveau des parties génitales que l’exposition au soleil et à l’air à contribuer activement à guérir.

Cependant, il est important de noter que l’exposition à l’air peut également aggraver certaines maladies de la peau, en particulier les maladies de la peau sensibles à la lumière, telles que le lupus érythémateux disséminé ou la photodermatose. Il est donc important de parler à un professionnel de santé avant de se lancer dans un traitement par exposition à l’air pour une maladie de la peau.

Sans contrindication médicale, l’exposition à l’air de notre corps nu est donc on ne peut plus bénéfique pour notre santé. Qu’en est-il du soleil ?

Le soleil

Avec tout le tact du monde, Albert rappelle que si l’exposition au soleil est bénéfique, trop d’exposition est néfaste et qu' »il en résulte fréquemment des accidents graves que le public ignore ».

L’exposition au soleil peut être bénéfique pour la santé en raison de la production de vitamine D. La vitamine D est produite par le corps lorsqu’il est exposé à la lumière du soleil, en particulier à la lumière ultraviolette B (UVB). Cependant, une exposition excessive ou prolongée au soleil peut entraîner des dommages à la peau, tels que des coups de soleil et un vieillissement prématuré de la peau. Il est donc important de se protéger contre les dommages causés par les rayons UV en utilisant un écran solaire adéquat, en portant des vêtements protecteurs si nécessaires, en particulier pour les jeunes enfants dont la peau est très fragile, et en évitant les heures d’exposition les plus intenses, généralement entre 10 h et 16 h.

En ce qui concerne l’exposition au soleil nue, il est important de prendre en compte les risques d’exposition accrue aux rayons UV, surtout au niveau des parties du corps qui n’ont pas l’habitude d’être exposées. Il est recommandé de protéger sa peau de manière adéquate pour éviter les dommages causés par les rayons UV, même et surtout, lorsqu’on est nu. De nombreuses études scientifiques détaillent les bienfaits d’une exposition raisonnée au soleil et les méfaits d’une surexposition. Une métaétude démystifie d’ailleurs l’exposition de nos anatomies au soleil. Cette étude, Benefits of Sunlight: A Bright Spot for Human Health (Bienfaits de la lumière solaire : un atout pour la santé humaine), met en avant une série d’études sur les effets du soleil sur la santé humaine qui va bien au-delà des messages de prudence. Voici quelques-uns de ces bienfaits :

  • Amélioration de l’humeur : l’exposition au soleil augmente la production de sérotonine, une hormone associée à une humeur positive et à la régulation du sommeil.
  • Amélioration de la qualité du sommeil : la lumière du soleil régule les niveaux de mélatonine dans le corps, ce qui peut aider à améliorer la qualité du sommeil.
  • Réduction du stress : l’exposition au soleil réduit le stress et l’anxiété en stimulant les récepteurs sensoriels dans le corps.
  • Amélioration de la santé oculaire : la lumière du soleil aide à protéger la santé oculaire en renforçant la santé des muscles oculaires et en améliorant la qualité de la vision.
  • Stimulation du système immunitaire : L’exposition au soleil stimule le système immunitaire en augmentant la production de globules blancs.

Cependant, comme en toute chose, il convient de raison garder, nu ou pas. Voici donc quelques conseils de bon sens:

  • Évitez de vous exposer aux heures les plus chaudes de la journée, généralement entre 10 h et 16 h. Le plus simple consiste à rester à l’ombre.
  • Appliquez une protection solaire minérale avec un FPS élevé sur les parties exposées de votre corps. Assurez-vous de réappliquer toutes les 2 à 3 heures pour obtenir une protection maximale.
  • Hydratez-vous régulièrement en buvant beaucoup d’eau pour éviter la déshydratation.
  • Évitez de vous enduire de crèmes ou de lotions qui peuvent amplifier l’action des rayons UV (huile de bronzage par exemple) et augmenter votre risque de brûlures solaires.
  • En cas de coup de soleil, couvrez-vous et laissez votre peau récupérer en la recouvrant de crème adaptée à la reconstruction cutanée.

Il est important de noter que, comme mentionné précédemment, une exposition excessive ou prolongée au soleil peut entraîner des dommages à la peau, il est donc important de se protéger adéquatement et de consulter un dermatologue ou un médecin en cas de doute, de douleurs ou de « coup de soleil ».

Et si on se mettait tout nu au soleil et au grand air, dès qu’on le peut ?

Exposition à l’air et au soleil

Albert indique que « les bains d’air et de soleil, pris pendant une courte période de vacances, ne suffisent pas. » Il est donc important de profiter de l’air et du soleil en dehors des périodes de vacances, d’où la création des Clubs du Soleil par le couple Lecocq pour offrir ces espaces naturels et naturistes, avec « des jeux de plein air, des douches, une piscine, des solariums. »

Albert précise alors que ces espaces sont « à l’abri du regard des étrangers [au naturisme] », et que « les usagers peuvent s’y ébattre ou s’y reposer dans la plus simple tenue vestimentaire sans gêner qui que ce soit. » Il indique que les naturistes ne portent qu’un slip et les femmes un soutien-gorge (qu’il appelle cache-seins), mais que certains clubs pratiquent le nu intégral. Il est intéressant de noter que si la nudité n’est pas centrale, Albert respecte « les points de vue de chacun pour ne considérer que les avantages de la santé. » On est donc ici, à l’époque en tout cas, plus près de ce que les Anglo-Saxons appellent le « clothing-optional ». Le respect est donc au coeur de la philosophie naturiste, et la nudité est encouragée sans être une obligation.

Voilà qui amène à réfléchir et surtout à remettre respect et choix au cœur de nos pratiques naturistes. C’est en respectant les choix et en demandant à ce que l’on respecte les nôtres que je crois nous arriverons à un monde plus sain et pacifié. Encore faut-il que la nudité soit considérée comme un choix respectable, sans connotation sexuelle. Un long combat que mènent les fédérations et associations naturistes.

Vers la fin du chapitre, Albert ouvre la voie vers un bénéfice méconnu du naturisme : « de se sentir libre de toute entrave, le corps baigné parmi les éléments naturels, le naturiste éprouve un bien-être physique, une véritable euphorie. » Quel naturiste n’a pas déjà ressenti ce bien-être (qui dépasse la dimension physique pour envahir le mental et l’émotionnel) ? C’est une des raisons pour lesquels le naturisme est difficilement explicable et doit être expérimenté. Non pas que l’on puisse parler à la raison, c’est ce que ce blog fait au fil de ses articles, ainsi que de nombreux autres médias naturistes. La raison (le résultat du fonctionnement de notre néocortex) a besoin de se sentir confortée par nos émotions et nos sensations (le résultat du fonctionnement de notre cerveau primitif). Le naturisme remet notre corps en vibration avec notre coeur et nos besoins naturels. Il puise la force de ses bienfaits dans nos centaines de milliers d’années d’évolution. Une fois la gangue sociale, culturelle, religieuse ou sociétale enlevée (l’apprentissage de la honte du corps nu qui a été gravé dans les couches du néocortex), le corps retrouve l’état dans lequel il a évolué pour garantir nos fonctions physiques, mentales et émotionnelles optimales.

Albert termine le chapitre en ouvrant la porte à l’éducation naturiste des enfants, en en faisant même « un devoir humain et social. » Le naturisme n’est plus alors qu’une simple philosophie, mais un véritable choix de vie et de société. C’est ce que ressentent aussi beaucoup de naturistes (voir à ce propos le beau film Vivre nu: À la recherche du paradis perdu, de Jean Salis) qui articulent leur vie autour du naturisme et en fond un art de vivre simple et naturel.

3 règles du principe d’air et de soleil naturiste

Voici, pour terminer ce chapitre, 3 règles à mettre en œuvre pour changer votre vie et bénéficier de la quintessence du naturisme, relativement à l’exposition de son corps à l’air et au soleil.

  • Exposez votre corps nu à l’air et au soleil aussi fréquemment que possible. Nous avons besoin de laisser notre peau respirer et absorber les rayons du soleil pour être en bonne santé. En toute saison, recherchez les opportunités de sortir au grand air et de vous dénudez le plus possible.
  • Faites attention à votre peau lors de l’exposition directe et indirecte au soleil. Trop nuit ! Le verre de trop, l’assiette de trop, le quart d’heure de trop. Utilisez de la crème solaire minérale, pensez à en mettre fréquemment et limitez l’exposition directe au soleil ! Méfiez-vous de l’exposition indirecte, par exemple à l’ombre d’un taud sur un bateau, vous restez baigné par les rayons UV qui se reflètent sur la surface de l’eau. Idem sous un ciel nuageux. Les rayons UV traversent aussi les nuages !
  • Bougez votre corps. La meilleure façon de bronzer de façon uniforme et d’avoir ce hâle uniforme est de bouger et de faire des activités physiques: se promener, jouer à la pétanque, faire une partie de volley, etc. En d’autres termes, évitez de faire la crêpe qui est rôtie au soleil !

Nous explorerons bientôt la prochaine règle, l’alimentation !

N’hésitez pas à commenter ci-dessous, à apporter vos observations et expériences, en particulier sur l’influence du naturisme et des pratiques naturistes sur votre santé physique, mentale, spirituelle et sociale. Merci d’avance !

Dénudez-vous, restez nu, vivez nu et partagez l’amour du naturisme !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.